Chez Mazda, on ne fait pas semblant quand on restyle très lourdement puisque chez Mazda on parle de même de nouvelle génération et cette fois c’est le monospace Mazda 5 qui en profite. Adieu l’allure sage, presque convenue de l’actuelle version, voici le nouveau Mazda qui est nouveau de l’avant à l’arrière et sur toute la planche de bord !

Avec ce nouveau look, Mazda prend le contrepied de la tendance actuelle qui veut que les restylings soit plus légers que par le passé de façon afin de ne pas trop perturber le marché. Mais chez Mazda on met un joli coup de pied au classisime pour imposer sur ce monospace compact une face avant inspirée de celle de la Mazda 3 et une allure dynamique inspirée des projets de design ( Furai, Ryuga, etc…  ) de la marque d’Hiroshima.

La partie arrière s’inspire aussi clairement des nouvelles productions avec des feux tout en longueur et non plus verticaux comme actuellement. Mais le plus marquant et surement le plus surprenant, c’est le nouveau profil qui est marqué par une vague qui s’inspire clairement de ce que l’on a vu, entre autres, sur le concept car Nagare il y a quelques temps. A croire que l’hydroformage est entrain de prendre le pouvoir dans les usines Mazda ( on annonce un profil dessiné pour la future RX7  ! ).

Je passerais assez vite sur les jantes alu inspirées de celles de la Mazda 3 pour confirmer que chez Mazda on ne restyle pas à bon compte et pour pas cher ( sauf peut être pour la petite Mazda 2 ) . L’intérieur n’est pas en reste puisque que la planche de bord est complètement renouvelée pour adopter un dessin et une allure qui la font ressembler à celle d’une Mazda 3. Le fameux système de sièges Karakuri dont Mazda a si longtemps vanté l’ingéniosité mais a oublié l’incorfort total devrait sensiblement évoluer pour le passager arrière qui se trouve … au milieu !

Au chapitre des nouveautés mécaniques, on notera un belle évolution annoncée du moteur 2.0 L Diesel DISI notamment avec un système « Stop and Start », une nouvelle BVA6 et une réduction promise de 15 % pour les consommations et les émissions de CO2 ce qui devrait faire chuter la consommation mixte de la version diesel 143 chevaux de 7.1 L/100 km à environ 6.1 L/100 km.

Le moteur essence 1.8 L de 115 chevaux se verra par ailleurs doté d’une nouvelle BVM6 en lieu et place de l’actuelle BVM5 peu favorable à la baisse des consommations de carburant.

Mzada dévoilera ce nouveau monospace Mazda 5 en mars lors du prochain salon de Genève tout comme nous prendrons connaissance des dates de commercialisation et des tarifs au même moment.

A revoir donc, et espérons que le pari osé d’un style plus marqué sur une auto familiale sera profitable sur le maché monospace des familles.

Via Mazda