Les dirigeants de JLR ont profité du salon de Shanghai pour rencontrer différents partenaires possibles afin d’envisager à court ou moyen terme la création d’une joint venture afin de produire d’ici quelques années la production en Chine de voiture et de 4×4 Haut de Gamme.

Jaguar et Land Rover sont un des derniers constructeurs à ne pas avoir de site implanté en Chine. JLR espère que cela pourra se faire assez rapidement puisque les marques de luxe du groupe Tata Motors ont vendu plus de 30.000 véhicules en Chine en 2010 et les marques sont sur une une forte dynamique de croissance qu’il ne faudrait pas manquer faute de moyens sur place. Ainsi on a appris, selon les propos de Ralph Speth, que la direction du pôle HDG de Tata avait rencontré les dirigeants de Great Wall Motors afin de discuter d’un possible accord autour d’une nouvelle joint venture.

 

Toujours selon Ralph Speth, Jaguar et Land sont toujours en discussion car ils veulent bien faire les choses et ne pas se tromper de partenaire chinois. Ainsi on sait que JLR discute beaucoup d’un partenariat avec Jiangling qui est une joint venture détenue par Ford et Great Wall. Toujours est il que nous devrions en savoir plus dans les prochaines semaines car les membres des directions de Tata, JLR, Great Wall et Jiangling sont ressortis des nombreuses réunions avec le sourire et une volonté affichée de collaborer pour produire des voitures. Et il ne faut pas se le cacher, le fait de s’associer avec la joint venture existante permettrait à Jaguar, à moindres frais et rapidement, de produire des autos en Chine. A suivre.

Via Reuters, CCT, NP.