Véritable best-seller dans le monde des crossovers, avec près de 2,3 millions de ventes en Europe, le Qashqai tire sa révérence, remplacé par cette version 2017 présentée en statique au dernier Salon de Genève. Après dix ans de succès commercial, la nouvelle mouture aura la dure tâche de préserver une place de leader dans un marché de plus en plus concurrentiel avec l’arrivée de nouveaux produits comme le Peugeot 3008 ou le Seat Ateca par exemple. Précurseur dans le domaine de l’automobile habitable, Nissan devra défendre sa place contre ces outsiders, mais avec ce nouveau Qashqai, le constructeur japonais compte bien tenir sa première place. Nous vous proposons de découvrir ensemble les principales évolutions du roi de la catégorie.

Notre véhicule d’essai du jour est une version Tekna+ qui représente le haut de gamme du nouveau Qashqai, nous reviendrons sur css principaux équipements en cours d’essai. Le Nissan se décline en plusieurs niveaux de finitions et de motorisations en essence de 115 à 163cv et diesel de 110 à 130cv. La boite automatique 7 rapports X-tronic est disponible sur les 1.2 115 et sur les dci 1.6 130cv en mode séquentiel. Les autres motorisations bénéficient toutes d’une boite mécanique à 6 rapports.

Une version 4WD sera également disponible sur le 1,6 diesel. Les tarifs s’échelonnent à partir de 22 950 euros en entrée de gamme essence jusqu’à 37 000 euros pour notre Tekna+. En maintenant ses tarifs compétitifs, Nissan une fois encore souhaite conserver son statut de leader sur le marché des crossovers. Avec le Juke et le X-Trail, ces trois modèles représentent les deux tiers des ventes de la marque en France, il est donc évident que tous les arguments commerciaux et financiers soient exploités afin de pérenniser le succès sur ce créneau. Quant au marché français, le Qashqai passe la barre des 10% de ventes sur le segment et la part de marché de Nissan a doublé en 10 ans. Près de 80 000 livraisons en 2016 dans l’hexagone dont, fait intéressant, 7% de voitures électriques. Ces quelques chiffres pour vous démontrer le dynamisme de la marque.

Dès la mise en route, une chose frappe de suite par rapport aux anciens modèles : le niveau sonore ! Il semble que Nissan ait travaillé ce point souvent reproché avec une meilleure isolation phonique et à la lecture des chiffres nous découvrons que le confort auditif a fait une progression de 5%. De meilleurs matériaux isolants et des vitrages plus épais favorisent cet état de fait mais également  un Cx de 0,32 qui réduit les bruits d’air. Un effort a aussi été fait sur les motorisations réduisant ainsi les décibels.  Les utilisateurs apprécieront, à n’en pas douter.

Vienne étant notre lieu d’essai, nous allons très vite sortir de la grande ville où pourtant, le Qashqai est très à l’aise malgré ses 4,39 m de long et 1,8 m de large, il faut dire que les angles de vision sont dégagés et l’ergonomie très bonne. Nous profitons de la circulation autrichienne qui n’a rien à envier à notre trafic parisien pour découvrir les nouvelles technologies embarquées et en particulier le système ProPilot qui préfigure la conduite autonome. C’est un objectif que l’on ressent chez beaucoup de constructeurs actuellement, et si le but n’est pas encore atteint, il faut reconnaître que toutes ces aides à la conduite aident l’utilisateur lambda de fort utile manière. Revenons quelques instants sur Propilot afin de découvrir ses fonctions. Comme beaucoup de systèmes embarqués et connectés il a pour objectif d’améliorer la sécurité sur la route tout en rassurant le conducteur en utilisant le Lane Keep Assist pour le maintien dans la voie, l’Intelligent Cruise Control pour le régulateur de vitesse et le Traffic Jam Pilot pour la navigation. D’autres équipements viennent compléter le nouveau Qashqai comme des radars d’alertes anticollision arrière ou une reconnaissance des piétons. Si le confort est l’agrément ont été largement retravaillés, il en est de même pour la sécurité active et passive comme on peut le constater. L’aide au démarrage en côte et le Park Assist viennent compléter ce tableau.

Sur la route !

Comme déjà annoncé plus haut, le niveau sonore a été revu à la baisse et c’est dans un confort auditif que notre Tekna+ 130 cv nous emmène dans la campagne autrichienne dès la sortie de Vienne. De suite, on remarque la qualité des matériaux de meilleure facture que le modèle précédent. Bien sûr notre version « haut de gamme » bénéficie d’une sellerie cuir spécifique Nappa mais le dessin des sièges est parfait et l’on s’y sent comme dans un salon. Il faut dire que les multiples réglages possibles y compris les lombaires (pneumatique), satisferont toutes les morphologies. Le volant multifonctions a pris de la dimension au niveau de la jante pour une meilleure tenue en main et voit ses branches affinées pour une meilleure visibilité du combiné. Les autres matériaux sont agréables au toucher et tous les interrupteurs ou commandes diverses sont disposés intelligemment afin de préserver une ergonomie au top. C’est réellement la voiture des familles pour trajets au long cours. Ajoutez un système audio Bose et ses huit haut-parleurs pour parfaire votre agrément de conduite et les kilomètres deviendront un plaisir.

Coté comportement notre Qashqai est stable et surtout sans roulis, consistant et très sécurisant. Petit bémol, un peu lourd dans les reprises dynamiques, mais rappelons qu’il ne s’agit pas d’une sportive mais d’un crossover destiné aux gens sages avec famille à bord et que le poids en marche avoisine les 1500 kg.

Un arrêt détente va nous permettre de détailler un peu l’extérieur du nouveau Nissan. Il s’en dégage une allure plus moderne, plus dynamique. La nouvelle calandre n’y est pas étrangère avec sa forme en V. Le logo Nissan intégré cache le radar du système de freinage d’urgence évitant ainsi la présence d’une disgracieuse caméra. Les blocs optiques eux aussi d’un dessin nouveau s’intègrent parfaitement dans l’ensemble tout comme les antibrouillards, le tout souligné par un bouclier revu également. L’ensemble esthétique est léger et fluide malgré ses dimensions imposantes et les lignes nous amènent tout naturellement vers l’arrière où nous trouvons de nouveaux feux à LED en forme de boomerang. Ceux-ci donnent une impression de largeur au Qashqai qui n’est pas sans déplaire mais bien réelle vu la taille du coffre modulable. Pour souligner le tout, de nouvelles jantes alliage en 19 » donnent une touche luxueuse à l’ensemble.

Dans un marché de plus en plus concurrentiel sur ce secteur avec l’arrivée de nouveaux produits, Nissan veut, avec ce nouveau Qashqai, maintenir sa place de leader sur ce créneau et espère sur les 12 prochains mois en écouler 25 000 unités. Le produit est là, à la hauteur de ses ambitions et s’il ne reste pas en tête des ventes, il sera à coup sûr, sur le podium. Son antériorité et son image sérieuse ainsi que sa clientèle actuelle l’y aideront.

Merci à Nissan pour l’essai et le séjour à Vienne.

Crédit photos : Gilles DICHAMP.