… sur son avenir !

C’est un article des anglais d’Autoexpress relatant un entretien avec le patron de Lamborghini, Stephan Winkelmann, qui a mis le feux aux poudres et lancé le buzz qui semble toutefois être fondé notamment au regard de la conjoncture. 

Il y a déjà quelques mois, nous avions quelques doutes sur l’avenir et la possible réalité du SUV de Lamborghini. Les choses semblent donc se confirmer en ce début de mois de décembre 2012 puisqu’à force d’hésitation, chez VW Group on semble discrètement de plus en plus réticent au sujet de la mise en développement puis en production de l’Urus.
Il y a d’abord eu l’Estoque (bien plus séduisante que ce SUV) qui a pris la direction du placard et ce pourrait bien être la future destination de l’URUS puisque désormais on parle d’une lointaine présentation en 2017 voire même en 2018. Le patron de Lamborghini fait même savoir que ce projet n’est plus vraiment une priorité immédiate et s’il doit arriver ce ne sera pas avant le courant de l’année 2017. Ajoutons une année avant le passage en production et nous sommes en 2018. Cette situation en dit long sur la chance de le voir passer du stade de concept car à celui de SUV sportif de série.

A la direction d’Audi et au directoire de VW, on semble sérieusement se poser la question de la viabilité d’un tel projet notamment en terme de rentabilité mais aussi en terme de présence sur le marché. Mettre un SUV Lamborghini sur le marché c’est poser un concurrent supplémentaire au réputé Cayenne mais aussi aux futurs SUV Audi Q6 et Q8 qui devraient avoir leurs déclinaisons sportives. Sachant que dans une conjoncture peu évidente, le nombre d’acheteur n’est pas extensible à l’infini et qu’inévitablement les clients pourraient délaisser telle ou telle marque du groupe (et sa rentabilité !) pour une autre moins profitable notamment pour des raisons de capacité de production.

Plus d’Estoque et possiblement plus d’Urus, la gamme du constructeur de Sant’Agata Bolognèse devrait donc garder sa structure actuelle et ses deux modèles (Gallardo et Aventador) en attendant une prochaine nouveauté qui sera… la remplaçante de la Gallardo en 2014 ou 2015 !
N’oublions pas non plus les propos de M.Winkelman il y a 15-20 jours qui faisait part de ses craintes au sujet de l’évolution du marché du luxe automobile (et même du luxe tout court) car il estime, surement à juste titre, que ce petit bout du monde merveilleux de l’automobile est quasiment à son apogée en terme de volumes commerciaux notamment maintenant que les riches clients sont pourvus en SUV, sportives et berlines de luxe et que l’on constate que la frénésie d’achat tend à se tasser… Riche ne veut pas dire gogo dépensier comme une cigale !

Je finirais en vous rappelant que le SUV de Bentley est lui aussi dans la même position que l’Urus c’est à dire qu’à Wolfsburg, on a pas donné le moindre feu vert à la mise en développement… surtout que Rolls Royce n’a pas bougé dans ce sens et que les difficultés d’Aston Martin vont remiser encore un peu plus le fameux gros SUV Lagonda. Il y a 18 moins nous devions avoir pléthore de SUV ultra luxueux, il pourrait finalement y en avoir aucun !

Via Autoexpress, Autoblog.