Oui il n’y aura pas de GP de France en 2010, pas de GP de France en 2011 et c’est vraiment loin d’être acquis pour 2012 si l’on en croit les propos du président de la FFSA. Mais il fut un temps où l’on appréciait le sport auto en France, où les circuits existaient autrement qu’en fonction du bon vouloir d’un certain « roi » Bernie E ou d’intérets financiers ou économiques de certains. On se souviendra des circuits de Rouen, de Dijon Prenois, de la Châtre, de Pau ( hélas mort l’an passé du fait de la maire  de la ville ! ) et bien d’autres qui arrivent encore à vivre avec les différents championnats, les track days ou les sorties clubs. Mais certains sont bel et bien morts et ne reviendront pas, c’est le cas du Circuit de Gueux plus connu sous le nom de circuit de Reims.

Reims c’était un circuit routier long de 7.810 ( porté à 8.301 en 1952 ) qui empruntait entre autres la RN 31 et quelques belles départementales champenoises.Il naquit en 1925 des souhaits de l’Automobile Club de Champagne. La F1 sera accueillie en Champagne dès 1950 et y restera jusqu’en 1966 ( 14 GP de France  ). De 1966 à 1972, le tracé rémois continuera encore avec la F2, la F3, le critérium FFSA, la coupe Gordini et la moto mais suite à de gros soucis financiers, le circuit est fermé à l’été 1972 après un dernier Championnat de France de moto au mois de juin et il ne rouvrira jamais.

Depuis 2007, en début d’automne, l’ex circuit de France accueille le Week end de l’excellence automobile où l’on peut revoir les vieilles gloires sur roues du sport auto reprendre du service avec les pilotes du moment ou du passé. Malgré la longueur, les difficultés dues à l’état du réseau, certains pilotes déboulaient dans la ligne droite des stands à plus de 250-260 km/h et on notera que pour sa victoire en 1959, Tony Brooks gagna la course à une moyenne supérieure à 205 km/h ! Inimaginable et pourtant ils le faisaient à l’époque …. On n’oubliera pas que Fangio gagna 3 fois ( 50,51, 54 ) à Reims, Jack Brabham 2 fois et Jim Clark une fois sur une légère et minuscule Lotus Climax. Pour ceux qui n’auraient jamais vu d’images du GP de France en Champagne, voici quelques images.

Même Audi a eu son heure de gloire à Reims en… 1939 !

Pour mémoire, le circuit de Reims vu du ciel, c’est comme ça, notamment avec une belle et très longue ligne droite comme on n’en voit plus aujourd’hui sauf au Mans ou au Nürburgring…

Et une photo de la ligne droite des stands lors d’un des récents Week end de l’Excellence Automobile, c’est comme ça !

Mais le propos de ce sujet sur le défunt circuit du GP de L’ACF, c’est aussi de vous faire découvrir ce qu’il reste de ce mythique et grand circuit français actuellement, aussi je vous propose une belle galerie de l’excellent photographe Jonathan Moore qui officie généralement sur le très agréable site Speedhunters (  http://www.speedhunters.com/ ). Le Circuit de Reims, de nos jours c’est comme cela .

Un bien grand circuit dont il ne reste que des friches mangées par la végétations et laissées à l’abandon le long de la RN31 ( les 9 dernières photos datent d’il y a 15 ans et à l’époque, les batiments étaient encore dans un plus sale état qu’actuellement puisqu’il il ont été peu rénovés pour accueillir quelques manifestations et surtout les photographes automobiles ) .

Ci dessous, quelques vidéos pour découvrir ce qu’était le GP de France et surtout le circuit de Reims il y a 50 ans ou presque !

http://www.youtube.com/watch?v=ZpyEfAdLQYc

http://www.youtube.com/watch?v=dSpl9zRr12M

Pour les Alfistes, un tour du circuit à bord d’un GTV 3.0 L V6 ( V6 Arèse  ). bien évidemment, c’est une vidéo anglaise !

http://www.youtube.com/watch?v=QEZmHN-rIo0

Et pour finir, des vidéos du Week end de l’excellence Automobile

http://www.youtube.com/watch?v=mFLicXtN5G4

http://www.youtube.com/watch?v=BmRwikzYCyc

http://www.youtube.com/watch?v=p8phO2btq0w

Espérant vous avoir fait découvrir ou redécouvrir ce grand circuit français du temps où l’on aimait le sport automobile en France !

Via Investinreims, J.Moore, Google, l’AssociationDesAmisduCircuitdeReims, Youtube.