Depuis que les premières images sont apparues sur le net  dans la journée de mardi, nous avons déjà pu tout lire ou presque au sujet de cette nouvelle Mercedes-AMG GT notamment en matière de références stylistiques.

Depuis une douzaine d’heures, on voit dans ce nouveau coupé très sportif de la BMW Z8 pour l’arrière, de l’Aston Martin DB7 dans le vitrage latéral, de la Type E Coupé ou F-Type Coupé pour le hayon, des hanches de 911 S dans la vue arrière et quelques autres références de l’histoire automobile de ces 20 dernières années. On peut quand même voir dans cette nouvelle Mercedes Benz beaucoup d’influences maison. Ainsi, on retrouve les courbes et la souplesse de la 300 SL W198, un air de SL R231, un petit quelque chose de SLK Mk1, des feux de coupé Classe S et quand même pas mal de SLR et SLS AMG dont elle est l’héritière même si elle se positionne légèrement plus bas en gamme puisque cette nouvelle Mercedes-AMG GT vient se placer en face d’une rivale d’un autre quartier de Stuttgart, la Porsche 911, icone de la voiture de sport à l’allemande depuis un demi siècle.

Si l’allure se veut souple, fluide, la nouveauté reprend les principes architecturaux de la SLS AMG, c’est à dire un long capot, des longues ailes avant avec prises d’air, un arrière large et puissant et un cockpit reculé le plus près possible de l’essieu arrière. Si à première vue l’ensemble peu surprendre voire même créer une légère déception, après plusieurs photos, jeux de jantes ou coloris, on en vient à trouver cette Mercedes AMG-GT séduisante, puissante et presque « sexy » grâce à ses rondeurs et ses larges ailes arrières.  Les coques de rétroviseurs et le toit en noir laqué ajoutent une touche dynamique à la ligne de la voiture. Un aileron arrière mobile complète l’ensemble et aide à l’écoulement du flux aérodynamique ainsi qu’aux appuis nécessaires au bon comportement du coupé. Toujours dans un esprit d’optimisation du plaisir de la conduite sportive et de la performance, Mercedes et AMG ont cherché la meilleure répartition possible des masses et c’est ainsi que ce coupé annonce 47% du poids sur l’avant et 53% sur l’arrière.

Selon les versions GT ou GT S, la Mercedes-AMG GT sera posée sur des roues en 19 pouces chaussées en 235/35 R19 à l’avant et 295/35 R19 ou 265/35 R19 et 295/30 R20. Le constructeur proposera plusieurs modèles de jantes et les préparateurs « officiels » ou spécialistes ne tarderont pas à proposer du 21 ou du 22 pouces pour cette sportive.

Nous ne reviendrons pas sur la multitude de détails techniques liés au chassis de cette nouveauté car nous les avons détaillé au fils des mois et du très long teaser officiel. Sachez toutefois que cette Mercedes est proposée en deux versions, à savoir GT et GT S aux puissances différentes.
Grâce à l’emploi massif de l’aluminium dans la structure et la carrosserie, cette voiture annonce un poids contenu de 1540 kg (150 kg de moins qu’une SLS AMG) et une aérodynamique léchée qui devraient contribuer aux performances de haut niveau de l’auto. La structure de la voiture ne pèse que 231 kg. De très nombreuse pièces en fibre de carbone participent, notamment sur la GT S, à la baisse du poids de cette sportive stuttgartoise.

La Mercedes-AMG GT se présente donc avec deux versions de lancement motorisées par le même bloc moteur mais dans deux versions différentes. Le coupé est propulsé par le bloc moteur Mercedes -AMG M178, c’est à dire un V8 ouvert à 90° de 4.0 L de cylindrée à carter sec avec S&S, injection directe et suralimentation par deux turbocompresseurs. Ce bloc est bien sur conforme aux normes Euro6 et anticipe déjà les futures normes d’émission de particules attendues pour fin 2016.

La version GT annonce la puissance de 462 ch et 600 Nm pour une Vmax de 304 km/h et un exercice du 0 à 10 km/h abattu en 4.0 secondes. La consommation mixte (normes NEDC) homologuée est de 9.3 L/100 km et les émissions de CO2 sont de 216 g/km.
Le modèle GT S revendique la puissance de 510 ch, 650 Nm, et un 0 à 100 km/h expédié en à peine 3.8 secondes. La consommation mixte est de 9.4 L/100 km et les émissions de CO2 se situent à 219 g/km. Il va donc sans dire que la Mercedes-AMG est donc soumise en France au malus maximal.
Sur les GT et GT S, on retrouve la même boite de vitesse à double embrayage AMG Speedshift DCT7 avec palettes de commande au volant. La GT S qui se veut plus sportive profite de l’installation de série d’un differentiel arrière autobloquant (optionnel sur la GT), de l’amortissement piloté AMG Ride Control associé avec le système AMG Drive Unit ou l’AMG Drive Select qui propose trois modes de gestion : Confort, Sport et Sport Plus.
Pour ceux qui en veulent encore, il existe l’option Pack AMG Dynamic Plus qui ajoute les supports actifs du moteur et de la boite de vitesse.

Mercedes a bien sur travaillé avec attention la suspension et la transmission de l’AMG GT avec notamment des wishbones superposés pour plus de précision et de réactivité et une transmission de type Transaxle pour une meilleure répartition des organes mécaniques et des masses. Mercedes rappelle dans son communiqué qu’il s’est inspiré de la compétition et plus particulièrement du DTM pour développer cet ensemble. La Mercedes-AMG GT est freinée, en version GT par des disques ventilés et perforés de 360 mm à l’avant et à l’arrière. La version GT S profite d’un système proche mais avec des disques en 360 mm. Le coupé peut être équipé d’un système de freinage encore plus performant en option qui est fait de disques en céramique de 402 mm à l’avant et 360 mm à l’arrière.

Comme toute Mercedes Benz qui se respecte, le coupe AMG GT embarque à son bord et sous le capot toutes les dernières aides et assistances électroniques du moment. Elles sont toutes regroupées dans le cadre de l’Intelligent Drive. On retrouve ainsi, le controle du maintien de file de circulation, l’alerte de risque de collision, le système d’assistance aux feux de route, le détecteur de vigilance ou de somnolence, la surveillance des angles morts, la gestion électronique de la motricité (déconnectable), la reconnaissance des panneaux (avec  le Comand online), la caméra de recul, le Parktronic, l’ESP à trois niveaux de réglages et des airbags adaptatifs de nouvelle génération plus efficaces et moins traumatisants pour les passagers.

Lorsque l’on ouvre les portes du nouveau coupé, on découvre un habitacle prévu pour deux passagers et un assez important volume de coffre puisque celui ci annonce quelques 350 dm3 avec une belle moquette, un cache bagages et une belle barre anti rapprochement située entre les ailes arrières. Nous connaissons depuis quelques temps déjà la large planche de bord qui participe à l’élargissement visuel ou ressenti du cockpit. La sensation de largeur est accentuée par les contreportes « creusées » et l’imposante console centrale qui sépare vraiment le conducteur du passager. Celle ci doit évoquer à la fois le moteur V8 dans l’implantation des huit boutons de commande situés de part et d’autre du Touchpad et une prise d’air de type NACA dans sa partie centrale.
Chez Mercedes Benz on rappelle que ce design est aussi influencé par l’esprit aéronautique qui prévaut actuellement dans la conception du mobilier des autos de la marque. On remarque que le petit levier de vitesse est situé non pas en avant mais en arrière du massif bouton de commande du Touchpad.

Bien sur le tableau de bord est dans l’esprit Mercedes mais n’est pas sans rappeler celui de la SLS AMG notamment pour le combiné porte instruments. Les autres éléments sont dessinés et implantés selon les règles de la tendance actuelle du design intérieur de Mercedes Benz. Certains trouveront cela un peu chargé à cause de la tablette « flottante » positionnée au dessus des 4 bouches d’aérations, d’autres apprécieront cet ensemble qui fait à la fois costaud et cossu. Les passagers sont assis dans de grands sièges sports qui peuvent être recouverts de différentes matières (tissu et cuir, cuir, microfibre Dinamica et  cuir noir Nappa) proposées dans différents coloris et avec plusieurs types de surpiqures. Les inserts de série associent la laque Piano noir et l’aluminium pour une sportivité qui se veut élégante et luxueuse. Les amateurs de conduite sportive apprécieront le petit volant sport multifonctions à trois branches et grosse jante pour une meilleure préhension.

Bien sur le niveau d’équipement est élevé avec tout ce que l’on peut attendre sur une telle auto. Les nouveaux systèmes d’infotainment Comand et Comand Online sont de la partie avec une multitude de fonctions et des spécificités différentes sur la version GT et la version GT S, ne serait ce que par la dimension de l’écran qui est de 7 pouces sur la GT et 8.4 sur la GT S.
Nous reviendrons plus en détail dans quelques mois sur la description et l’explication de la dotation des Mercedes-AMG GT et GT S.

Pour découvrir la Mercedes-AMG GT en vidéo, c’est par là :

Sur Playstation 4 :

Cette sportive venue du Bade Wurtemberg (voiture assemblée à l’usine de Sindelfingen / moteur construit par un mécanicien chez AMG à Afalterbach) sera officiellement dévoilée au public dans un peu plus de trois semaines mais elle n’arrivera dans les show rooms qu’au premier semestre 2015. Pas encore de tarification officielle mais les premières rumeurs autour des prix n’annoncent pas vraiment des prix d’amis. A revoir… face aux 911, F-Type ou RC F.

Mercedes benz AMG GT.1007

Via Mercedes-Benz, Youtube.