“Je pense que dans les prochaines années, l’Europe n’accueillera plus que 5 Grand Prix de Formule 1. Je pense aussi que l’Europe est terminée. Ce sera seulement un bon endroit pour les vacances mais rien de plus. L’Europe est désormais un continent du passé et non de l’avenir. Le reste du monde est d’ailleurs très heureux de nous accueillir (la F1 et moi ou plus justement Moi et le f1…). Par le passé nous n’aurions jamais imaginé organiser un Grand Prix en Corée par exemple. L’Inde est aussi un pays très content de nous recevoir. Nous allons aller en Russie sur le circuit de Sotchi -le contrat est signé- mais il y a de nouvelles opportunité en Afrique du Sud, au Mexique et dans quelques autres pays fortement interessés par l’accueil de la F1 dans l’avenir.”

Voilà donc les derniers propos de Bernie Ecclestone alias le grand argentier de la Formule 1 qui fait clairement comprendre à tous que la Formule n’a plus grand chose à faire dans la “vieille Europe” qui est un continent quasi mort et voué uniquement aux loisirs. 5 GP en Europe ou comment garder les GP historiques sans qui la F1 n’a plus de raison d’être ni même d’exister. On peut donc sans mal imaginer la liste suivante :

GP d’Italie à Monza

GP d’Allemagne au Nürburgring ou à Hockeheim

GP de Grande Bretagne à Silverstone

GP de Belgique ou d’Europe à Spa Francorchamps

GP de Monaco à Monaco

Vous ne voyez pas de GP de France, c’est normal, Bernie n’en veut pas et il ne veut pas mettre à disposition le circuit du Castellet. Exit aussi l’Espagne à Barcelone, le GP d’Europe à Valence, le GP de Hongrie à Budapest et ne compter bien sur pas sur le retour du Portugal…Bernie préfère l’exotisme, les voyages, les gros paquets de biftons ( il est déjà plus que blindé pourtant ), les grid girls bronzées. Le patron de la FOM ne compte peut être pas s’arrêter là car il se murmure que le GP du Canada serait lui aussi dans le collimateur du grigou à moyen terme. Là où il y a des pépettes ou là où il y en aura Bernie est là.  Pourtant il ne semble pas trop se soucier des énormes problèmes financiers du futur circuit d’Austin (Texas) qui doit accueillir le GP des USA. Reste qu’à plus de 81 ans, on peut raisonnablement se poser la question de savoir qui est “has been” et même si l’Europe n’est plus le centre du monde des affaires et de la finance, les choix fait par le sujet de sa majesté ne sont peut être pas les plus judicieux sauf si à moyen terme il veut voir arriver en F1, Chery, Tata, Ssangyong, Mastretta en lieu et place de McLaren ou Ferrari qui est, ne l’oublions, le pilier de la F1. Sans Scuderia, Bernie et la FOM ne seront rien ! Et si vous n’êtes pas d’accord, il y a encore le deuxième oeil …..

 

Via Marca, FanF1