« L’eau décomposée en ses éléments constitutifs, répondit Cyrus Smith, et décomposée, sans doute, par l’électricité, qui sera devenue alors une force puissante et maniable, car toutes les grandes découvertes, par une loi inexplicable, semblent concorder et se compléter au même moment. Oui, mes amis, je crois que l’eau sera un jour employée comme combustible, que l’hydrogène et l’oxygène, qui la constituent, utilisés isolément ou simultanément, fourniront une source de chaleur et de lumière inépuisables et d’une intensité que la houille ne saurait avoir[…] L’eau est le charbon de l’avenir. » Jules Verne L’Île mystérieuse – Partie 2, Chapitre 11 1874

i-H²GO

Nous ne pouvons plus faire autrement, l’écologie est dans tout, partout, de près ou de loin dans nos quatre roues. Plus jeune, j’avais bien essayé de secouer au maximum une bouteille de soda, l’installer sur ma voiture Majorette à l’aide d’un scotch brun. Mais je n’avais pas encore eu à ma connaissance l’effet magique des Mentos (http://blogautomobile.fr/fun-plus-fort-que-le-moteur-a-air-de-guy-negre-le-moteur-a-coca-cola-zero-66722#axzz2bAjB82MK). Dommage ! Quoique maintenant…

Les équipementiers automobiles, les chercheurs qui travaillent sur les énergies durables essayent désormais et surement à raison de convertir nos têtes blondes aux solutions alternatives de propulsion. De voir cette voiture miniature avancer grâce à l’énergie de l’eau est un bon présage, peut-être qu’une fusion avec les algues (NDLA : c’est un projet en cours) pourrait aboutir au même résultat sur une voiture taille réelle !

i-h2go-02

Je vais à nouveau d’endosser mon rôle d’avocate du diable (vert…), l’écologie automobile a encore ses limites. Il y a dans le monde 1,5 milliard d’automobiles pour 7 milliards d’habitants. Le cycle de l’eau est réglé en fonction d’un schéma bien précis basé sur 450.000 km3 d’eau qui tombent chaque année et 502.800 km3 qui s’évaporent. Où chercheraient-ils l’eau ? Comment harmoniseraient-ils le fameux cycle ? La pression atmosphérique subirait-elle des changements et jusqu’à quel point? Serait-ce maîtrisable dans le temps ? La faune, les bactéries, les virus proliféreraient-ils, se transformeraient-ils ou disparaitraient ils, nous entrainant par là même vers notre extinction ?… Je plains le futur chercheur qui croisera le chemin des incrédules, des curieux ou le mien…

La i-H2Go version 2 vient d’être dévoilée la première l’avait été en 2006 et nous avions vu rouler les premiers prototypes deux ans plus tard. Son designer reconnu dans le secteur automobile n’est nul autre que Lutz (dit Luigi) Colani. Il a œuvré auprès de Volvo, Fiat, Alfa Romeo, Lancia,Volkswagen, Ferrari, Lada, BMW. C’est un tenant de l’aérodynamisme du transport et il se fixe comme point de mire d’allier l’homme, l’objet et leur environnement. Pour ceux qui ne connaitraient pas Colani, voici quelques uns de ses projets.

La voiture « appli-commandée » se recharge en utilisant de l’H²O c’est à dire de l’eau. Horizon Fuel Cell Technologies, société basée à Singapour, spécialisée dans la technologie des piles à combustible et Corgi International se sont associés pour développer la i-H2Go. C’est une voiture pilotée par un iPhone ou une tablette, l’ensemble est soutenu par une application iOS (une version Android serait en cours de développement) et la propulsion repose sur l’énergie tirée des éléments de l’eau. Deux systèmes sont proposés, un matérialisant des sticks virtuels, l’autre donnant la possibilité de manœuvrer la i-H2Go à l’aide du gyroscope. Les « grands enfants » ont juste à maintenir leur téléphone et l’utiliser comme un volant, le gyroscope de l’appareil détecte les mouvements et les transmet à la i-H2GO à la façon de commandes de direction.

La i-H2GO est livrée avec un panneau photovoltaïque et une station de ravitaillement. L’eau de votre meilleur robinet sera versée dans la station, le panneau fournira de l’énergie à l’électrolyse de l’eau. Les atomes sont alors séparés en hydrogène et oxygène. L’hydrogène est ensuite ingéré dans la voiture, puis converti en électricité. Si vous n’avez pas de chance, si le soleil a planté son piquet de grève, le constructeur propose l’alternative d’une clé USB qui permettra de faire fonctionner le processus d’électrolyse. De même que si tout comme moi vous n’avez pas d’Iphone, une radiocommande fonctionnant à l’énergie solaire  est disponible, ceci afin d’éviter les piles qui sont coûteuses et polluantes car trop souvent jetées et non recyclées.

Nous ne connaissons pas encore la quantité d’eau nécessaire pour remplir le réservoir, le temps exact de « chauffe » et l’autonomie de la voiture. Pour les amateurs de nouveautés miniatures et/ou écologique, l’engin pourra être commandé à partir du 15 août prochain et il vous faudra débourser 135€ pour posséder cette petite voiture de nouvelle génération

La vidéo de présentation de la i-H2GO.

Une vidéo plus ancienne réalisée lors du développement du projet qui s’appelait à l’époque H2GO puisque sans application iPhone.

Le premier prototype en 2008 :

Via Horizonfuelcell.com, Youtube.