BlogAutomobile

Hyundai i30 : “Moi, Jean Claude Debard, je vous annonce qu’elle est restylée pour la rentrée !”

Alors qu’elle aussi, quelques mois après la cousine de chez Kia, la Cee’d, arrive à mi vie, chez Hyundai on retouche un peu la berline compacte de la gamme en faisant surtout évoluer la face avant pour la mettre un peu plus en accord avec le reste de la gamme tant l’allure dynamique ( et un rien BMW de l’arrière ! ) est toujours d’actualité. Ce restyling de rentrée concerne la berline et le break CW.

C’est le pare spoiler qui est le plus modifié avec un spoiler plus marqué, des anti brouillards ronds une nouvelle calandre scindée en deux par une barre chromée et une prise d’air qui s’inspire du design de.. chez Ford.

On découvre aussi de nouvelles jupes de nouvelles jupes latérales et à l’arrière, le pare choc est redessinée avec une petite découpe qui rappelle celle que l’on trouve sur les serie1 équipées du Pack Sport ….

Les enjoliveurs de roues, les jantes alu, les répétiteurs de clignotants intégrés dans les rétros sont eux aussi nouveau pour cette version 2011 de la Hyundai i30. Dans l’habitacle Hyundai annonce avoir modifié la qulité des plastiques pour s’aligner sur ce qui se fait de meiux chez les allemands aussi, il semble ( à confirmer de visu ) que nous ayons droit à des plastiques plus moussus et à des ajustements encore plus précis. L’ordinateur de bord fait désormais partie de la dotation d’origine tout comme l’indicateur de changement de vitesse et les version HDG bénéficient désormais de la “supervision cluster” qui permet une meilleure lisibilité des instruments tout en intégrant une écran d’inforamtions LCD .

Toujours au chapitre des équipements , on note l’arrivée d’une installation plus performante en terme de qualité sonore, une connectivité USB/i-Pod et des bacs de portières AV et AR plus grands.

Au chapitre mécanique , on retrouve le 1.4 L Blue Drive de 109 chevaux, 137 Nm associé au système Start/Stop ISG mis au point par Bosch qui coupe le moteur dès que l’auto passe en dessous de 5 km/h et qui prend en compte une multitude de données pour engager la coupure du moteur. Ainsi, en plus des données électroniques et mécaniques, toutes les portières doivent être fermées, le conducteur doit avoir mis sa ceinture et le moteur doit être chaud pour que le système relance le moteur. On sait aussi qu’au bout d’une minute d’arrêt complet, le système ISG relance le moteur ou si le conducteur appuie 3 fois de suite sur la pédale de frein. Ce système est dispo avec le 1400 mais aussi avec le 1600 CRDI 115 ch Blue Drive ( pas avec le CRDI 90 ) . Par ailleurs, ce sytème Start/Stop se désactive lorsque la climatisdation tourne à fond ou que la batterie est fortement sollicitée. On note aussi que les moteurs des versions 1.4 L et 1.6 L CRDI 115, l’alternateur lors des phases d’accélération veille à limiter le débit du courant de façon à ce que soit consacré la plus grande partie de l’énergie au déplacement de la voiture et non aux accessoires. En phase de décélération, cet alternateur “intelligent” privilégie la recharge de la batterie et lorsque la batterie montre des signe de faiblesse, il désacouple le système ISG qui demande plus d’énergie électrique pour relancer le moteur. Au final, Hyundai annonce un gain d’environ 12% sur les consommations et les émissions.

Au chapitres des performances, la version 1.6 L CRDI 115 Blue Drive annonce une Vmax de 188 km/h, le 0 à 100 km/h en 11.6 secondes, une consommation mixte de 4.3 L/100 km et 115 g de CO2/km.

Toujours au chapitre des petits plus en matière d’abaissement des consommations, on notera de nouveaux essuies glaces aérodynamiques, des pneus à faible résistance et bien sur le fameux indicateur de passage des vitesses qui, souvent, finit par agacer plus qu’aider ! L’assistance de direction électromécanique a elle aussi été modifiée pour un meilleur ressenti, plus de précisions, moins de consommation d’énergie et elle adopte une gestion qui se rapproche beaucoup des systèmes asservis à la vitesse du véhicule.

Une agréable remise à niveau même si l’on regrette que le 2.0 L CRDI de 140 chevaux disparu il y a quelques temps ne soit pas remplacé car si ce n’est pas vital pour la vie de l’auto c’est nécessaire pour s’attaquer au tenantes européennes de la catégorie. Idem pour l’absence de moteur essence péchu avec 140 ou 150  chevaux par contre, les amateurs noteront toujours avec plaisir la présence de la version CRDI avec BVA ( mais pas en Blue Drive  ).

Enfin sachez que la berline est disponible à partir de 15.990€ ( 1.4 L Pack Evidence ) et que la version CRDI Blue Drive vous sera facturée 21.790€ en finition Sensation. Une très agréable compacte que l’on oublie au moment du choix mais qui mérite attention avec son équipement, ses prestations globales de bon niveau et sa fiabilité. A revoir dès la rentrée 2010.

Via Hyundai.