Citroën DS5 film 2013

Citroën souhaite entrer en beauté dans l’année 2013, et vient de mettre en ligne un « brand movie » (littéralement, un film commercial) mettant en scène l’ensemble de ses gammes. C’est une tendance nouvelle de la communication des constructeurs automobiles que de ne plus seulement parler d’un seul modèle mais de leur marque toute entière, afin que l’image suscitée par la marque rejaillisse sur l’ensemble de ses produits pour convaincre le client de les choisir, quels qu’ils soient. Nous avons en tête le film « Etoiles » de Mercedes, ainsi que les récentes publicités Audi, sans oublier le film commémorant les 200 ans de Peugeot en 2010 qui faisait un rappel chronologique sur les origines du Lion.

Cette fois, c’est donc Citroën qui s’y colle et qui nous montre une partie de ses véhicules passés devant l’objectif de Laurent Nivalle. Le film commence avec un couple chic dans un décor typiquement parisien, avec un intérieur de palais XVIIIème et les Pyramides du Louvre, le Pont Alexandre III et la silhouette du Grand Palais, sous les reflets nocturnes de la « Ville Lumière ». Côté automobile, c’est bien-sûr la gamme DS qui est évoquée, avec les phares et la capote d’une DS3 Cabrio, les jantes d’une DS4 et la présence d’une DS5 So Chic, le tout sur fond de Deuxième mouvement de la Septième Symphonie de L.W. Beethoven.

Nous sommes alors à la moitié du clip, et tout comme la DS5, le film prend un virage radical souligné par la musique : c’est désormais un grand soleil, un paysage de forêt et de montagne, et le relais est donné à la gamme « C ». Le couple parisien laisse place à toute une famille ainsi qu’à un autre couple, et ce sont les C4 Aircross et C3 Picasso restylé qui tiennent la vedette. Puis le couple se marie, et s’évade en C4 Picasso II !

La lumière décroit, des lampions s’envolent, et le paysage défile sur un fondu au noir.

Citroën C4 Picasso film2013

La présence du C4 Picasso II est logique : c’est LA nouveauté Citroën de l’année 2013. Mais l’on peut s’interroger sur la rigueur de la communication Citroën. Alors même que la marque expose un concept-car qui révèle 99% de ce que sera le futur Picasso, pourquoi donc la marque présente directement le véhicule de série avant même la levée d’embargo sur les photos officielles, avant même la fin du salon de Genève ? Remarquez, la même question peut être posée au sujet de la circulation de divers C4 Picasso II en roulage sans camouflage partout en France…

citroen-c4-picasso-2013-10877971ytuho_2038

Dernière chose, plus subjective mais pas forcément anodine : le choix de la musique. Le deuxième mouvement de la Septième symphonie est majestueux, et convient parfaitement à la philosophie de la gamme DS, tout comme il s’adapte très bien à la clarté de la deuxième partie sur la gamme C. Mais pourquoi diable avoir remixé cette musique pour lui ajouter des percussions et des guitares électriques qui saturent toute la sonorité du chant des violons ? Citroën fait preuve là, et c’est assez regrettable, d’une sacrée faute de goût.

Via YouTube & Facebook @Citroën
Crédit photographique : François M.