Vous vous rappelez probablement de Zhan Baosheng, il est l’homme qui a déposé les noms de Tesla et TeSiLa en Chine il y a 8 ans exactement et qui comptait en faire quelque chose ou, pour au moins, le monnayer auprès du constructeur américain quand celui ci débarquerait sur le marché chinois. (NDLA : Tesla est né en 2003)Tesla Chine droit

Il y a près de 5 ans, le constructeur de Palo Alto songe déjà au grand marché automobile chinois et propose alors quelques 325.000$ au propriétaire chinois du nom Tesla. L’homme refuse l’offre des américains et peu satisfait de l’offre il demande 32.000.000$ au constructeur qui bien sur refuse.
Dans l’attente d’une solution ou d’un procès, l’entreprise américaine fait le choix de prendre le nom de Tuosule. Tesla préparant sérieusement son arrivée sur le sol chinois décide de ne pas se laisser faire, l’affaire est portée devant la justice.

Il y a quelques mois, le justice chinoise a donné raison au constucteur automobile et déboutant l’opiniatre et interessé chinois de sa requête et de ses droits. L’affaire aurait pu et du en rester là, c’est d’ailleurs ce que tout le monde pensait. Il y a peu nous avons appris que monsieur Baosheng venait de faire appel de la décision mais pas seulement. Effectivement l’homme, non content de revendiquer son fameux droit à la propriété intellectuelle, demande l’arrêt immédiat des ventes et du marketing de Tesla sur le territoire chinois, la fermeture de tous les distributeurs, l’interdiction de ceux à venir, 3.9 millions de dollars (~24 millions de yuans) de dommage et intérêts pour le préjudice moral et intellectuel subi et des excuses publiques de la part de Tesla Motors.
Le site Stocks.org nous apprend aussi que « l’homme d’affaire » vient aussi d’enregistrer les noms Loremo, Cuill et Cobasys en Chine… 

Une affaire chinoise à suivre.

NDLA : Il se murmure que l’homme aurait déposé en secret Blogautomobile …

Via Stocks.org, Teslarati, Caradisiac.