Volvo 240 Turbo break de JL Dumas PDG d'hermes.0

Née il y 40 ans (comme la CX), la Volvo 240 et ses différentes versions sont devenues au fils des ans et des décennies des sortes d’icônes de l’automobile suédoise. Fiabilité, sécurité globale, volume de chargement important, esprit chic et hype bien avant l’heure, ces breaks furent un vrai succès sur les marchés européens mais aussi américains (au total ce sont 2.9 millions de Volvo 240 qui seront fabriquées par le constructeur de Göteborg).

Les modèles 740/760 qui prirent la relève connurent eux aussi le succès mais ils n’étaient pas une 240… L’arrivée au milieu des années 90 de l’excellente 850 (qui devint S70/V70) poursuivit l’histoire.

Mais c’est bien de la 245 Break dont il s’agit aujourd’hui avec un modèle un peu particulier exposé au Mondial de l’Automobile dans le cadre de l’exposition « Les automobiles et la mode ». En 1981, Volvo met sur le marché une version dynamique de la 240, la Turbo forte de 155 ch avec BVM4 + overdrive. Le modèle connaitra un vrai succès auprès de la clientèle et des… antiquaires qui hésitaient souvent entre cette Turbo et la version à moteur 6 cylindres diesel.
La Volvo 245 Turbo Break a même séduit Jean Louis Dumas qui en fit l’acquisition dans les années 80 afin qu’elle devienne, entre autre, un démonstrateur du savoir faire de la réputée maison Hermès dont il était le PDG.

Si la voiture est quasiment « stock », on constate toutefois la présence d’une livrée bicolore vert foncé/vert clair intégrale qui recouvre même les pare-chocs (en plastique noir d’origine), d’une galerie chromée (noir d’origine) et de quelques options comme la fameuse petite banquette deux places repliable positionnée dans le coffre dos à la route. Ceux d’entre vous qui ont connu cette époque retrouveront avec une certaine émotion le beau téléphone de voiture Motorola ou la liseuse montée sur flexible facturée 240 francs au catalogue des accessoires Volvo de l’époque.

On appréciera bien évidemment la qualité du cuir fauve (ou havane) qui recouvre l’habitacle depuis la planche de bord jusqu’au coffre mais aussi le vrai savoir faire des selliers d’Hermès qui ont habillé avec attention la suédoise.

Cette 245 Turbo Break ne fut pas la seule Volvo habillée par Hermès puisqu’en 1988, il y aura une S90 Royale. Enfin on se rappellera tous la belle Citroën 2 CV Hermès réalisée par la prestigieuse entreprise française. Ce break fait aujourd’hui partie de la collection Hermès.

NDLA : Jean Louis Dumas fut PDG d’Hermès durant 28 ans. Il est décédé au printemps 2010.

Merci à nos confrères suédois de Swedespeed pour les photos (http://www.swedespeed.com/)