… si l’on croit que le marché va perdurer « ad vitam eternam » dans le sens d’une croissance importante et que la surconsommation est une nécessité absolue !

marché automobile français mai 2014

Ce sont donc 148.573 voitures neuves qui ont été mises à la route en ce mois de mai 2014 c’est à dire 83 de plus que l’an passé à la même époque. Si les marques françaises tirent encore une fois leur épingle du jeu, l’augmentation des immatriculations n’est que de 6.0% avec un léger bonus pour les deux marques du groupe Renault. Les marques étrangères sont plus à la peine et ce sur tous les segments du marché ou presque. Seules 4 ou 5 marques s’en sortent avec les honneurs, pour les autres c’est la chute !

Du coté des marques françaises PSA voit les livraisons croître de 3.9% et ce mois c’est Citroën qui progresse plus que Peugeot avec +4.3% alors que la firme sochalienne se contente d’un « petit » +3.6%. Au global, PSA a livré quelques 46.992 autos en ce mois de mai. Pour Renault et sa filiale roumaine, la progression est un peu plus forte avec une croissance globale de +9.0% dont +8.5% pour Renault et une croissance à deux chiffres pour Dacia qui se maintient à près des 11% de progression. Renault et Dacia ont livré 33.598 autos en mai soit 2.780 unités de plus que l’an passé à la même époque.

CCFA mai 2014.1

Chez les étrangers, c’est un peu la chute partout avec une baisse des livraisons de -6.2% qui annule presque la hausse des ventes des constructeurs hexagonaux. Les marques étrangères ont ainsi livré seulement 67.874 voitures c’est à dire 4.504 de moins qu’en mai 2013.
En ce mois de mai, les gadins sont à chercher chez Hyundai (-49.8%), bien évidemment Chevrolet (-87%) dont les ventes deviennent quasi anecdotiques mais aussi chez BMW, Mini, Nissan (-14.2%), Alfa Romeo (-35.5%) ou Fiat (-15%).
Plusieurs marques se replient mais de manière moins marquée. C’est le cas de Toyota, Audi, Mercedes Benz ou Smart.

Les marques « gagnantes s’appellent Opel (+9.3%), Ford (+6.7%), Jeep (+134%), Lancia (+137.5% – collectionneurs ou loueurs ?), Maserati + Ferrari (+36.4%), Kia (+5.3%), Lexus (+19.4%), Infiniti (+178% mais seulement 42 voitures). Enfin les 3 marques « généralistes » du groupe Volkswagen sont dans le vert avec un joli +19.8% pour Skoda. Enfin les autres marques moins importantes en volume de ventes progresse légèrement avec +1.0% soit 4.555 unités immatriculées c’est à dire 46 voitures de plus qu’en mai 2013.

CCFA mai 2014.2

Pour compléter, je vous propose de retrouver les Top 100 des ventes de VP et de VUL depuis le début de l’année 2014. Pour ce qui est des VP, ce sont les groupes automobiles français qui trustent les 10 premières places avec 3 Renault, 2 Dacia, 3 Peugeot et 2 Citroën. On notera la sortie du Top 10 de la Renault Megane qui se classe désormais onzième devant les VW Golf et Polo, puis la Peugeot 3008 et la Renault Twingo. Pour les classements, c’est par là :

TOP 100 VP :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

TOP 100 VUL :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voilà donc les chiffres de mai qui marque un tassement réel de la demande et par ricochet une baisse de la progression des immatriculations. Sale climat général, chômage toujours à la hausse, forte incertitude pour l’avenir, fiscalité étouffante, pouvoir d’achat en baisse, retour de l’autophobie à la française et quelques décisions politiques locales ou nationales peu en accord avec les attentes sont des éléments qui n’aideront pas le marché à se maintenir dans les prochains mois.
Ne comptons pas sur l’effet Mondial de l’automobile qui est désormais quasi inexistant pour se dire que ça va repartir. Il reste à espérer que l’arrivée des triplettes de TPCA, de la Twingo, de la C4 Cactus et quelques autres nouveautés étrangères ou mécaniques (par exemple le moteur 1.2 L THP attendu par la clientèle de PSA se fait appeler Désiré sur les modèles qui se vendent…) aideront le marché à perdurer car n’oublions pas que dans 29 jours nous franchirons le cap de la mi année et nous approcherons des mois d’été toujours un peu moins propices au marché automobile. A suivre.

Via CCFA.