Cadillac ATS-V

Pour le coup on peut dire merci à nos confrères américains de Road&Track car ce sont eux qui ont, par erreur probablement, dévoilé hier en fin de journée les premières images officielles de celle que les américains appellent déjà la « tueuse de M4″… mais aussi de RS5 et de C63 AMG sans oublier la nouvelle Lexus RC-F qui arrive sur le marché. 

Si nous disposons des premières images de la version coupé, sachez que cette nouvelle ATS-V sera aussi proposée en version berline pour mieux croquer les BMW M3, Mercedes C63 AMG berline ou Audi RS4.

Cette nouvelle Cadillac ATS-V est propulsée par un moteur V6 3.6 L Biturbo. Ce bloc moteur est celui de la grande soeur CTS Vsport mais dans une version revue et corrigée. Ainsi on découvre que ce moteur 6 cylindres profite de l’emploi de bielles et des turbines de turbocompresseurs en titane. Alors que la CTS Vsport dispose d’un seul intercooler, l’ATS-V en utilise deux pour un meilleur fonctionnement du V6 3.6 L suralimenté. On note aussi la présence d’un second radiateur qui sert au refroidissement de la boite de vitesse mais aussi de la transmission pour le différentiel à glissement limité qui agit sur les roues arrières motrices.

La Cad’ ATS-V sera proposée à la clientèle avec une BVM6 de série mais le client pourra opter s’il le désire pour une BVA8 avec commande par palettes au volant. Cadillac annonce aussi une suspension et des trains roulants revus et affermis de… 50% ! Billard routier obligatoire sous peine de profiter des secousses et vibrations retransmises par les Michelin Pilot Super Sport qui seront la monte d’origine de la sportive américaine. Le freinage est assuré par un nouveau système qui combine disques de plus grand diamètre et étriers multipistons.

Cette Cadillac vitaminée revendique une puissance de 450 ch et un couple moteur de 603 Nm soit des valeurs supérieures à ce que proposent les BMW M3/M4, les Audi RS4/RS5 ou quasi identique à celles de la C63 AMG qui annonce 457 ch et 600 Nm. L’américaine pourrait prendre l’avantage grâce à sa masse inférieure à celles des concurrentes puisqu’elle annonce seulement 1.633 kg (vs 1.715 kg pour la RS5, 1.612 kg pour la M4 et 1.730 kg pour la C63 AMG). L’ATS-V  revendique ainsi un rapport poids/puissance d’environ 3.63 kg/ch.

Esthétiquement si l’ATS-V ressemble beaucoup aux versions moins puissantes, elle s’en distingue par un chassis surbaissé, un capot moteur avec un beau bossage « aéré » qui n’est pas sans rappeler celui de l’ancien coupé CTS-V, des boucliers Av et Ar spécifiques, un diffuseur arrière, un becquet de malle de coffre et des jantes alu spécialement dessinées pour le modèle. Un pack optionnel permettra aux amateur de look sportif  de profiter d’un bouclier avant modifié (lame et splitters latéraux), de bas de caisses spécifiques et d’un aileron de coffre plus imposant que celui de série.

L’habitacle se veut de prim’abord luxueusement sportif à moins que ce ne soit l’inverse et il s’inspire de ce que nous connaissions sur le coupé CTS-V. On retrouve ainsi un mobilier habillé de pièces noires laquées, d’inserts chromés et en fibre de carbone. Les sièges sports sont eux aussi de la partie et il y a fort à parier que les excellents Recaro seront présents, en option, sur ce modèle. Plusieurs selleries seront proposées et le niveau d’équipement devrait être bien doté de série.

C’est donc dans une semaine que nous découvrirons de plus près cette nouvelle sportive américaine qui va sonner la charge contre le bastion allemand en 2016 accompagnée par la nouvelle Lexus RC F qui n’est pas décidée à rester sur le bord de la route.

Pour bien finir, un p’tit burnout qui permet de découvrir le son du V6 Biturbo.

Rien n’est encore confirmé par le constructeur mais il est fort possible que ce modèle vienne poser ses pneus sur le sol européen en 2016. A suivre.

Via Cadillac via Road&Track via Jalopnik, Youtube.