Jag_FPACE_LE_S_Location_Image_140915_09_LowRes

Le voici enfin ! Après la présentation du concept-car C-X17 en 2013, Jaguar dévoile la version définitive de son SUV dénommé « F-Pace ». Bénéficiant de toute l’expérience de Land Rover en matière de véhicules tout-terrain mais également de sa propre expérience en termes de sportivité, la marque anglaise devrait produire le meilleur SUV sportif au monde.

Le F-Pace n’est pas sans rappeler de par sa ligne et bien évidemment son nom la F-Type. En effet, le dessin des optiques arrières est très largement repris de la fameuse sportive. Les optiques avant quant à elles restent quasiment identiques à celles du reste de la gamme (XE/XF/XJ) obéissant ainsi aux codes stylistiques de la marque.

Avec toutes ses lignes tendues et les optiques épousant parfaitement les ailes de la carrosserie, certains pourraient tenter la comparaison avec le best-seller de Land Rover : le Range Rover Evoque. Bien que le succès de ce dernier ne soit pas pour rien dans la décision du groupe Tata d’insérer un SUV dans la gamme Jaguar, ces deux véhicules n’ont pourtant strictement rien en commun.

Nous disions donc « meilleur des deux mondes », explication.

Le F-Pace repose sur une plate-forme dérivée de celle de la F-Type et nous promet ainsi un comportement exemplaire pour tout propriétaire à qui viendrait l’idée d’une virée sportive sur route sinueuse. Jusque là, rien de bien différent avec d’autres SUV me direz-vous, les marques telles que Porsche ou Audi utilisent également des technologies dérivées de leurs sportives afin de les appliquer à leurs SUV.

Jag_FPACE_RSport_Location_Image_140915_03_LowRes
Mais la différence majeure est que Jaguar bénéficie entre autres du système « Terrain Response » développé par Land Rover. Jaguar sort donc du lot en utilisant des technologies toutes droit venues de chez un spécialiste en la matière, gage de qualité assurément ! L’utilisation importante d’aluminium permet d’alléger considérablement la carrosserie, de plus il s’agit là de la seule carrosserie monocoque composée à près de 80% par ce matériau.

Le système AWD (all wheel drive) très sophistiqué permet une reconnaissance automatique du terrain sur lequel le F-Pace évolue et permet ainsi à l’ordinateur de bord une distribution optimale du couple aux 4 roues motrices ainsi qu’un raffermissement (ou non) des suspensions.

En ce qui concerne les systèmes de sécurité et d’aide à la conduite, c’est maintenant du vu (et revu) comme pour la plupart des constructeurs. Dynamic Line Assist (système anti-franchissement de ligne), caméra 360°, park-assist, reconnaissance des panneaux de signalisation, tout y est à condition d’y mettre le prix, et ça monte très vite.

Parlons prix d’ailleurs, le ticket d’entrée est à environ 42 000 € pour un modèle de base et peut dépasser les 100 000 € avec une configuration « gourmande » en options et équipements.

La gamme se décompose comme ceci : 5 niveaux de finitions (Pure, Prestige, Portfolio, R-SPort, S) ainsi qu’une édition de lancement (First Edition).

Enfin côté motorisation, Jaguar reprend les 4 cylindres Diesel de 180 ch communs à Land Rover pour l’entrée de gamme tandis que la motorisation la plus puissante disponible actuellement est un V6 essence de 380 ch. Nous attendons avec une impatience particulière la sortie d’une version musclée de ce SUV (sous-entendu un F-Pace doté du V8 Supercharged poussé à 550 ch).

Crédits photo : Jaguar