C’est durant l’été 2009 que Nissan dévoile la Leaf à Yokohama au Japon. Nous sommes à l’époque en pleine crise du secteur automobile, le baril de pétrole atteint des sommets et tous les constructeurs ou presque se lancent dans une longue période de greenwahsing, de communication écologique qui rendent les voitures dites vertes peu crédibles… Dans ce concert écologico-automobile, Leaf lance à grands renforts de com’ la Leaf… La Leaf la voiture qui sauvera l’ours polaire si l’on en croit la campagne de publicité de l’époque. Carlos Ghosn et l’Alliance Renault-Nissan croient dur comme fer aux véhicules électriques (et aux subventions du moment) et ils tentent de nous convaincre que le VE est l’avenir de l’automobile. Le boss du groupe automobile lance même un imparable :« Il y aura 500.000 Leaf mises sur la route chaque année dès 2012 « … C.Ghosn aurait même pu ajouter « A cette époque, on rasera gratis ! »

100000 Nissan Leaf.2Janvier 2014, Nissan fête raisonnablement mais non sans une certaine fierté la 100.000 Leaf livrée. C’est un modèle en livrée blanche fabriqué dans l’usine britannique de Sunderland et destiné à un jeune couple d’anglais. Petite série de photos, une Leaf façon Art car recouverte de 100.000 pièces de monnaie, un peu de com’ par médias interposés et le tour est joué.

Reste qu’avec 100.000 exemplaires vendus, la Nissan Leaf est et de loin la voiture électrique la plus vendue dans le monde. Commercialisée depuis 3 ans, la Nissan a finalement fait un assez joli parcours notamment aux USA (22.000 ex vendus en 2013) et au Japon tout en se révélant pour l’instant plutôt fiable même si, comme tous les VE, elle n’apprécie guère les périodes de froid. Certaines Leaf ont même dépassé les 150.000-160.000 km sans encombre. Reste désormais à se pencher sur la question vieillissement des batteries et encore plus important leur recyclage.

Avec autant d’exemplaires vendus, on ne peut plus parler d’épiphénomène, d’achat militant ou même de véhicule niche, la Leaf est finalement devenue une auto comme les autres. Elle s’est fondue dans la masse du parc automobile et c’est peut être là le meilleur signe de sa réussite. Même son physique pas facile ne choque plus mais on attend quand même avec impatience la Leaf Mk2 qui proposera un design plus agréable et une autonomie accrue. 

Quel est le prochain objectif de ce modèle qui doit affronter, notamment en Europe, quelques concurrentes de taille comme la Renault Zoé et la BMW i3 ? Cela n’est pas facile à dire mais le cap des 150.000 exemplaires ou plus dans les prochains mois ou prochaines années ne semble pas hors de portée.

Via Nissan.