Dans notre série “configuration du jour”, spécial confinement, il fallait bien une McLaren. Voici l’une des dernières productions en date, la McLaren 765LT (toutes les infos techniques en cliquant sur le modèle).

Voici tout d’abord celle choisie par Thomas :

“Si le modèle de base, la 720S, peut s’avérer classe avec une configuration consensuelle, la 765 LT est censée être une grosse pistarde. Je le reconnais, j’ai alors tout osé, et tout mis. Je l’habille tout d’abord de cette peinture “Lime Green” et l’équipe de jolies jantes grises. Toutes les pièces en carbone y passent : un petit coup de fil bien placé, et elles seront peintes couleur carrosserie.”

“L’habitacle est plutôt sombre alors j’opte pour les quelques touches possibles d’Alcantara gris et remonte tout ça avec des ceintures/harnais d’un rouge pétant. “

“Dans ma collection, cette 765 LT irait régulièrement sur circuit mais, par la route. Tout le confort se doit alors d’être présent. On retrouve donc la clim, une belle sono Bowers & Wilkins à 12 haut-parleurs et les petites caméras 360°. Mais aussi évidemment, toute la télémétrie permettant d’observer sa progression en pilotage.”

C’est au tour de Pierre de faire part de ses envies de McLaren.

“Oui, la 765LT est une pistard qui ridiculisera probablement tout ce qui roule, même les LaFerrari et autres 918 Spyder trembleront sur les track days. Mais… sa ligne exempte des gros artifices aérodynamiques de la concurrence me donne envie de rester un sobre. J’opte donc pour un Paris Blue du plus bel effet. Accompagné de jantes argentées, c’est la règle. Les étriers seront oranges. Tout d’abord parce que ça se marie bien avec le bleu. Mais aussi parce que j’ai fait quelques folies à l’intérieur.”

“Le moins de carbone possible comme à l’accoutumée pour moi, le moins de peinture noire également. Seul MSO devrait pouvoir m’offrir le toit bleu dont je rêve.”

“Les sièges sont ceux de la dotation de base, pas d’ersatz de Senna ou de fine lame de carbone sur laquelle poser mon séant. L’alcantara noir est partout et je le surligneur de contre-portes oranges. Les ceintures de sécurité sont assorties tout comme quelques touches qui parsèment l’habitacle. J’ai conservé une dotation assez confort, traquer le dernier dixième en piste n’étant pas mon but ultime dans une voiture. La 765 LT a de toute façon tellement de potentiel que même mes qualités limitées de pilote me permettront d’aller vite.”

“Peu de chances d’en croiser une ainsi configurée en ville malheureusement.”

Et Ugo, comment voit-il sa McLaren 765 LT ?

“Au premier abord, un look très sage. Mais ce violet foncé et très profond cache bien son jeu. Tous les éléments aérodynamiques sont en carbone pour plus de sportivité. Et bien entendu on garde les jantes grises, car je déteste les jantes sombres.”

“A l’intérieur, il n’est visiblement pas possible de choisir une sellerie clair, j’ai donc opté pour des surpiqûres oranges, couleur chère à McLaren. Et puis, une petite fantaisie pour les ceintures de la même couleur.”

“Niveau équipement, j’ai été contradictoire, je le reconnais… Pas de clim pour économiser du poids, mais j’ai moi aussi opté pour les 12 haut-parleurs du système audio Bowers & Wilkins. On ne peut être parfait…”

Et nous terminons enfin avec Jean-Baptiste.

“Pour moi, une McLaren, c’est orange. C’est comme ça, pas de débat possible, c’est orange point à la ligne. Mais encore faut-il choisir la bonne nuance parmi les cinq disponibles ! J’avoue avoir toujours eu un faible pour le “McLaren Orange” original, une teinte très peu pailletée qui donne un charme fou à la voiture – d’autant plus si c’est une pistarde née.”

“Pour le reste de l’extérieur, j’avoue m’être un peu lâché. Moi qui d’habitude abhorre le carbone apparent, il se trouve que j’ai rempli ma 765 LT de cet élément. Partout ! Spoilers, toit, jupes, extracteur, prises d’air, même l’aileron y passe. Seul le capot avant reste couleur carrosserie, le fini en carbone ne me plaisant pas.”

“L’habitacle, en revanche, est bien plus sobre. Le carbone se fait discret, les touches de couleur également -restent oranges les ceintures de sécurité, les surpiqûres et le repère à 12h sur le volant. Pour le reste, c’est clairement orienté course. La mousse des sièges devient anecdotique, l’équipement réduit au strict minimum (j’ai quand même conservé la clim, ça chauffe un V8), l’Alcantara omniprésent. Focus !”

“J’aime beaucoup le style des McLaren en général, mais cette 765 LT me fait fondre. Pas sûr que j’arrive à me contenir si jamais je croise un exemplaire ainsi configuré…”

C’est à votre tour ! A vous de nous dire en commentaire, sur nos réseaux sociaux ou par mail quelle 765 LT vous a le plus attiré, et de nous envoyer vos propres choix. Et on se dit à bientôt pour la configuration d’un nouveau modèle !

Crédits : Retrouvez le configurateur chez McLaren en cliquant juste ici.