L’avenir de Saab semble de nouveau s’annoncer aussi sombre que cette devanture de show room la nuit ! Effectivement selon plusieurs experts chinois interrogés et autorisés à parler, il semble de plus en plus improbable que l’état chinois donne son feu vert à l’accord Pang Da/Saab pour la création d’une joint venture destinée à fabriquer des Saab en Chine.

Selon les experts et les membres de l’état chinois en charge du dossier, la situation de Pang Da et Saab est assez similaire à celle de Tengzhong et Hummer l’an passé. Ainsi l’état estimerait que Pang Da n’a pas la qualification industrielle et les compétences pour devenir un constructeur automobile. Les chinois estiment que la qualification de Pang Da est liée au commerce et à la distribution et non à la construction d’automobiles. On fait d’ailleurs remarquer du coté chinois que même les gros constructeurs doivent passer par une série d’accords et d’approbations officiels qui sont de plus en plus difficile à obtenir car le gouvernement chinois est devenu très prudent en matière de valeur ajoutée réelle dans l’automobile. Enfin, les experts ( ceux de l’état et des indépendants) relèvent que l’état chinois craint actuellement une surcapacité de production dans le domaine automobile en Chine qui ne pourrait rien n’amener de bon car les autres marchés mondiaux sont eux aussi dans une situation quasi similaire.

Coup de grâce des experts chinois avec la mise en avant du manque de compétivité du constructeur suédois, sa petitesse en matière de production, sa quasi inexistence sur marché chinois ( 33 autos en 2010 ) et l’absence d’un partenaire industriel chinois connu et d’accord avec le projet Pang Da/Saab…. Si ces informations se confirment, on devrait voir une nouvelle annulation de protocole d’accord et on risque bien de voir la reprise de la production chez Saab encore retardée d’au moins quelques semaines et ce ne sont pas les images des 70 Saab 9-3 e-Power en cours de montage publiées ces jours qui sécuriseront les amateurs…. puisqu’elles sont assemblées hors des chaines de montages ( arrêtées ) et construites à la main avec l’ensemble des pièces nécessaires en stock.

Je crois qu’il va finir par falloir se faire une raison car Victor Muller ne va pas faire tous les industriels chinois pour quémander de l’argent et je doute que V.Antonov, toujours pas en odeur de sainteté auprès de la BEI puisse ou veuille faire plus qu’il n’ a déjà proposé. GM s’est bien débarassée d’un boulet, a refilé le bébé avec le sourire et l’eau »sale » du bain, a pris l’argent et vogue la galère… pour le sympathique Victor Muller ! Hélas.

Via CCT, UPI, AP.