2CV Brioult vente aux enchères

Il y a tout juste un an, une information avait brisé le coeur des fans d’automobile : le vol de la Citroën 2CV6 Special de Roger Brioult, une AZ 01 K Gris Cormoran au châssis n°KA 302.493, de seulement 5km au compteur. Son propriétaire était l’ancien rédacteur en chef de la Revue Technique Automobile (RTA). Roger Brioult mourait une semaine après le vol, inconsolable. Deux mois plus tard, la 2CV était retrouvée, incendiée et à l’état de carcasse.

2CV Brioult

C’est la maison de vente Osenat qui a organisé la vente, dimanche 17 mars à Fontainebleau, de la 2CV de Roger Brioult. Plus qu’un simple exemplaire de la « Deuche » en état de carcasse, plus qu’un véhicule conservé avec amour par son propriétaire, c’est la dernière 2cv ayant été fabriquée en France, en 1988 en l’usine de Levallois-Perret, qui était proposée à la vente. C’est pourquoi la voiture, simplement estimée entre 1000 et 2000 €, s’est échangée contre 10 800 €. Dans son état d’origine, neuve, elle était estimée à plus de 110 000 €. Mais cette accumulation de chiffres ne consolera jamais ni feu M. Brioult et sa famille ni les passionnés de la « deux pattes ».

2CV Brioult vente

L’on ignore qui est l’acheteur, tout comme l’on ignore son intention pour la 2CV : la conserver dans son état d’épave ? la restaurer ? La vente aux enchères organisée par Osenat à Fontainebleau concernait également la vente de plusieurs voitures et une moto célèbres que possédées par Coluche. L’ensemble de la vente s’organisait autour des « Journées Marteau », événement national voulu par les commissaires-priseurs du 16 au 24 mars. Ci-dessous, une image de la 2CV neuve et du couple Jeannine et Roger Brioult posant à son côté ; la plaque du numéro de châssis soudée à la carrosserie ; et le certificat d’authentification de la commande de la 2CV, dès 1974, 14 ans avant sa livraison.


Via Ouest-France
& Le Nouvel Observateur
Crédiy photographique : Ouest France, Google Images