Depuis le début d’année, nous ne comptons plus les SUV urbains que nous avons pu découvrir. Entre les traditionnels, Renault Captur et Peugeot 2008, Volkswagen vient de dégainer son T-Roc, essayé par Ancelin il y a peu. Kia lui répond avec son petit SUV urbain, le Stonic. Un véhicule avec un style assez fun mais discret et surtout un tarif assez intéressant sur le marché. Cette nouveauté de la part de la marque coréenne a t-elle une place au milieu de la multitude des voitures de ce segment ?

Il y a quelques jours, Kia nous a donc convié à Berlin pour essayer ce Stonic, un SUV urbain. Une catégorie qui vient se situer comme une alternative entre les segments B (208 / Clio) et C (308 / Mégane), d’où viendront principalement les futurs clients de ce Stonic.

Kia continue donc son année très dynamique. après les lancements de la Picanto, la nouvelle Rio, les différents modèles hybrides plugin (Niro, Optima, et Soul) et la Stinger dont notre essai vidéo est disponible ici en attendant la version écrite.

Place donc aujourd’hui au Stonic, notre petit SUV urbain de 4.14 m de long, 1.76 m de large et 1.52 m de haut. Un gabarit qui lui confère en ville une vraie facilité d’utilisation.

Premier contact avec la petite sur le parking du Mercure de l’aéroport de Berlin. Pas mal de configuration sont disponible, grâce à ses 9 teintes de carrosserie et 2 de toit. Des combinaisons heureusement non disponible en France sont disposées sur le parking, comme une blanche / toit orange qui fait plus penser à un utilitaire bas de gamme qu’à autre chose. J’ai eu le nez fin en récupérant la configuration de lancement de l’auto, Jaune Impérial et toit noir. Peut-être pas la moins discrète, mais celle qui lui va à mon avis le mieux.

On fait le tour du propriétaire de cette auto. Un avant simple, mais plein de caractère avec des optiques très bien dessinées et un Tiger Nose, signe distinctif de la marque, trônant fièrement à l’avant de la voiture. Un nez de tigre en piano black du plus bel effet, qui donne presque l’impression d’être face à une voiture électrique.

De profil, la voiture est cubique. Les faces avant et arrière tombent droit de chaque coté, ce qui donne une impression de robustesse et de gabarit plus gros que le réel.

A l’arrière, le diffuseur et le pare-choc remontent très haut, donnant l’impression d’une robustesse accrue. Et toujours des feux très bien dessinés.

Premiers tours de roues, direction Berlin pour la confronter à son espace de jeu favori : la ville ! Ça commence bien : le petit 3 cylindres, bien que creux à bas régime (chose toute somme normale sur ce genre de moteur), il s’avère plutôt silencieux et lorsqu’on le pousse un peu dans les tours, j’ai l’impression d’avoir une Porsche sous le capot. La puissance en moins.

La circulation assez chargée de la ville me permet avec mon complice du jour, Jean-Baptiste du Billet Auto, de découvrir plus attentivement l’intérieur de notre hôte du jour.

Un intérieur assez familier pour moi : comme un air de Picanto, en plus large et avec des prestations de confort en hausse. Le volant est très bon, avec une jante assez large pour permettre une préemption agréable et durable. Vous connaissez le groupe ? Vous ne serez pas dépaysé, tout est en permanence réutilisé par la marque sur tous ses modèles. C’est une bonne chose pour moi : pourquoi changer une recette qui marche ?

Passons à ce qui blesse. Certains matériaux, notamment ceux utilisé sur les contreforts de porte, le dessus du tableau de bord et le dessous de ce dernier, sont durs et de qualité peu flatteuses. Pour le tableau de bord, ce n’est pas très grave. Par contre sur les portes, cette qualité peu engageante n’est pas forcément très appréciable.

Au fur et à mesure de la journée, une chose nous plaît particulièrement : le confort d’utilisation. Que ce soit au niveau des suspensions ou de l’utilisation de la boîte de vitesse, le confort est de mise dans ce Stonic. Ce levier de vitesse est un vrai régal à utiliser, que ce soit au niveau du confort de manipulation, de son guidage simple et de son verrouillage doux : il pourrait même me faire virer d’avis sur les boites manuelles en ville. La direction aussi est facile simple et très agréable à utiliser. Bref, une vraie citadine ce Stonic.

A l’intérieur, l’espace à bord est plutôt bon compte tenu de la taille mesurée de l’auto. A l’arrière ou à l’avant, un adulte d’1.80 m tient aisément. On aurait simplement aimé une place du milieu à l’arrière un peu moins durs et plus logeable. Enfin, le coffre de la coréenne est tout juste dans la moyenne de la catégorie avec 352 litres.

Je vous laisse regarder cette vidéo de l’essai réalisée sur place :

Vous aimez? Abonnez-vous !

Comme vous avez pu le voir dans la vidéo, j’ai été plutôt séduit par ce Stonic. Une bonne voiture de ville, une allure assez cool et une facilité d’utilisation très appréciable. Si on met de coté certaines qualités de matériaux plus tocs qu’autre chose, le Stonic fait un sans faute.

La concurrence est assez rude sur le segment : pas moins de 15 concurrentes sont disponibles et d’autres arrivent très rapidement sur le marché. Kia a pris le parti d’une voiture simple, avec une ligne réussie et un confort vraiment appréciable. Mais surtout, un tarif agressif de 16.990 € et un équipement pléthorique dès le second niveau de gamme :Nous sommes donc face à une bonne proposition de la part de Kia, qui vient se placer sur un segment très concurrentiel. Kia se devait d’avoir une voiture pour ce segment et c’est une réussite !

Je tiens à remercier Kia pour cette invitation & JB pour le cadrage parfait de la vidéo !

Photos et Vidéo : Ugo Missana pour Blogautomobile.fr