Johan de Nysschen avait rejoint le siège d’Infiniti à Hong Kong il y a deux ans afin d’en devenir le PDG. Il y a quelques jours nous apprenions qu’il venait de démissionner de ses fonctions pour des raisons personnelles. Andy Palmer, vice-président exécutif de Nissan devant assurer l’intérim en attendant la nomination d’un nouveau directeur pour la division luxe de Nissan. 

Johan de Nysschen, nouveau PDG de Cadillac

Les raisons personnelles avaient un nom, General Motors et plus précisément Cadillac.
Ainsi, ce jour General Motors a annoncé la nomination de Johan de Nysschen au poste de président de la marque Cadillac. Il sera le responsable de tous les services de Cadillac à l’échelle mondiale.
Ses nouvelles attributions couvriront la direction des ventes, la tarification, le développement du réseau, le développement stratégique et le marketing de la marque, la planification de la gamme des produits. Et comme si cela ne suffisait pas on apprend qui aura aussi en charge le contrôle positif ou négatifs (avec avis) des plans des services d’ingénierie et de design de Cadillac.

Johan de Nysschen rejoint la direction de GM comme vice président et rendra compte à Dan Ammann, président de GM. J de Nysschen, 54 ans, va mettre au service de Cad’ ses compétences acquises chez BMW durant 6 ans (Afrique du sud), Audi durant 13 ans (Japon et USA) et Infiniti (monde) durant 2 ans. 

Chez GM, on se dit heureux de ce recrutement et on annonce par la voix de dan Ammann : « Johan apporte à notre entreprise une vaste expérience dans le développement et l’exécution d’une marque de voitures de luxe. Avec plus de 20 ans d’expérience, spécialement dans le développement de la marque Audi, sa carrière prouve qu’il est le candidat idéal pour guider Cadillac vers son futur ».

Comme le veut la politesse et l’habitude dans le monde de l’automobile, le nouvel embauché déclare tout sourire :« Je suis , depuis déjà un certain temps, impressionné par la manière dont New GM s’est transformée en un élément à la force considérable dans l’industrie. La solidité de l’entreprise, son leadership international et ses ressources exceptionnelles constituent une parfaite combinaison pour redonner à Cadillac la place qui est la sienne au sein des constructeurs haut de gamme. La reconnaissance de Cadillac est considérable et les progrès accomplis pour sa gamme de nouveaux produits est largement méritée. Je suis donc ravi de me joindre à l’équipe de direction de GM pour prendre en charge les commandes de Cadillac. Je suis impatient de travailler avec mes collègues et nos associés qui sont chargés de la vente au détail dans le monde ».

Un beau challenge s’annonce pour le nouveau patron de la marque de luxe de GM notamment quand on connait la faiblesse des ventes et des réseaux de distribution de Cadillac en dehors des Etats Unis.
L’Europe pourrait, d’ailleurs, être un des premiers gros chantiers de de Nysschen car, si Cadillac est connu, reconnu et apprécié, les ventes sont y très faibles même comparées à celle… d’Infiniti.

Via GM/Cadillac.