Le constructeur automobile fondé en 2007 par Nikolaï Fomenko, Andrei Tscheglakow et Efim Ostrowski n’existe plus.

Marussia est mort

Après la Marussia B1 née en 2008, la B2 lancée en 2009, le constructeur moscovite envisageait de mettre sur le marché un SUV, le F2 qui devait être produit par Valmet. Las, la conjoncture, l’absence d’image, un marché automobile russe difficile et qui préfère les allemandes ont eu raison de Marussia Motors. L’entreprise vient de jeter l’éponge et disparait de la scène automobile mondiale. Marussia pâtissait aussi de l’absence d’un partenariat avec un constructeur reconnu fournisseur de blocs moteurs performants et puissants pour celles qui devaient être les premières vraies grandes sportives, pour ne pas dire supercars, de Russie.

Ceux qui suivent la F1 se souviendront de Marussia via le rachat de Virgin Racing en 2010 et la création de Marussia F1 Team au début de la saison 2012. La structure destinée à la compétition automobile existe toujours puisqu’elle appartient à une entreprise irlandaise qui porte le nom MCI Ltd (Marussia Communications Ireland Limited) et qui n’a plus rien à voir avec le constructeur russe même si Fomenko est présent dans les deux entreprises.

Une chose est sure les très rares Marussia B1 et B2 qui ont été mises à la route depuis 5 ans et qui roulent encore vont devenir des collectors comme certaines… Zil, GAZ, UAZ ou Lada !

Via AP, Nextgen.