Alors que nous vous avons récemment présenté nos visions de la 488 Pista, chez Ferrari, le dernier configurateur en date concerne la nouvelle Roma. Voici nos envies…

Et c’est Thomas qui s’y colle en premier :

“Si comme Jean-Baptiste, une Ferrari jaune est pour moi le summum de la configuration, j’ai eu envie pour cette Roma de quelque chose d’un peu différent ! J’ai donc opté pour une livrée historique, Avorio, que l’on retrouve sur quelques mythiques Ferrari de course !”

“Elle serait équipée de jantes argent brillant, qui je trouve, claquent bien, et donnent à la Roma le petit soupçon d’agressivité qui va bien. Quant aux étriers, ils sont évidemment jaunes pour rappeler l’écusson et ma passion pour cette couleur.”

“Comme le rouge fait partie intégrante de Ferrari, on en retrouve évidemment à l’intérieur. Je ne suis pas encore totalement sûr que tout matche parfaitement, il faudrait voir sur un rendu 3D ou en vrai, mais je tente le coup ! En revanche, ce dont je suis sûr, c’est mon choix de sièges, les Daytona. Sportifs, ancrés dans l’histoire de Ferrari et tout simplement beaux, ils font toujours leur petit effet !”

“Sinon dans le détail, j’ai opté pour le pack carbone extérieur, l’échappement sport, le volant en carbone faisant apparaître les LEDs et bien sûr l’écran du passager.”

Et Jean-Baptiste, qu’est-ce qu’il en pense ?

“Ah, la Roma ! Quelle beauté ! Une vraie GT comme on les aime. Pour moi, ça allait de soi : il fallait qu’elle soit bleue. Mais quel bleu ? Je dois vous avouer avoir énormément hésité entre le Blu Pozzi et le Blu Tour de France (je reste très franchouillard). C’est ce dernier qui l’emportera, plus élégant à mon goût.”

“Élégance toujours pour les jantes, qui restent couleur argent, avec des étriers de la même couleur de la carrosserie. J’ai pris grand soin de ne pas sélectionner le pack carbone.”

“Qui dit GT bleue dit habitacle tabac. C’est un fait, inutile de tergiverser. Les sièges (Daytona, obligatoirement !) sont donc recouverts d’un cuir Cuoio, s’étendant également sur les contre-portes. Toujours pas de carbone à l’horizon. C’est beau, non ?

Quant à Pierre, voici son choix.

“J’opte pour une couleur historique, Grigio Ingrid, un champagne dans le langage commun. La couleur rend hommage à Ingrid Bergman qui posséda plusieurs modèles. On est assez proche du choix de Thomas… et ce n’est pas fini !

J’ai également choisi l’échappement sport (ce serait dommage de passer à côté sur une Ferrari) mais pas pour le pack carbone. Les étriers seront rouges, classiquement.

A l’intérieur, sur les sièges Daytona (coucou les amis), j’étends un cuir bordeaux du plus bel effet. Je le limite toutefois aux emplacements classiques et n’opte pas pour le tout cuir. Le mariage avec le noir est sobre, élégant, parfaitement dans l’esprit GT de la Roma.

Pas plus de carbone ici mais le choix de l’écran passager, c’est gadget mais tellement indispensable ! Les surpiqures sont beiges en contraste et rappel de la teinte carrosserie. Tailor Made me ferait sûrement la couleur exacte à la demande. J’ajoute un pédalier aluminium et des tapis de sol floqués Roma sur fond bordeaux. Mon habitable se révèle à la fois très moderne et intemporel. J’aime vraiment ma proposition mais j’avoue, celle de Jean-Baptiste est un must have.”

Voici pour rappel quelques infos techniques sur la Ferrari Roma qui développe tout de même 620 chevaux !

Crédits : Retrouvez le configurateur chez Ferrari juste ici