Elles sont plus de 4 millions de Volkswagen Santana à circuler en Chine depuis les années 80 notamment comme taxi ou voiture des services de l’état. Et pour qui a été en Chine, la Santana est la voiture emblématique du grand pays. Hélas elle vieillit et il est venue le temps de partir à la retraite pour laisser la place à la relève qui, bien évidemment, conserve le réputé nom.

Mais quelle surprise en découvrant la nouvelle Volkswagen Santana, c’est une auto qui nous rappelle des autos que nous connaissons depuis peu en Europe sous les noms de Seat Toledo et Skoda Rapid. C’est d’ailleurs normal puisque la Santana est développée sur la même base tout en perdant le hayon arrière. Bien sur quelques spécificités signent cette nouveauté comme une face avant inspirée de celle de la Passat chinoise et un arrière qui hésite entre la Jetta et la Passat. Dans l’habitacle, pas de surprise, c’est bien du VW et c’est bien le même esprit que dans les Skoda et Seat même si l’ensemble VW fait un peu plus cossu du fait d’un mobilier bicolore et d’inserts boisés chaleureux.

 

 

 

 

Cette nouvelle VW Santana sera motorisée dans un premier temps par deux blocs moteurs essence VW fiabilisés depuis longtemps mais plus disponibles en Europe, à savoir les L4 1.4 L dans une version 90 ch et le L4 1.6 L dans une configuration forte de 110 ch. Volkswagen annonce une consommation mixte de 5.9 L/100 km pour la version 1.4 L et 6.0 L/100 km pour le moteur 1600 c’est à dire une baisse moyenne des consommations de l’ordre de 28% pour les deux groupes propulseurs. Le constructeur allemand annonce que la voiture disposera d’un bon niveau d’équipement avec, selon les versions, l’ABS, l’ESC, les 4 ou 6 airbags, la climatisation, le toit ouvrant électrique, les jantes alu, l’installation radio hifi, le système de navigation, le radar de recul, les jantes alu et la sellerie cuir disponible de série ou en option. La nouvelle Santana chinoise est disponible en trois niveaux de finition, à savoir :  Trendline, Comfortline et Highline.

 

Volkswagen pense aux fameux taxis chinois et met en avant le très bon volume du coffre qui dispose de 480 dm3 pour charger les bagages.

Conçue en Europe (d’où sa présentation officielle à Wolfsburg), cette nouvelle Santana sera néanmoins produite en Chine dans une usine de la joint venture Shanghain-Volkswagen Automotive et ce dès le début de l’année 2013. Aucune chance de voir cette Volkswagen en Europe et si vous aimez le genre, il faudra vous rabattre sur les Rapid ou Toledo.

 

 

 

 

Via Volkswagen.