La saison 2018 de Formule 1 a vu peu de changements parmi les pilotes titularisés par rapport à 2017. Les écuries du Top 4 de la saison 2017 voyaient leur line-up inchangée avec les duos Hamilton-Bottas, Vettel-Raïkkönen, Ricciardo-Verstappen et Pérez-Ocon.

Cette saison, c’est tout le contraire ! Et on le voit à travers notre Guide F1 2019. Ça bouge de manière quasi inédite chez pratiquement toutes les écuries, exceptée chez Mercedes et Haas. Il faut dire que le départ surprise de Ricciardo de Red Bull pour rejoindre Renault a bousculé le jeu des chaises musicales. Ajoutons également le départ d’Alonso qui s’éloigne un peu de la F1 pour tenter l’aventure américaine en IndyCar, et le retour de Räikkönen chez Sauber.

Ainsi, les pilotes sur la grille qui rejoignent une nouvelle écurie ou font un retour (Kvyat retrouve Toro Rosso, Kubica revient en F1) sont au total 13 pour une grille de 20 pilotes !

Après avoir revu le calendrier de la saison, retour sur la liste complète des pilotes et les quelques stats à retenir grâce au Guide F1 2019 : Les pilotes.

LEWIS HAMILTON #44

  • Nationalité : Royaume-Uni
  • Date de naissance : 07/01/1985
  • Écurie : Mercedes (2013 -)
  • Débuts en F1 : Grand Prix d’Australie 2007
  • Nombre de Grand Prix : 229
  • Championnat du monde : 5 (2008, 2014, 2015, 2017, 2018)
  • Nombre de points inscrits : 3 018
  • Podiums : 134
  • Victoires : 73
  • Meilleure position sur la grille : 1er
  • Pole position : 83
  • Anciennes écuries : McLaren (2007-2012)

Champion du monde en titre, aimé ou détesté, force est de constater le talent du garçon. Il échoue à un point du titre mondial dès sa première saison en 2007, mais sera sacré en 2008 avant de connaître de nombreux autres succès. Après une première partie de saison compliquée, il profite des erreurs de Vettel pour briller sans partage sur la deuxième moitié de saison.

VALTTERI BOTTAS #77

  • Nationalité : Finlande
  • Date de naissance : 28/08/1989
  • Écurie : Mercedes (2017-)
  • Débuts en F1 : Grand Prix d’Australie 2013
  • Nombre de Grand Prix : 119
  • Championnat du monde : 0
  • Nombre de points inscrits : 963
  • Podiums : 30
  • Victoires : 3
  • Meilleure position sur la grille : 1er
  • Pole position : 6
  • Anciennes écuries : Williams (2013-2016)

D’abord titulaire chez Williams, il a la lourde tâche de remplacer à partir de 2017, le champion du monde Nico Rosberg.

0 victoire cette saison pour le Finlandais alors qu’il avait la voiture pour, il termine seulement 5e du championnat du monde 2019. Ses performances seront suivies de près cette année avec un Esteban Ocon qui pousse derrière pour un volant de titulaire.

SEBASTIAN VETTEL #5

  • Nationalité : Allemagne
  • Date de naissance : 03/07/1987
  • Écurie : Ferrari (2015 -)
  • Débuts en F1 : Grand Prix des Etats-Unis 2007
  • Nombre de Grand Prix : 220
  • Championnat du monde : 4 (2010, 2011, 2012, 2013)
  • Nombre de points inscrits : 2 745
  • Podiums : 111
  • Victoires : 52
  • Meilleure position sur la grille : 1er
  • Pole position : 55
  • Anciennes écuries : BMW Sauber (2007), Toro Rosso (2007-2008), Red Bull (2009-2014)

Quadruple champion du monde avec Red Bull entre 2010 et 2013, Vettel s’était déjà fait remarquer lors du Grand Prix d’Italie 2008, au cours duquel il signait la pole et la victoire pour Toro Rosso. Il rejoint Ferrari en 2015 et est même en mesure de se battre à nouveau pour le titre en 2018 face à Hamilton avec probablement la meilleure voiture du plateau. 

Mais de nombreuses erreurs évitables comme en Allemagne ou en Italie ont douché ses espoirs.

CHARLES LECLERC #16

  • Nationalité : Monaco
  • Date de naissance : 16/10/1997
  • Écurie : Ferrari (2019 -)
  • Débuts en F1 : Grand Prix d’Australie 2018
  • Nombre de Grand Prix : 21
  • Championnat du monde : 0
  • Nombre de points inscrits : 39
  • Podiums : 0
  • Victoires : 0
  • Meilleure position sur la grille : 6ème
  • Pole position : 0
  • Anciennes écuries : Sauber (2018)

Membre de la Ferrari Driver Academy et francophone, Charles a survolé le championnat de F2 en 2017, et a surclassé en équipier chez Sauber en F1 en 2018. Protégé de Jules Bianchi, ses résultats lui offrent un baquet Ferrari pour l’année suivante, devenant l’un des plus jeunes pilotes à porter la combinaison rouge.

MAX VERSTAPPEN #33

  • Nationalité : Pays-Bas
  • Date de naissance : 30/09/1997
  • Écurie : Red Bull (2016 -)
  • Débuts en F1 : Grand Prix d’Australie 2015
  • Nombre de Grand Prix : 81
  • Championnat du monde : 0
  • Nombre de points inscrits : 670
  • Podiums : 22
  • Victoires : 5
  • Meilleure position sur la grille : 2ème
  • Pole position : 0
  • Anciennes écuries : Toro Rosso (2015-2016)

Le Néerlandais, fils de Jos (ancien pilote Benetton et Arrows), a su faire ses preuves dans les catégories inférieures avant de rejoindre le Junior Team de Red Bull. La rétrogradation du Russe Kvyat l’amène en cours de saison 2016 chez Red Bull. Et celui-ci s’impose pour son premier Grand Prix avec l’écurie. Max a connu un début de saison particulièrement difficile, réalisant de nombreuses fautes en course, jusqu’au déclic à partir du Grand Prix de France.

PIERRE GASLY #10

  • Nationalité : France
  • Date de naissance : 07/02/1996
  • Écurie : Red Bull (2019 -)
  • Débuts en F1 : Grand Prix de Malaisie 2017
  • Nombre de Grand Prix : 26
  • Championnat du monde : 0
  • Nombre de points inscrits : 29
  • Podiums : 0
  • Victoires : 0
  • Meilleure position sur la grille : 5ème
  • Pole position : 0
  • Anciennes écuries : Toro Rosso (2017-2018)

Un titre de champion de GP2 en 2016, et un titre de vice-champion en 2017 en Super Formula au Japon l’amènent enfin en F1 au sein de l’écurie Toro Rosso. Il bénéficie du soutien de Honda qui motorise l’écurie. Le départ inattendu de Ricciardo le promeut dans l’écurie mère, Red Bull.

NICO HÜLKENBERG #27

  • Nationalité : Allemagne
  • Date de naissance : 19/08/1987
  • Écurie : Renault (2017 -)
  • Débuts en F1 : Grand Prix de Bahreïn 2010
  • Nombre de Grand Prix : 158
  • Championnat du monde : 0
  • Nombre de points inscrits : 474
  • Podiums : 0
  • Victoires : 0
  • Meilleure position sur la grille : 1er
  • Pole position : 1
  • Anciennes écuries : Williams (2010), Force India (2012, 2014-2016), Sauber (2013)

Débutant en 2010 chez Williams, puis sans baquet en 2011, il alterne Force India et Sauber, avant de rejoindre Renault. Il détient à ce jour le triste record du plus grand nombre de Grand Prix courus sans être monté sur le podium. L’arrivée de Ricciardo dans l’écurie devrait booster les résultats généraux.

DANIEL RICCIARDO #3

  • Nationalité : Australie
  • Date de naissance : 01/07/1989
  • Écurie : Renault (2019 -)
  • Débuts en F1 : Grand Prix de Grande-Bretagne 2011
  • Nombre de Grand Prix : 150
  • Championnat du monde : 0
  • Nombre de points inscrits : 986
  • Podiums : 29
  • Victoires : 7
  • Meilleure position sur la grille : 1er
  • Pole position : 3
  • Anciennes écuries : HRT (2011), Toro Rosso (2012-2013), Red Bull (2014-2018)

L’Australien est une figure appréciée au sein du paddock, arborant toujours un large sourire (sauf sur le podium de Monaco en 2016). Daniel est propulsé en 2014 chez Red Bull suite au départ de son compatriote Webber. 

Mais l’arrivée de l’enfant chéri Verstappen dans l’écurie et le manque de fiabilité de sa monoplace l’ont poussé à prendre le pari risqué de Renault.

ROMAIN GROSJEAN #8

  • Nationalité : France
  • Date de naissance : 17/04/1986
  • Écurie : Haas (2016 -)
  • Débuts en F1 : Grand Prix d’Europe 2009
  • Nombre de Grand Prix : 145
  • Championnat du monde : 0
  • Nombre de points inscrits : 381
  • Podiums : 10
  • Victoires : 0
  • Meilleure position sur la grille : 2ème
  • Pole position : 0
  • Anciennes écuries : Renault (2009), Lotus (2012-2015)

La carrière du français en F1 n’est pas un long fleuve tranquille. Impliqué dans de trop nombreux accidents au début de sa carrière, il est critiqué pour souvent se plaindre. Il rejoint l’écurie Haas en 2016 et la porte vers le haut, malgré une saison 2018 bien en dessous de celle de son équipier.

KEVIN MAGNUSSEN #20

  • Nationalité : Danemark
  • Date de naissance : 05/10/1992
  • Écurie : Haas (2017-)
  • Débuts en F1 : Grand Prix d’Australie 2014
  • Nombre de Grand Prix : 82
  • Championnat du monde : 0
  • Nombre de points inscrits : 137
  • Podiums : 1
  • Victoires : 0
  • Meilleure position sur la grille : 4ème
  • Pole position : 0
  • Anciennes écuries : McLaren (2014), Renault (2016)

Promu titulaire en 2014, il ne reste qu’une saison chez McLaren et attendra un an avant de faire son retour en F1 chez Renault. Non conservé par l’écurie française, il rejoint Haas l’année suivante. Il s’est forgée une réputation par ses manœuvres parfois plus que limite notamment cette saison.

CARLOS SAINZ JR. #55

  • Nationalité : Espagne
  • Date de naissance : 01/09/1994
  • Écurie : McLaren (2019 -)
  • Débuts en F1 : Grand Prix d’Australie 2015
  • Nombre de Grand Prix : 81
  • Championnat du monde : 0
  • Nombre de points inscrits : 171
  • Podiums : 0
  • Victoires : 0
  • Meilleure position sur la grille : 5ème
  • Pole position : 0
  • Anciennes écuries : Toro Rosso (2015-2017), Renault (2017-2018)

Fils de Carlos Sainz Sr., champion du monde de rallye, il est aussi performant que Verstappen. Même si ce dernier a été promu chez Red Bull, l’espagnol trouve refuge chez Renault sous la forme d’un prêt. Le départ d’Alonso lui permet de le suivre dans ses pas chez McLaren.

LANDO NORRIS #4

  • Nationalité : Royaume-Uni
  • Date de naissance : 13/11/1999
  • Écurie : McLaren (2019 -)
  • Débuts en F1 : Grand Prix d’Australie 2019
  • Nombre de Grand Prix : 0
  • Championnat du monde : 0
  • Nombre de points inscrits : 0
  • Podiums : 0
  • Victoires : 0
  • Meilleure position sur la grille :
  • Pole position : 0
  • Anciennes écuries : –

Nouveau chez McLaren, Norris était dans le viseur du team depuis quelques temps. L’écurie le soutenait dans les formules inférieurs et avait déjà un rôle dans l’équipe. Ce sera la première fois qu’un espagnol et un rookie britannique seront binômes chez McLaren depuis … 2007 et le duo Hamilton-Alonso !

SERGIO PEREZ #11

  • Nationalité : Mexique
  • Date de naissance : 26/01/1990
  • Écurie : Racing Point* (2014 -)
  • Débuts en F1 : Grand Prix d’Australie 2011
  • Nombre de Grand Prix : 157
  • Championnat du monde : 0
  • Nombre de points inscrits : 529
  • Podiums : 8
  • Victoires : 0
  • Meilleure position sur la grille : 4ème
  • Anciennes écuries : Sauber (2011-2012), McLaren (2013)

Checo a commencé sa carrière chez Sauber en grande forme ce qui lui permettait de remplacer Hamilton chez McLaren dans la foulée. Non conservé l’année suivante, il trouve refuge chez Force India pour laquelle il inscrit quelques podiums sous l’ère des V6.

*Le nom d’écurie Racing Point est temporaire en attendant la révélation de la nouvelle identité de l’écurie rachetée par le consortium canadien Stroll en 2018.

LANCE STROLL #18

  • Nationalité : Canada
  • Date de naissance : 29/10/1998
  • Écurie : Racing Point*
  • Débuts en F1 : Grand Prix d’Australie 2017
  • Nombre de Grand Prix : 41
  • Championnat du monde : 0
  • Nombre de points inscrits : 46
  • Podiums : 1
  • Victoires : 0
  • Meilleure position sur la grille : 2ème
  • Pole position : 0
  • Anciennes écuries : Williams (2017-2018)

Stroll s’est collé une étiquette de fils à papa, devant sa place en F1 à la fortune de son père. Toutefois, il a signé en 2017 un podium en Azerbaïdjan et s’est offert la première ligne aux côtés d’Hamilton lors du Grand Prix d’Italie. Pas mal pour un débutant. Aidé par le rachat de l’écurie par son paternel, il obtient une place dans une écurie en meilleure forme.

*Le nom d’écurie Racing Point est temporaire en attendant la révélation de la nouvelle identité de l’écurie rachetée par le consortium canadien Stroll en 2018.

KIMI RAÏKKÖNEN #7

  • Nationalité : Finlande
  • Date de naissance : 17/10/1979
  • Écurie : Sauber (2001, 2019 -)
  • Débuts en F1 : Grand Prix d’Australie 2001
  • Nombre de Grand Prix : 294
  • Championnat du monde : 1 (2007)
  • Nombre de points inscrits : 1 816
  • Podiums : 102
  • Victoires : 21
  • Meilleure position sur la grille : 1er
  • Pole position : 18
  • Anciennes écuries : McLaren (2002-2006), Ferrari (2007-2009, 2014-2018), Lotus (2012-2013)

Iceman est l’un des vétérans de cette saison. Il est le dernier pilote sacré chez Ferrari en 2007. Après quelques années en dehors de la F1, le Finlandais fait son retour à la compétition en 2012 au sein de Lotus, avant de retourner chez Ferrari deux ans plus tard. Il retourne cette saison dans l’écurie qui l’a fait découvrir, Sauber, qui reprend des couleurs depuis son partenariat avec Alfa Romeo.

ANTONIO GIOVINAZZI #99

  • Nationalité : Italie
  • Date de naissance : 14/12/1993
  • Écurie : Sauber (2017, 2019 -)
  • Débuts en F1 : Grand Prix d’Australie 2017
  • Nombre de Grand Prix : 2
  • Championnat du monde : 0
  • Nombre de points inscrits : 0
  • Podiums : 0
  • Victoires : 0
  • Meilleure position sur la grille : 16ème
  • Pole position : 0
  • Anciennes écuries :

Antonio Giovinazzi n’est pas étranger à la F1. Il a déjà remplacé Wehrlein pour 2 Grand Prix en 2017, chez Sauber. Il est intégré dans l’écurie helvétique depuis quelques temps et le rapprochement entre Ferrari et Alfa Romeo ne doit pas y être pour rien à la promotion de l’italien.

DANIIL KVYAT #26

  • Nationalité : Russie
  • Date de naissance : 26/04/1994
  • Écurie : Toro Rosso (2014, 2016-2017, 2019 -)
  • Débuts en F1 : Grand Prix d’Australie 2014
  • Nombre de Grand Prix : 74
  • Championnat du monde : 0
  • Nombre de points inscrits : 133
  • Podiums : 2
  • Victoires : 0
  • Meilleure position sur la grille : 4ème
  • Pole position : 0
  • Anciennes écuries : Red Bull (2015-2016)

La carrière de Kvyat en F1 n’est décidément pas un long fleuve tranquille. Il débute tôt en F1, alors qu’il était en GP3. Puis l’année suivante, il vient prendre le relais de Vettel chez Red Bull. Une réputation ternie, il est rétrogradé à nouveau chez Toro Rosso avant de partir, et de faire une pige en tant que pilote de développement chez Ferrari. Puis de revenir quand l’écurie de Faenza en a besoin.

ALEXANDER ALBON #23

  • Nationalité : Thaïlande
  • Date de naissance : 23/03/1996
  • Écurie : Toro Rosso (2019 -)
  • Débuts en F1 : Grand Prix d’Australie 2019
  • Nombre de Grand Prix : 0
  • Championnat du monde : 0
  • Nombre de points inscrits : 0
  • Podiums : 0
  • Victoires : 0
  • Meilleure position sur la grille : –
  • Pole position : 0
  • Anciennes écuries :

Albon fait partie de ces promus venus tout droit de la Formule 2 avec Russel et Norris. Il a su faire ses preuves dans les catégories inférieures, finissant juste derrière les deux britanniques la saison dernière.

GEORGE RUSSEL #63

  • Nationalité : Royaume-Uni
  • Date de naissance : 15/02/1998
  • Écurie : Williams (2019 -)
  • Débuts en F1 : Grand Prix d’Australie 2019
  • Nombre de Grand Prix : 0
  • Championnat du monde : 0
  • Nombre de points inscrits : 0
  • Podiums : 0
  • Victoires : 0
  • Meilleure position sur la grille : –
  • Pole position : 0
  • Anciennes écuries :

Champion de F2 2018 et pilote Mercedes, Russel a tenté sa chance en postulant chez Williams. Et ça a fonctionné ! Le britannique a pu trouver un baquet contrairement à Ocon en signant un contrat sur plusieurs années.

ROBERT KUBICA #88

  • Nationalité : Pologne
  • Date de naissance : 07/12/1984
  • Écurie : Williams (2019 -)
  • Débuts en F1 : Grand Prix de Hongrie 2006
  • Nombre de Grand Prix : 76
  • Championnat du monde : 0
  • Nombre de points inscrits : 273
  • Podiums : 12
  • Victoires : 1
  • Meilleure position sur la grille : 1er
  • Pole position : 1
  • Anciennes écuries : BMW Sauber (2006-2009), Renault (2010)

Kubica est l’un des derniers arrivés sur la grille. Pilote prometteur dans la deuxième partie des années 2000, il est victime d’un terrible accident au Canada. Un an plus tard, au même endroit, il remportera sa seule et unique course. Alors qu’il poursuivait sa carrière chez Renault, le polonais est victime d’un grave accident de Rallye qui lui laisse des séquelles à l’avant bras et la main droite. Sa carrière s’arrête alors prématurément à l’aube de la saison 2011. Mais Renault a relancé son pilote en l’évaluant, avant que Williams fasse de même pour finalement lui laisser sa chance en 2019.

Crédit photos : Formula 1