Jeep Wrangler

L’info est à mettre au crédit de Mile Manley, le patron de Jeep et elle nous est rapportée par le site AutosAméricaines. Nous apprenons que la prochaine génération de la Jeep Wrangler pourrait se passer de ses essieux rigides afin de répondre aux normes environnementales et de pollution. Ainsi la Jeep, la vraie, devra à l’avenir se montrer plus légère pour être moins énergivore et apte à recevoir les nombreuses béquilles électroniques dont sont pourvues nos voitures actuelles.  Selon le boss de Jeep, la prochaine génération devra délaisser les essieux rigides (au moins à l’avant) pour laisser place à un ou deux trains avec suspensions indépendantes. Selon Manley cela permettrait de participer la nécessaire baisse de poids que le constructeur veut appliquer à sa gamme dans les prochaines années.

Pas sur sur ce coup que la clientèle de la Wrangler, toujours plus nombreuse (près de 120.000 exemplaires vendus au 30/09/2013  soit une hausse de + 11% depuis le début de l’année), soit d’accord, ni même acheteuse d’un simple SUV bourré d’assistances électroniques qui ne sera qu’un énième concurrent sur le marché. Les amateurs d’échappées belles et de franchissement n’y retrouverons probablement pas leur compte comme cela risque d’être le cas avec la nouvelle Jeep Cherokee aux multiples déboires et reports !

Pas sur que sur ce coup et en changeant les repères techniques et historiques, la firme américaines y gagne, bien au contraire et les voix se font déjà un peu entendre depuis quelques semaines sur le sujet au point que Jeep a fait savoir il y a quelques temps que l’actuelle durerait au moins jusqu’en 2017 ou 2018… Pas facile de remplacer une icône sans prendre le risque de plus y perdre que d’y gagner ! N’est ce pas Sergio…

Via Jeep, AutosAmericaines.blogspot.