Mitsubishi dévoile au salon de Genève sa nouvelle génération de SUV de la lignée des Airtrek et Outlander. Le constructeur japonais nous annonce qu’en 11 ans, il a produit 950.000 exemplaires de ce type de véhicule et fait savoir qu’il compte poursuivre sur sa lancée avec cette troisième génération.

En 2011, nous avions découvert la version concept car qui ne nous avait pas vraiment séduit par son design mais qui avait le mérite de proposer un coté technologique novateur ou au moins écologique. Sur la version de série, rien de tout cela si ce n’est un design assez commun et presque mollasson mais pas  franchement séduisant. Une apparence qui a au moins le mérite de ne pas agresser visuellement plus qu’un jardin japonais ! L’ensemble ne respire pas la modernité, le dynamisme et on a même l’impression que les designers japonais de l’Outlander se sont inspiré de l’arrière de la Subaru Impreza 5 portes pour les feux arrières. On notera la disparition de la calandre trapézoïdale Singleframe qui signait les Mitsu depuis quelques années au profit d’un ensemble horizontal assez commun. On sera aussi surpris par l’importance du porte à faux arrière mais cela doit être lié aux deux sièges enfants situés dans le coffre du SUV.

L’Outlander 2013  qui sera disponible en 5 et 7 places annonce les dimensions suivantes :

L : 4.655 m / l : 1.80 m / h : 1.655 m / empattement : 2.67 m

Conformément à la tendance du moment, il sera proposé en version FWD et AWD  selon les motorisations et les transmissions. Comme nous le disions en début d’article, exit les motorisations révolutionnaires, électriques ou très écologiques et place aux bons « vieux moteurs  thermiques essence et diesel. L’Outlander 2013 sera disponible avec deux motorisations :

L4 2.0 L MIVEC  (4J11), 150 ch à 6000 trs/min, 195 Nm entre 4100 et 4200 trs, CO2 < 150 g/km

L4 2.2 L DI-D (4N14), 150 ch à 3500 trs/min, 380 Nm entre 1750 et 2500 trs, CO2 < 130 g/km

Ces motorisations peuvent être associées soit à une BVM5 ou une boite CVT pour la version essence, soit à une BVM6 ou une BVA6 pour la version diesel. Les deux moteurs seront proposés en 2RM et en 4RM.

Dans l’habitacle, on retrouve du Mitsubishi c’est à dire un ensemble net, un peu austère (noir ou beige), peu de fioritures et une allure qui est dans l’esprit de ce que nous connaissons sur les actuels Outlander. Aucune information au sujet des niveaux d’équipements disponibles mais on devrait retrouver une gamme assez proche de celle que nous avons avec l’ASX. Ci dessous la première vidéo officielle de ce nouveau SUV Mitsubishi.

Ci dessous le SUV de Mitsubishi à Genève.

Il n’y aura pas de version PSA ( Citroën ou Peugeot) à la façon de ce qui se fait actuellement avec les 4007 et C-Crosser qui sont entrain de tirer leur révérence après une discrète carrière commerciale. Sachez enfin que le constructeur japonais annonce une version hybride dans les prochaines années, que la commercialisation en Europe débutera au moment du Mondial de l’Automobile de Paris et les prix de ce nouvel Outlander ne sont pas encore dévoilés

Via Mitsubishi, Youtube.

Crédits photos : Drew Phillips for AOL/Autoblog