Ne médisons pas à propos de la Chine et de son niveau de pollution ! L’atelier du monde est en pleine surpollution liée un peu à l’automobile mais aussi et surtout à l’industrie qui fournit le monde entier en biens manufacturés.

Cette image prise par le satellite américain Terra montre un nuage de pollution composé en grande partie de gaz propulsifs, de particules fines, de CO2. Ce nuage a une surface d’environ 285.000 km² soit la moitié de la superficie de notre territoire métropolitain. L’absence actuelle de vent sur l’est de la Chine empêche toute dissipation du nuage mais favorise les maladies respiratoires, l’effet de serre. Le flot automobile quotidien qui participe à cette pollution de l’air compte 5 millions de voitures qui circulent dans Pekin chaque jour auxquelles on ajoute le million du coté de Nanjing. Au final tout cela n’aide pas à l’atténuation du phénomène et même si cette année les autorités chinoises ont divisé par trois le nombre de nouvelles voitures mises en circulation dans la mégapole, cela fait encore 700 autos nouvelles par jour dans les rues pékinoises.

Reste qu’en Chine plus qu’ailleurs ( sauf peut être aux USA ?), la situation des émissions et le niveau de pollution sont une vraie préoccupation intérieure mais aussi mondiale. Reste qu’à Durban la Chine ne modifie en rien sa position sur le sujet ! Dommage et préoccupant.

 

Via LaTribuneDeGenève, Nasa.