A l’occasion du salon de Genève 2011, Touring a célébré son 85ème anniversaire en dévoilant une première mondiale en coopération avec Gumpert. Il explore également de nouvelles expériences pour le carrossier milanais avec la Tornante ! Pour une première mondiale, la Gumpert Tornante est radicalement différente de leurs breaks de chasse qui intégrent un design de simplicité et de pureté.

Ce partenariat entre les deux marques a pris forme quand Touring Superleggera décide de fournir la carrosserie ainsi que le corps ingénieur de la voiture tandis que Gumpert s’occupe de la fabrication et de la vente de ce prochain modèle qui complémentera la gamme Gumpert en 2012.
La Tornante a donc été présentée sous forme d’une maquette statique à l’échelle 1 : 1 sur le stand de Touring, qui a donc seulement exposé sa carrosserie.

Gumpert a la réputation de produire des voitures impressionnantes, voir même de course autorisées sur route ! Mais cette fois-ci, la marque allemande s’est adressée à Touring Superleggera pour amener de l’élégance, plus de place pour les  passagers et un plus grand coffre. Le confort devrait être également amélioré, de la même façon que l’accès à l’intérieur, la ventilation et le bruit devraient être réduits. Cependant, les performances et le dynamisme ne devraient pas être délaissés pour autant !

Les designers et les ingénieurs ont commencé un processus de créatifs pour définir seulement l’essentiel des paramètres embarqués par la voiture, en limitant le poids et le volume. Le résultat est donc plus civilisé que sa soeur, l’Apollo, avec quelques qualités en plus pour voyager convenablement, même si cela ne reste pas sa principale fonction, au vue de sa puissance par exemple. En tous cas, il reste à voir si ces promesses de confort et de raffinement seront toujours appliquées à la production de la voiture !

L’architecture

Le cadre de ce châssis est dérivé de l’Apollo et dispose du même moteur central.
Cependant, les exigences d’accessibilité et d’espace intérieur ont été dictées par d’importants changements du châssis :
– les membres latéraux du châssis sont rabaissés de 80 mm
– Le pare-brise est tourné verticalement de 2.5 °
– La hauteur est maintenant de 1215 mm

Malgré ces modifications, la combinaison de légèreté et la rigidité de torsion du châssis original sont préservées. Les ingénieurs ciblent 100kg de moins et une voiture légèrement plus basse de 40.000Nm/degré. Le volume du compartiment passager est quant à lui maintenant augmenté de 25% et la capacité du coffre est portée à 200 litres.

D’autres modifications sont également apportées pour augmenter le confort et la conduite :
– la garde au sol est abaissée de 20 mm
– les harnais de sécurité, à 4 points, sont complètement ajustables.
– l’isolation du son et de la chaleur est renforcée au plancher ainsi qu’entre la cabine et le compartiment moteur.

Les systèmes de sécurité à l’avant du véhicule, inspirés de ceux de la technologie de la Formule 1, absorbent les impacts d’énergie en cas d’accident pour apporter le plus de sécurité possible.

Le design

Contrairement aux autres créations de Touring, la Tornante n’est pas enracinée dans un modèle spécifique de l’héritage du designer italien. Esthétiquement, le projet a démarré d’une feuille blanche, autorisant les designers à une grande liberté de conception tout en gardant le châssis de l’Apollo et ses points forts.
L’esprit demandé et retenu est celui d’une vraie voiture de sport, mais avec suffisamment de fonctions pratiques pour devenir un voiture sûre de sport, utilisable dans le trafic d’aujourd’hui.

Les lignes sont pures, les proportions très spécifiques, introduisant un design musclé et d’élégance avec de la fluidité. Le design intègre le potentiel de belles performances dans l’élégance et la sportivité. Bref, la tradition de Touring !


La motorisation

La Tornante a les gènes de la Gumpert Apollo et hérite de sont impressionnant V8 Biturbo. Pesant seulement 196 kg, le moteur joue un rôle majeur pour l’intégration de l’idée du minimum de poids et la fascination du dynamisme de conduite. On trouve un angle de 90° entre deux rangées de cylindres.

D’une base d’un bloc d’Audi, le moteur est complètement revu « maison » par Gumpert. Dans la version basique, il délivre 700 chevaux ! Optimiser par rapport à l’Apollo, il permettra plus de confort et d’usage pour tous les jours.



La transmission

La boîte automatique à six rapports garantit l’efficacité au quotidien. Les changements de rapports sont extrêmement rapides. Il suffit de 40 millisecondes pour changer un rapport ! Cette technologie, issue également de la F1, promet un confort ultime en gardant d’excellentes performances, même si Ferrari par exemple reste le maître incontesté de la transmission.

Données techniques

Dimensions

Longueur : 4475 mm
Largeur : 1971 mm
Hauteur : 1215 mm
Volume de coffre : 200 l

Poids

Il devrait se situer entre 1300 et 1400 kg, cela dépendra des différents équipements embarqués.

Moteur

Cylindres / type / soupapes par cylindre : 8 cylindres / 90° en V / 5
Volume : 4163 cm3
Puissance nominale : 575 KW ou 700 HP à 6500 tr/min
Couple maximum : 900 Nm à 4000 tr/min

Roues et jantes

La voiture est équipée de Michelin Super Sport 265/35 ZR19, noir 345/ ZR20 de pouces. Les roues sont en aluminium avec écrou central en 19 et 20 pouces.

Peut-être, l’un des plus gros chiffres pour la fin : environ 300 km/h de vitesse de pointe…
Reste maintenant à voir le moment de la production, la finition intérieure et si ces belles promesses seront tenues !
Tout du moins, le projet paraît sympathique et cet élargissement de la gamme Gumpert peut être intéressant si tout est bien réalisé !

 

 

Via Touring Superleggera
Crédits photos : N&R Photography for Blogautomobile.fr