A l’heure où presque tous les constructeurs automobiles de la planète produisent une grande partie de leurs gammes  de véhicules destiné à la Chine dans des usines locales mises en place dans le cadre de co-entreprises, une marque dit non à la fabrication chinoise.

Lexus

Il ne s’agit aucunement des premiums allemands qui ont tous des sites industriels en Chine mais de Lexus, la division de luxe du groupe Toyota. Tokuo Fukuichi, la patron de Lexus déclare que la firme ne donnera pas la priorité à la quantité sur la qualité. Par ailleurs, il explique que les standards mis en place en Chine en matière de qualité du travail, de fiabilité et de durabilité ne correspondent pas actuellement à ceux de la compagnie japonaise ainsi qu’à ce qu’attendent les clients de la marque.

En conséquence, Lexus continuera à importer en République Populaire de Chine des voitures (à des prix élevés puisque les autos sont surtaxées) qui sont produites au Japon dans des usines qui remplissent intégralement le cahier de charge du constructeur.
On pourra s’étonner d’une telle décision surtout quand on sait que la Chine est  le deuxième plus grand marché de l’entreprise après celui des États-Unis. Il semble que chez Lexus on soit très attaché à la qualité des autos fabriquées même si cela entraine un surcoût à la vente !

Via Reuters.