50. C’est le chiffre qu’ont en commun Italdesign et la Nissan GT-R. En effet, c’est en 1968 que ces deux mythes ont débarqué dans le petit monde automobile, soit il y a 50 ans. Pour célébrer cet anniversaire, les deux constructeurs se sont associés pour la première fois afin de créer un prototype inédit.

Conçu sur la base de la dernière Nissan GT-R Nismo, ce tout nouveau show car se voit doté d’un design totalement revu et d’une grosse refonte moteur. Si le style provient des bureaux de Nissan Europe et Nissan Amérique, c’est bien Italdesign qui s’est chargé de la conception et de la fabrication de ce modèle. Fort des connaissances acquises en compétition GT3, le V6 biturbo grimpe à 720 ch (contre 600 ch pour la Nismo) et 780 Nm de couple. D’après l’époustouflant essai il y a quelques semaines de la version de “base” et ses 570 ch, cela annonce ici des performances stratosphériques.

Même si l’on devine facilement les lignes de l’actuelle, cette GT-R50 inaugure une bouche encore plus béante et de longs phares à LED. Le profil est abaissé de 54 mm pour un aspect encore plus trapu et les jupes latérales sont redessinées pour offrir un soupçon d’appuis aérodynamiques supplémentaire. Mais c’est surtout à l’arrière que le changement se montre plus flagrant, avec les 4 feux flottants dans le vide et l’apparition d’un aileron amovible. L’extracteur d’air, en carbone, se veut lui aussi très démonstratif.

L’habitacle est quant à lui totalement revu. Épuré, il devient enfin très joli mais surtout toujours plus sportif et luxueux avec une très forte présence de carbone et d’Alcantara. Adieu le grand écran tactile qui affichait toute la télémétrie de la voiture. Une absence que l’on imagine difficile sur une future GT-R de série, mais qui pourtant fait son petit effet.

Et si pour cette fois les designers ont eu carte blanche pour dessiner cette GT-R50 on espère retrouver là quelques indices qui pourraient être repris sur la prochaine génération R36….

Crédits : Nissan / Italdesign