A la SNCF tout était possible, chez Hassan tout était aussi possible et bien maintenant c’est chez Lotus que tout est possible !

Après des propos sensés il y a une bonne dizaine de jours, voilà que tout semble repartir dans tous les sens avec une série d’annonces surprenantes qui nous font savoir « pêle-mêle »…

… que Lotus qui développe son propre moteur V8 4.8 L de 570 ch devrait le décliner dans au moins deux puissances afin d’équiper l’Elite et l’Externe dans les années futures qui vont avoir besoin de plus de 450 chevaux pour se mouvoir tant elle vont être pesantes !

… que Lotus va finalement développer son propre moteur à 4 cylindres qui sera dérivé de ce prochain V8 ( que l’on espère fiable )? Comme le V8 est annoncé pour cuber 4800 cm3, on en déduira que le L4 fera 2.4 L pour des puissances jamais inférieures à 240-250 ch. Ce gros L4 est annoncé sous le capot de l’Elise « Spec Bahar » qui revient au programme !

… que Lotus va aussi décliner le V8 dans un V6 de 3.6 L ( 3.5 L pour le V6 actuel ) qui équipera les Elite et Eterne en bas de gamme !

… que le V8 que développe Lotus se retrouvera sous le capot d’une LMP2 pour le futur grand championnat d’endurance ( Lotus doit donc être très riche pour faire de l’Endurance et de la F1 ! )

… que la citadine Ethos entrevue à dernier salon de Paris sera finalement produite en une version européenne et américaine pour aller chercher la Cygnet, l’Abarth 695 Tributo Ferrari et surement des modèles à venir.

Enfin sachez que Lotus a signé un accord de partenariat avec un groupe chinois pour distribuer les Lotus sur le grand marché. Il s’agit de Lotus China Symphony qui est basé à Pékin. Comme à l’accoutumée, les nouveaux associés chinois ont commandé au constructeur automobile une centaine de voitures. C’est à Pékin qu’ouvrira cet automne la première concession puis suivront celles de Shanghai, Guanghzou, Chongqing avant d’autres sites comme le souhaite le patron de Lotus. On notera la mention NYO en dessous de Lotus qui permet aux « vraies » Lotus de se démarquer des chinoises Lotus-Youngman….

Une fois encore, on constate que ça part dans tous les sens et cela n’est pas bon pour le devenir du constructeur anglais qui n’est tout de même pas au mieux de sa forme financièrement parlant. Un feuilleton de l’été, de la rentrée, de l’automne, de l’hiver à suivre avec, en véritable guest star, le bouillant et mégalomane Dany Bahar !

 

Via Lotus, Autoexpress, Autocar.