Encore un stand qu’il ne faudra pas négliger durant le salon, celui d’Infiniti; d’abord pour y découvrir des autos encore très rares sur nos routes mais aussi pour découvrir les nouvelles versions dCi, la nouvelle berline M et sa nouvelle déclinaison hybride qui est là ppour nous prouver que dans le groupe Renault-Nissan, il n’y a pas que les voitures électriques puisqu’il y a désormais les voitures hybride et en l’occurence cette nouvelle M35h. L’arrivée de cette M35h devrait signer un peu la fin de la récréation et du monopole pour Lexus sur le segment.

Cette longue berline de 4.945 m arrive donc sur le segment des premiums avec cette version hybride qui va complèter la gamme M ( M37, M30d  ) dès le printemps prochain en Europe. L’affaire se présente plutôt pour cette voiture plutôt réussie puisque la M35h sera propulsée par moteur V6 3.5 L développant 306 chevaux et 350 Nm de couple. Le moteur tehrmique est secondé par un moteur électrique de 50 kW ( 68 ch ) et disposant de 270 Nm de couple dès 1000 trs/min. Au final, nous voila en présence d’une berline de luxe qui développe 374 ch et 620 Nm de couple soit plus qu’il n’en faut pour assurer les déplacements dans d’excellentes conditions.

 Ainsi Infiniti annonce une Vmax  autolimitée de 250 km/h, un 0 à 100 km/h abattu en moins de 5.9 secondes, le tout pour des émissions de CO2 inférieures à 170 g /km et un consommation mixte de 7.3 L/100 km. Et pour le reste on retrouve une Infiniti M faite de courbes pas désagréables mais aussi d’un peu de lourdeur notamment au niveau de l’arrière mais cela n’a rien de rédhibitoire. Reste que cette Infiniti M35h pèse son poids puisqu’elle est annoncée pour 1.885 kg.

Infiniti annonce que cette M35h peut « cruiser » à la vitesse stabilisée de 80 km/h sur autoroute avec le seul moteur électrique, le moteur thermique servant dans ce cas de générateur pour alimenter les batteries Lithium-ion de l’auto. En mode tout électrique, la M35h peut parcourir 2 km à petite vitesse et elle peut emmener jusqu’à 140 km/h. Infiniti a mené différents tests qui ont montré que dans 50% des cas, le voiture fonctionnait en mode électrique. Une bonne chose pour la planète et il faudra donc comparer avec la Lexus GS450h pour se faire un avis.

Pour aider à la diminution des consommation et des émissions, les ingénieurs ont travaillé le Cx de cette berline puisqu’elle  revendique un coefficient de 0.27, ce qui est très honorable. L’Infiniti M35h reste bien évidemment une propulsion qui confie son passage des vitesses à une excellente et très douce BVA7 parfaitement en accord avec l’esprit luxueux de l’auto. Toujours dans un esprit « Green » , cette berline hybride dispose d’un système qui récupère l’energie au freinage et qui aide donc à la recharge des batteries.

La M35h sera disponible dans 6 mois et normalement proposée avec trois niveaux de finition, à savoir : base, GT Luxe et GT Premium.

Les prix et les détails des équipements des versions européennes seront annoncés en début d’année 2011 soit quelques semaines avant la mise sur le marché de cette version hybride qui avance de sérieux arguments techniques. Reste maintenant à Infiniti à se trouver des distibuteurs car avec deux ou trois points de vente sur notre territoire, al marque de luxe de Nissan va avoir du mal à faire autre chose que de la figuration. Et si l’on parle réseau, Lexus souvent associé à Toyota possède une avance plus que confortable sur le marché car la densité d’un réseau, fut t-il seulement distributeur de haut de gamme reste le nerf de la guerre car je ne connais pas de constructeur automobile qui vive avec la seule estime des gens !

Au fait Monsieur Infiniti, à moins que ça ne soit Monsieur Ghosn, c’est quand que tu montes ce groupe propulseur sur le FX ?

Via Infiniti, NP.