Elle est la bonne surprise du salon de Paris, je veux parler de cette nouvelle petite Opel Adam qui va venir apporter une bonne dose de fraicheur (accessible financièrement) dans le monde des voitures « personnalisables » du segment B. Elle s’annonce donc comme une redoutable concurrente des 500, DS3, Mini, Ypsilon, A1 en matière d’équipements, de coloris et peut être même de fun dans un segment où les valeurs reconnues ont tendance à s’assoupir voir à s’embourgeoiser (cf le cas de la DS3 qui devient même très ou trop « normale » dans ses publicités).

Esthétiquement cette nouvelle Opel Adam propose une allure jeune, contemporaine, dynamique et pour le coup c’est une petite Opel qui nous est dévoilée contrairement à l’habitude du constructeur de Rüsselsheim qui veut que de génération en génération les Opel prennent du volume et du poids.
Bien sur on pourra trouver de l’influence de la DS3 dans les phares ou feux, un zest de 500 dans le profil tout en rondeur, un peu d’A1 dans la possibilité un toit d’une couleur différente de celle de la carrosserie, un rien de C4 Aircross dans le toit « flottant » et les grognons diront que cette nouvelle auto  est un drôle de mélange de tout ! On remarque aussi la virgule qui marque les cotés et donne du mouvement au profil de cette auto.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’Opel Adam est une voiture qui avance les dimensions suivantes :

– longueur : 3.70 m
– largeur : 1.72 m
– empattement : 2.311 m

Opel met en avant la large et stable empreinte au sol de l’auto qui repose sur des voies plutôt larges pour le segment ( Voie Av : 1.485 m, Voie Ar : 1.478 m) ce qui est le gage d’un comportement routier facile, stable et efficace. McPherson à l’avant et essieu de torsion assure le guidage des trains roulants. Selon les versions, les options, les accessoires et les motorisations, l’Adam repose sur des roues dont le diamètre varie de 15 à 18 pouces. Sachez que les voitures commandées avec des jantes de 17 ou 18 pouces disposent de série d’un châssis Sport plus incisif avec une direction assistée plus réactive. La direction assistée électrique (EPS) de l’ADAM comprend un mode « CITY » dédié à la ville qui n’est pas sans rappeler ce que propose Fiat sur ses petites voitures. L’Opel Adam étrenne un système d’assistance aux manœuvres de stationnement « New Gen », capable de repérer les places puis de garer automatiquement la voiture ce qui renforce, selon le constructeur, la vocation urbaine de la voiture. L’ESP est également de série sur toutes les ADAM et il est associé à plusieurs fonctionnalités comme le HSA (Hill Start Assist).

L’Opel Adam est proposée à son lancement avec 3 motorisations essence :

L4 1.2 L, 70 ch, BVM5

L4 1.4 L , 87 ch, BVM5

L4, 1.4 L, 100 ch, BVM5

Par la suite, viendra un nouveau petit moteur avec injection directe et turbocompresseur qu’Opel annonce comme performant, très sobre, peu polluant et associé avec une BVM6. C’est une information à vérifier, en France, seul le moteur L4 1.4 L 87ch dispose en série du pack technologique ecoFLEX avec système Start & Stop mais quand on lit d’autres communiqué de presse pour d’autres pays de l’UE, on constate que tous les moteurs sont annoncés avec le S&S (ou alors est ce un moyen de baisser la tarification de l’auto ?). La consommation de carburant de ce moteur 87 ch est limitée à 5,1 L/100 km avec des émissions de CO2 inférieures à 120 g/km. Pas de motorisations diesel prévues pour l’instant au programme mécanique de l’Adam.

Dans l’habitacle, on retrouve un ensemble plus réussi, dans l’air du temps avec là aussi des sources d’inspirations qui sont en provenance de  ce qui se fait chez les concurrentes. On retrouve néanmoins le combiné porte instruments traditionnel chez Opel, un bandeau de planche de bord et une console centrale qui peuvent s’habiller d’inserts aux coloris divers et aux motifs variés. Il en est de même pour les selleries, qui sont divers tant dans les matières que pour les couleurs. On appréciera aussi que le constructeur allemands ne se soit pas limité à deux ou trois inserts colorés puisqu’on retrouver des contreportes assorties tant pour les plastiques que pour les pièces assorties.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bien sur l’Adam est connectée comme il faut, sonorisée avec des installations hifi de bon niveau et son niveau d’équipement est très correct sur les trois niveaux de finition. Au chapitre des équipements rares dans ce segment des petites citadines, on note la possibilité d’avoir des phares et des feux à leds, des sièges mais aussi un volant chauffant, système d’infotainment avec GPS mais aussi connexion vers internet via le système IntelliLink. Ce système embarqué fait sa première apparition dans l’ADAM et transforme la voiture en un lieu ultra connecté et ultra personnalisé, c’est du moins ce que nous annonce Opel. Ainsi le système IntelliLink offre au conducteur de vraies commodités en reprenant les fonctionnalités des meilleurs smartphones du moment et ce, qu’ils fonctionnent sous système Android ou Apple iOS. Ainsi, l’utilisation du système multimédia IntelliLink lui permet de retrouver son environnement personnel comme les connexions avec les numéros favoris habituellement utilisés ou les musiques favorites présentes sur un smartphone, une clef USB ou un site de streaming. Le système permet de visionner des vidéos et des photos (mais à l’arrêt) sur l’écran tactile de 7 pouces.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’Opel Adam est proposée dans une douzaine de livrées aux noms parfois étonnants comme Purple Fiction, Men in Brown, I’ll be Black, Papa don’t Peach, James Blond, Buzz LightGreen ou Saturday White fever (y’ a du y avoir du lourd dans le brainstorming du service marketing !). Trois coloris de toit, 12 habillages intérieurs, 6 films de couleurs, 2 types d’éclairage intérieur à leds et un ciel de pavillon constellés de 60 leds (comme chez Rolls Royce !) sont au programme des options constructeurs. On pourra aussi faire le choix d’un pavillon décoré de feuilles d’automnes, d’un drapeau à damier ou de nuages qui accompagneront la décoration intérieure. Bien évidemment Opel a aussi prévu une large gamme d’accessoires qui ne font que multiplier les possibilités de personnalisation de l’auto. Mark Adams, responsable du design chez Opel parle de plus d’un million de combinaisons sur l’Adam.
Ceux qui souhaitent donner à leur Adam un côté sportif peuvent opter pour le Pack OPC Line avec un spoiler, un pare choc arrière plus agressifs un chassis surbaissé et des jantes de grand diamètre.

 

 

 

 

 

 

 

 

L’Adam est proposée en 3 finitions qui offrent chacune leur ambiance propre :

– Jam : esprit mode et coloré
– Glam : esprit sophistiqué et élégant
– Slam : esprit  dynamique et sportif

La tarification française :

– 1.2 L Twinport 70 ch Adam : 10.990 €
– 1.2 L Twinport 70 ch Jam : 13.390 €
– 1.2 L Twinport 70 ch Glam : 14.540 €
-1.4 L Twinport 87 ch S&S Jam : 14.100 €
– 1.4 L Twinport 87 ch S&S Glam : 15.250 €
– 1.4 L Twinport 87 ch S&S Slam : 15.600 €
– 1.4 L Twinport 100 ch Glam : 15.550 €
– 1.4 L Twinport 100 ch Slam : 15.900 €

Pour les amateurs de petites Opel et de vélo, l’Adam propose un système appelé Flexfix qui est intégré à la voiture et qui permet de transporter deux vélos à l’arrière de la voiture, un peu à l’image de ce que nous connaissons sur la Renault Modus.

 

 

 

 

Ci dessous les vidéos de l’auto :

Ci dessous, le lien vers le site dédié à L’Adam.

http://www.opel.fr/microsite/adam/#/home

EDIT : je viens de finir de faire le tour des galeries de nos photographes présents sur le Mondial et je complète par une nouvelle galerie avec quelques détails à apprécier.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sachez enfin qu’au chapitre des petites déceptions, on notera un place un peu juste à l’arrière, un coffre pas gigantesque et quelques petits détails de finition là aussi à l’arrière (pas de problèmes à l’avant). Trois choses pourraient en tout cas aider cette Opel, son look sympathique, son avantage prix et la multiplicité de propositions qui pourraient faire mouche face à certaines concurrentes qui s’installent dans un « confort bourgeois et planplan » pas forcément attractif ! Notez que la voiture est d’ores et déjà réservable sur le salon ou en concession mais les premières livraisons n’interviendrons que durant les premières semaines de l’année 2013. Une auto à revoir et à essayer dans quelques semaines.

Via Opel, Youtube.
Crédits photos : Opel, Eddy P, Arnaud L et Ugo Missana for Blogautomobile