BlogAutomobile

Land Rover DC100 : Le Land 2015 en tenue de baroudeur et en tenue de sport (vidéo)

 

Il y a quelques jours à la veille de l’ouverture du salon Land Rover nous avait présenté les premières images du DC100 dans une version plutôt classique inspirée du Land Rover Defender originel mais le constructeur britannique est venu à Francfort avec deux propositions, le DC100 et le DC100 Sport qui propose une allure plus sportive et une livrée colorée qui donne au DC100 une apparence de “roadster tout terrain”.

Il n’est et il ne sera pas facile pour Land Rover de créer le successeur d’une légende vieille de plus de 70 ans et qui connait toujours une réel succès sur les marchés 4×4 sur lesquels le Defender fait toujours bien plus que de la figuration aux cotés des Classe G, Land Cruiser ou Wrangler. Aussi le constructeur propose ces études ( bien réalisées et bien finies pour des concepts cars ce qui n’est pas le cas partout… ) afin de tester et de connaitre les réactions du public mais aussi celles des clients de Land et plus particulièrement du Defender.

Ici les ligne sont simples rigides et les flancs peu travaillés comme sur le modèle actuel, l’aluminium est toujours présent sur ce 4×4 et la modernité vient en partie des faces avant et arrière qui évoluent et se modernisent comme pour rappeler un peu l’Evoque notamment au niveau de la face avant. Sur la version fermée, on appréciera les montants C faits d’une structure alvéolaire pour la légèreté, la rigidité et la visibilité.

Le DC100 repose sur un empattement de 100 pouces ou 2.54 mètres ce qui fait que cette nouvelle proposition se situe à mi chemin entre les modèles 90 et 110 que l’on trouve aujourd’hui. Le DC 100 profite des dernières innovations en matières de transmission, de garde de sol et de répartition de la puissance. Il profite ainsi d’une suspension de type Magnetic Ride auto adaptative mais qui est aussi liée au système de navigation et à un sonar qui permet lors des passage de gué ou de terrain accidenté de réhausser la garde au sol de plusieurs centimètres qui peut atteindre en valeur maximum 32 cm et 75 cm de profondeur de gué.

Le DC100 profite aussi du système “Driveline Disconnect” qui permet au 4×4 de rouler seulement en 2RM quand les conditions de routes sont faciles. Le système Land “Terrain Response” est lui aussi de la partie sur le DC tout comme un système de verrouillage du differentiel et un répartiteur de couple. Je ne vous l’ai pas dit mais le DC100 a délaissé les deux ponts rigides pour 4 roues independantes.

 

Mecaniquement le DC100 est prévu pour être motorisé par des moteurs 2.0 L essence ou diesel en cours de mise au point ( avec Ford et PSA ? ) et la version essence est développée de façon à pouvoir être être associée à un moteur électrique installé soit en parallèle, soit plus traditionnellement mais en étant Plug-in. BVA8 et système Start&Stop sont aussi au programme de ces deux DC100 annoncés en série pour 2015.

L’habitacle des deux versions du DC100 est dépouillé et très proche sauf dans le choix des coloris mais on retrouve dans les deux véhicules, du cuir, du métal, du vrai caoutchouc au sol et des sièges fait de matériaux qui ne craignent pas trop les saletés et les taches tout en permettant au dos des 2 passagers de respirer un peu. La version fermée propose en outre une peinture extérieure gris métallisée qui “repousse” la chaleur et le toit est équipé de panneaux solaires afin de pouvoir alimenter les accessoires ou équipements électriques sans avoir à tirer sur la batterie ou l’alternateur. La version Sport dispose de sièges recouvert de cuir “Tribal Tech” qui ne craint pas le rayonnement, la Lune, le sable, l’eau et le sel. Sur les deux versions le siège du passager est rabattable afin de d’avoir une peu plus de place pour le chargement si nécessaire. Le combiné porte instruments est composé d’une tablette tactile centrale qui intègrent les instruments habituels mais aussi la radio, la navigation avec l’i-Scanner, la météo en temps réelle, la gestion de la clim et celle du système Terrain Response. Sur la version Sport on pourra remplacer la tablette par une unité qui sert, entre autres, d’indicateur de dévers et d’inclinomètre. On appréciera ou non les grosses poignées centrales de maintien en silicone coloré, le joli volant deux branches et le coté “rustic high tech” de l’habitacle.

 

Sur la version Sport vous remarquerez la possibilité de se la jouer roadster des plages avec cache benne en place ou travailleur lorsque celui ci est enlevé.

 

Place maintenant aux deux Land Rover DC100 en vidéo.

Le DC100 et le DC100 Sport à Francfort.

 

Même si de prim’abord, on a pu voir un peu de Yeti ou d’ Element dans le DC100, force est de reconnaitre que les deux versions sont réussies et sympathiques dans leur approche moderne du 4×4 facile à vivre tout en étant au fait de la technologie. Mais pas d’impatience car Land Rover veut se laisser du temps pour réussir la succession du Defender actuel dont la base est née dans les années 40. Reste maintenant à savoir si ce futur Defender 2015 durera jusqu’en 2085….

 

Via LandRover, Youtube.