Audi complète d’une version RS son best seller A5. La RS5 Sportback, un grand coupé 5 portes, adopte le V6 2.9 litres de 450 chevaux et 600Nm de couple. 

La base est connue et le traitement RS a consisté, fort traditionnellement, à faire gonfler les ailes de 15 mm. Le bouclier avant, s’élargit et s’aère nettement au travers d’une grille nid d’abeille, gage d’une agressivité certaine. Les roues sont parées de jolies jantes de 19 pouces (20 en option) au design fort dynamique et le noir gagne toute la calandre pour le côté bad girl. L’arrière est surmonté d’un discret becquet tandis que les échappements spécifiques entourent le diffuseur. Le caisse est abaissée de 7 mm, c’est bon pour la ligne sportive et la tenue de route en conduite musclée. On n’est guère surpris, c’est Audi, mais le résultat reste tout à fait plaisant à l’œil, permettant à la gentille et assez discrète A5 Sportback de gagner en personnalité.

Côté moteur, on reste dans le connu avec le V6 turbo déjà présent dans la RS4 et la RS5 « normale » : 450ch à 5700tr/min, 600Nm dès 1900 tours. Le moteur est plein à bas régimes et sur la quasi totalité de sa plage d’utilisation dont on regrette, une nouvelle fois, la limite haute un peu basse mais c’est le sens de l’histoire. Plus personne n’échappe aux turbos. La RS5 Sportback file à 250km/h sans effort, 280km/h sur option comme sur la plus grande partie de la gamme. Le 0 à 100 est avalé en moins de 4 secondes. La transmission est assurée aux 4 roues, 60% à l’arrière au standard avec la possibilité en cas d’adhérence précaire d’envoyer 85% du couple à l’avant. Cela ne suffira pas pour survirer mais offre une sécurité au quotidien dont la plupart des acquéreurs se félicitent.

L’intérieur ne bouge que très peu, reste sérieux et sage comme une Audi. C’est propre, net, parfaitement bien fini. 5 occupants pourront se partager les 480 litres du coffre : l’argument parlera aux parents qui n’aiment pas trop les SUV et souhaitent une voiture qui soit un peu plus qu’un objet allant d’un point A au point B. Les sièges de l’illustration sont en option avec leur pavage en nid d’abeille et les surpiqûres en rappel extérieur.

Pas mal d’options seront évidemment disponibles pour rendre la RS5 Sportback de chacun quasiment unique pour peu que tous n’aient pas les mêmes goûts et envies. On note surtout la teinte Sonoma Green Metallic, une option exclusive au modèle et qui lui va plutôt bien.

Audi nous présente le modèle comme unique, sans prédécesseur ni concurrence. Mouais… N’oublions pas toutefois la BMW Série 5 GT et la Mercedes CLS qui boxent sans aucun doute dans la même catégorie et seront des adversaires sérieuses sur son marché. En revanche, ne vous précipitez pas, ce modèle n’est annoncé qu’aux USA et au Canada… pour l’Europe, il faudra patienter… ou renoncer, aucune annonce n’ayant filtré sur ce point !

 

Crédit photos : Audi