Les SUV ont la cote en ce moment, il faut s’y faire. On y trouve tous les genres, et même, pour les amateurs, des versions bien méchantes qui n’ont rien à envier aux berlines équivalentes. Jaguar vient de dévoiler le dernier né de cette petite famille : le F-Pace SVR.

550 ch dans un SUV, est-ce bien raisonnable ? Il faut croire que oui et que ce sont les nouveaux véhicules porteurs d’image. Que ce soit le Stelvio QV, le GLC AMG 63 ou le futur X3 M, la concurrence ne manque sur ce segment très pointu.

Au tour de Jaguar de se lancer avec le dérivé pêchu du F-Pace. Ce dernier plafonnait jusqu’à présent à 380 ch mais en intégrant le V8 compressé bien connu chez Jaguar Land Rover (550 ch et 680 Nm de couple), il gagne un supplément de puissance bienvenu pour se frotter à ses petits camarades. Et au vu de l’estimation des performances, il n’est pas là pour amuser la galerie : 0 à 100 km/h en 4,1 s et une VMax de 283 km/h (ou 80 km/h sur départementales, n’oublions pas). La transmission reste assurée sur les 4 roues par une BVA ZF 8 rapports. De quoi aller peut être taquiner le Stelvio sur le Nordschleife et lui piquer le record du tour pour un SUV ?

Les modifications ne s’arrêtent pas au seul moteur. Le châssis a également été sensiblement revu avec notamment des amortisseurs plus fermes, des freins plus grands (395 mm à l’avant, 396 à l’arrière), ou des jantes spécifiques de 21″ (22″ en option), plus larges à l’arrière qu’à l’avant. Les modes de conduite ont également été revus pour plus de sportivité avec une modification de la direction assistée, de la suspension adaptative et de la transmission. Enfin, la ligne d’échappement a été modifiée pour offrir à la fois une sonorité plus sportive (BROOOOOO) et alléger la voiture de 6,6 kg (qui en a bien besoin, avec plus de 2 tonnes sur la balance).

Pour le sport, le F-Pace a enfilé son survêt : nouveau capot avec ouïes de refroidissement, boucliers laaargement ajouré, ailes avant fendues, bas de caisse inédits et 4 sorties de pot généreusement dimensionnées. Pas forcément très élégant mais probablement efficace et, surtout, distinctif.

Dans l’habitacle, la principale (unique ?) différence est l’installation de jolis baquets sport aux places avant, et d’une nouvelle banquette arrière dotée d’appuie-têtes intégrés. C’est plutôt réussi et très sportif, surtout avec ce joli motif losange surpiqué. Quelques autres détails en aluminium (palettes) ou en carbone (planche de bord) viennent parsemer un intérieur déjà connu.

Le F-Pace SVR sera en vente à partir de cet été. Le prix de vente sur le marché français n’est pas encore défini, mais à titre d’information il sera vendu l’équivalent de 85 000 € au Royaume Uni.

Crédits photos : Jaguar