Ayé ! Vous l’avez enfin sous les yeux cette nouvelle Mini Mk4 2014 qui va être officiellement présentée ce soir à Oxford en Angleterre. Entre la Mini Mk2 et cette nouvelle Mk4, 12 bonnes années se sont écoulées et BMW, propriétaire du nom Mini, a su habilement et économiquement développer et faire fructifier ce qui n’était au départ que le simple nom de la plus petite des autos de la gamme Austin.

Mini 2014.0

Développée sur la nouvelle plateforme modulaire UKL1 du groupe BMW, la Mini 2014 évolue dans le même sens que les deux précédentes générations même si la Mini grossit chaque fois un peu plus au grand désarroi des amateurs et des « puristes ». Avec cette version F56, la Mini voit son museau légèrement s’allonger mais aussi s’arrondir pour mieux répondre aux normes de sécurité notamment lors d’un choc avec un piéton. Le dessin de la calandre évolue pour se rapprocher de celui de la Mini Mk2 voire même de celui de la Mini originelle. Le capot a aussi vu son design simplifié notamment dans le but de diminuer les coûts de fabrication. A l’avant on remarquera aussi les nouveaux phares avec leds diurnes annulaires qui ne sont pas sans nous rappeler les fameux « Angel Eyes » des… BMW.

Le profil est assez proche de celui du modèle actuel avec un dessin lisse (peu onéreux à produire là aussi) et une ceinture de caisse assez haute avec des vitres pas très grandes qui dynamisent le profil de l’auto. on notera le toit légèrement fuyant qui s’inspire de celui de la Paceman.

L’arrière de la Mini 2014 est lui aussi dans le même esprit que celui de la Mk3 mais il s’arrondit notamment avec un dessin de pare choc adouci aux extrémités et des feux arrières 3D eux aussi arrondis et agrandis comme on a pu le voir sur les derniers concepts cars du constructeur. On remarque aussi un hayon presque plat à l’aspect simplifié et lisse sauf à l’emplacement de la plaque d’immatriculation.

En dimensions chiffrées la nouvelle mini 2014 c’est :

L : 3.821 m (+131 mm)
l : 1.724 m (+44 mm)
h : 1.41 m (+1 mm)
Emp : 2.488 (+28 mm)

Volume du coffre : 211 dm3 (+51 dm3)

La nouvelle Mini repose sur une suspension classique qui comprend des bras de type McPherson à l’avant et un système multibras à l’arrière. Une suspension pilotée sera proposée en option sur les version »hautes » de la gamme. La direction est assistée électriquement et dispose d’un système de compensation des fameux effets de couple qui sont parfois désagréables lorsque l’on conduit. Sur les versions les plus dynamiques, on pourra disposer d’un différentiel électronique et tous les modèles sont dotés en série de l’ESP. Grâce à l’utilisation de nouveaux aciers et de nouveaux alliages, la Mini 2014 est plus légère que la version 2013. Le freinage reprend des schémas classiques et éprouvés sur les précédentes générations de la Mini.

Mécaniquement, lors de son lancement, la Mini sera proposée avec deux moteurs essence et un moteur diesel issus de la génération Twin Power Turbo mise  au point par BMW. Lorsqu’elle arrivera sur le marché, la Mini 3 portes sera disponible avec les blocs suivants :

Cooper : L3 1.5 L Turbo, 138 ch, 220 Nm (230 Nmavec l’overboost)
Cooper S : L4 2.0 L Turbo, 195 ch, 280 Nm, (300 Nm avec l’overboost)

Cooper D : L3 1.5 L Turbo, 118 ch, 270 Nm

La Mini Cooper D sera moins énergivore que le modèle actuel avec des gains de l’ordre de 7% pour la consommation et les émissions de CO2 (<4.0 L/100 km). BVM6 et BVA6 assistée par GPS seront au programme de cette nouvelle Mini Mk4.
Au chapitre des choses à savoir pour le futur, sachez que la Mini JCW « new gen » sera beaucoup plus pêchue que l’actuelle puisque selon les sources on parle de 260 à 290 ch.

La nouvelle Mini dispose en série ou en option de toutes les assistances électroniques disponibles actuellement. Celles ci viennent s’ajouter aux airbags, ABS, ESP, TCS et on retrouvera ainsi le freinage automatique, le système de stationnement automatisé, le régulateur de vitesse adaptatif, le système de freinage automatique pour prévenir les collisions, le système de lecture des marquages au sol, la BVA associée au GPS pour la sélection prédictive des vitesses ou le HUD (Head Up Display). Ces équipements seront généralement optionnels.

Pour retrouver toutes les spécifications de la nouvelle Mini 2014, c’est ci dessous :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bien évidemment, la Mini de quatrième génération voit son habitacle évoluer avec une nouvelle planche de bord plus cossue, mieux finie, plus bourgeoise mais peut être un peu plus massive visuellement. La qualité fait, si l’on en croit les propos de  Frank Stephenson, un bon en avant. La Mini 2014 profite aussi de nouveaux sièges plus confortables. On constate aussi que le compteur de vitesse central qui était au dessus de la console disparait pour laisser la place au système d’infotainment qui comprend le GPS, le système de connexion vers l’extérieur, la hifi ou l’ordinateur de bord selon les versions. Le tachymètre reprend donc une place « normale » derrière le volant et Mini lui a hélas accolé un minuscule compte tours qui n’est pas sans nous rappeler celui des… Fiat Cinquecento Sporting par la taille ! A moins que chez le constructeur anglo-allemand on se soit inspiré de ce qui se fait sur les motos ou… chez Chevrolet sur les Spark, Aveo ou Trax. L’ensemble est un rien cheap et c’est dommage !

On ajoutera donc la lecture « tête haute » des informations de conduite via un système proche de celui que l’on connait chez PSA. On découvrira aussi un anneau lumineux qui ceinture le système d’information central. Il passe du vert au rouge selon le mode de conduite adoptée… fun mais pas sur que ce soit nécessaire sauf pour occuper les enfants. La climatisation devient enfin à deux zones, le système de divertissement est géré par une molette rotative qui n’est pas sans s’inspirer de l’iDrive munichois. Nouvelles selleries et nouveaux inserts sont au programme et le constructeur promet des garnissages de belle facture ainsi que des plastiques qui ne craqueront pas !

Voilà les premiers éléments officiels de la New Mini 2014. Il nous reste à découvrir sa dotation en équipements selon les marchés. Ci  dessous  les tarifs stables et même à la baisse (-250€ sur Cooper D et Cooper S) selon les finitions et les motorisations :

  • Mini Cooper : à partir de 19.950€
  • Mini Cooper D : à partir de 21.600€
  • Mini Cooper S : à partir de 24.750€

Pour découvrir la Mini en mouvement dans une première vidéo, c’est par ici :

Tout cela sera à détailler dans les mois qui viennent juste avant la commercialisation qui devrait intervenir au début du printemps prochain. A revoir très vite.

Ci dessous deux photos de famille…

Via Mini, Youtube.