Nismo GT-R LMP1 2015 12

Faire d’une pierre deux coups? Nissan en fait la démonstration lors de sa publicité durant le SuperBowl. La marque présente son prototype GT-R LMP1 et la nouvelle Maxima dans cette émouvante publicité…  

Aujourd’hui, ce qui nous intéresse c’est cette GT-R LMP1 qui s’illustrera en championnat… LMP1, puis lors des 24 heures du Mans. Vue de profil, elle rompt avec les traditionnels protos très élancés type Audi ou Peugeot. Ici, on tend plutôt vers la chaussure de clown: Long capot, habitacle repoussé vers l’arrière, roues dans les coins…

Selon le président de Nismo, Shoichi Miyatani, Nissan « Innove autrement »

Déjà en 2012, Nismo avait surpris tout le monde en amenant la DeltaWing: Son architecture triangulaire avec un moteur 1,6L logé dans son large arrière et ses deux roues presque jumelées dans un avant étroit. Bien sur, l’idée n’était pas de Nissan, mais le constructeur avait eu le mérite de la faire évoluer. La DeltaWing avait reçu un accueil plus que chaleureux de la part du public. A l’époque, j’avais même renoncé à participer au championnat de Solex de mon village pour rester accroché à ma télévision et suivre cette petite voiture bizarre dans ses aventures mancelles. J’ai hurlé lorsque au 75 ème tour, dans le virage Porsche, la Toyota de Kazuki Nakajima a touché l’avant de la Delta Wing et l’a projetée dans le bas coté. J’ai presque pleuré en regardant Satoshi Motoyama tenter en vain de remettre sa géniale voiture sur la piste.

Pas découragée par cette déconvenue, l’équipe de Nismo présente une auto tout aussi originale qui reprend le nom de la méchante sportive Nissan, la GT-R, porte étendard de la marque depuis plus de trente ans.

Dessous se cache une véritable révolution: Un classique V6 3 litres à double turbo compresseur, placé devant l’habitacle qui transmet l’intégralité de sa puissance aux roues avant! Si en 1927, Jean Albert Grégoire avait déjà participé au Mans avec sa Tracta.

Les roues avant de la GT-R LMP1 mesurent 15 pouces en largeur contre seulement 8 pouces à l’arrière!

C’est la première fois que le concept de traction est aussi poussé: L’objectif semble de limiter la charge aérodynamique sur l’arrière de l’auto, lui octroyant ainsi une meilleure vitesse en ligne droite.. L’ensemble bénéficie d’un système hybride qui assurera de la motricité sur les 4 roues via des arbres de transmission sur les côtés de la coque… Enfin, l’essentiel de l’énergie électrique provient de la récupération au freinage, dont la taille des disques a été diminuée.

Ci-dessous, une vue technique de l’auto et de sa configuration pour le moins… originale. Si vous regardez les détails, vous vous apercevrez que les sorties d’échappement sont devant le pare-brise du pilote!

NISSAN LMP1 GT-R DESSIN

 Alors? Entre propulsion hybride/diesel, hybride/essence, Traction… quelle sera votre favorite?