Au bord de la faillite, le constructeur de Trollhättan vient de se donner un petit peu d’air en vendant une partie de son patrimoine foncier et immobilier à un consortium d’investisseurs menés par Hemfosa Fastigheter. Le consortium vient en effet de faire l’acquisition de 50.1% des bâtiments et terrains appartenant à Saab (  Swedish Automobile ).

Le montant de la transaction s’élève à 28 millions d’euros ( 255 millions de couronnes suédoises ) et correspond à une surface totale de 483.000 m². Saab signera un bail de 15 ans et profitera d’une première année gratuite de location. Ainsi ce sont 50.1% des parts qui seront désormais détenues par Saab Property ( le loueur ). Les nouveaux propriétaires ( sous réserve de l’accord définitif de l’OND suédois ) pourront, s’ils le désirent, augmenter leurs parts acquises de 5 millions d’euros s’ils en font la demande dans les 30 prochains jours mais il semble qu’ils préfèrent attendre quelques mois et un contexte économique plus favorable.

Reste maintenant à Saab à obtenir le déblocage des 63.1 millions d’euros restant du prêt de la BEI afin de relancer la machine industrielle car malgré les commandes et celle de 13 millions d’euros de ce début de semaines, Saab n’est pas en mesure de relancer la production. Tout juste pourra t-il payer les salaires de juin aux employés du constructeur mais il manque encore 20 ou 25 millions d’euros pour pouvoir  solder le passif avec les sous traitants et Victor Muller a beau se démener comme un diable dans sa boite, il n’y a pour le moment pas de solution en vue si ce n’est celle de la mise en faillite début juillet. Les jours à venir seront cruciaux pour Saab même si les partenaires chinois de Saab, Pang Da et Youngman Automobile se disent toujours sereins au sujet de l’avenir du constructeur suédois.

 

Via Saab, LeFigaro.