Logo psa peugeot citroen

On pensait que les productions et le business allaient mieux chez PSA depuis quelques temps, ce n’est pas tout à fait vrai et le constructeur est encore à la peine comme peuvent en témoigner les chiffres d’immatriculations du mois d’août en France. On en veut pour preuve le nombre des mises à la route des tout récents 2008 et Captur :

Renault Captur : 2.832 exemplaires livrés
Peugeot 2008 : 1.296 exemplaires livrés

Aussi selon des sources syndicales, le groupe automobile aurait programmé au moins 6 journées de chômage technique pour une grande partie des lignes de production des sites de Sochaux et de Mulhouse. Cette situation serait due essentiellement à une baisse réelle des commandes de certains modèles des marques du groupe. Ce serait surtout le cas des C4, DS4 ainsi que des modèles Peugeot en attente de restylage . Toujours selon les mêmes sources, c’est le mois d’octobre qui serait principalement touché par ces journées chômées.
On apprend ainsi qu’à l’usine de  Sochaux, les lignes de production des Peugeot 3008, 5008 et Citröen DS4 seront stoppées les 18, 25 octobre puis du 28 au 31 octobre. La production de la nouvelle 308 sera également stoppée durant deux jours  (18 et 25 octobre 2013) non pas pour des raisons commerciales mais parce des sous traitants du constructeur peinent à trouver le rythme et à monter en puissance dans leurs fabrications de pièces détachées nécessaires à la construction de la nouvelle compacte sochalienne. Cette situation paradoxale serait la conséquence de la politique d’externalisation à outrance de la production des pièces pratiquée par la direction de PSA depuis quelques temps déjà.

Sur le site industriel de Mulhouse, ce sont les  Citroën C4 et DS4 qui seront pas du fabriquées les 11 et 18 octobre ainsi que la semaine du 28 octobre au 1er novembre 2013. D’autres journées de chômage technique serait aussi à prévoir en novembre prochain si l’on en croit les dernières déclarations des représentants syndicaux de l’entreprise et ce pas seulement dans l’est de la France puisqu’il se murmure que la baisse des ventes des 508 et C5 pourrait se solder par du chômage technique du coté de la Bretagne. A suivre dans les prochaines semaines.

Via L’Usine Nouvelle, LesEchos.