Jag_Project7.0

Je n’ai pas eu le temps de vous parler du communiqué de presse arrivé hier que le dossier annonçant la Jaguar Project 7 arrivait ce matin dans ma boite mail ! Nous zapperons donc ce fameux communiqué pour nous concentrer sur cette très agréable proposition dérivée du roadster hype du moment, je veux parler de la Jaguar F-Type. Pas de précipitation car cette Jag’ est un One off et elle n’est en aucun cas destinée à la production en série.

Avec cette Project 7, Jaguar entend rendre un bel hommage à la D-Type et aux sept victoires de la marque à la course des 24 Heures du Mans (sept succès entre 1951 et 1990, dont trois d’affilée pour la D-Type en 1955, 1956 et 1957).

Jag_Project7.104

Développé  sur la base du roadster F-Type, ce speedster façon « Racing » est en fin une auto monoplace qui profite d’une étude aérodynamique spécifique afin de la rendre plus efficace sur piste. La Project 7 adopte ainsi un pare choc spoiler redessiné avec de grandes entrées d’air, un pare brise spécifique surbaissé et un bossage aérodynamique derrière le pilote. Cette Jaguar bénéficie ainsi de différents composants en fibre de carbone comme un splitter avant, des jupes latérales, un diffuseur arrière et un bel aileron destiné à favoriser les appuis. Les ouïes d’aération du capot moteur sont elles aussi en fibre de carbone. On aimera aussi la jolie livrée bleu métallisé barrée d’une bande blanche sur l’avant du capot moteur ainsi que les gros numéros 7 qui font totalement course à l’ancienne (on retrouve ce numéro 7 sur la boucle du harnais !). Les amateurs de Jag’ et les attentifs auront remarqué les rétroviseurs extérieurs inspirés de ceux vus du concept car C-X16 qui annonçait la F-Type. Le chassis est surbaissé de 10 mm par rapport à celui d’une V8 S. Le speedster repose sur des jantes alu en 20 pouces (modèle Blade) noires dont 5 des 10 branches sont décorées par un enjoliveur en fibre de carbone. La ligne d’échappement est spécifique à ce modèle et dispose de 4 sorties rondes brunies et mates qui doivent aider le V8 à bien chanter.

Ce speedster Project 7 adopte un habitacle spécifique, typé « course entre gentleman driver ». On appréciera le siège baquet (a priori un Recaro) en matériaux composites implanté 30 mm plus bas que sur le roadster de série, le harnais quatre points mais aussi la belle sellerie en cuir damassé avec surpiqures bleues qui fait très chic, très anglais mais peut être pas très sport ! Le casque fourni avec la voiture prend place à gauche en lieu et place du siège passager. On notera ici et là quelques insert en aluminium ou en fibre de carbone. On peut aussi distinguer les jantes alliage de 20″ et ligne d’échappement spécifique.

Mécaniquement cette Jaguar Project 7 reprend le moteur V8 5.0 L Supercharged  de la F-Type V8 S mais il évolue et se présente dans une version revendiquant 550 ch à 6.500 trs/min et 680 Nm entre 2.500 trs et 5.500 trs (vs  495 ch et 625 Nm sur la V8 S). Le moteur 8 cylindre est toujours couplé à la boîte QuickShift à 8 rapports avec palettes au volant. Comme le roadster, cette Jaguar est équipée d’un différentiel arrière actif géré électroniquement. Là où on est surpris et un peu déçu, c’est au chapitre des performances. Malgré une bonne dose de chevaux et de couple en plus, elles n’évoluent quasiment pas et seul le 0 à 100 km/h ne demande plus que 4.2 secondes (-0.1 seconde) alors que la Vmax reste identique avec une limite fixée à 300 km/h.
Pour découvrir la première vidéo de l’auto, c’est par là :

Pour l’apprécier la voiture mode dynamique il vous faudra aller à Goodwood dès demain où elle sera mise en mouvement et pilotée par Mike Cross qui est l’ingénieur en chef de Jaguar. Nous vous proposerons aussi des photos « live » de l’auto dans quelques jours puisque Romuald sera sur place APN en main et passion vissée au corps !

Via Jaguar, Youtube.