Il y a 30 mois environ, Sergio Marchionne nous dévoilait le plan 2010-2014. Octobre 2012, voici donc le fameux nouveau plan 2012-2016 qui nous propose en fait une version actualisée de l’ancien plan qui prend en compte les nouveaux éléments conjoncturels du moment, à savoir la crise du secteur automobile en Europe. 

Tout d’abord, nous avons découvert les résultats financiers du groupe italo-américain qui sont sauvés par les bonnes performances de Chrysler llc sur son marché domestique (on n’en dira pas la même chose à l’exportation pour Chrysler ou Lancia malgré les bons chiffres de Jeep). Sans le groupe américain le bilan du troisième trimestre du groupe dévoile une perte de plus de 280 millions d’euros alors qu’ avec Chrysler, le bénéfice atteint sur la période s’approche de 270 millions d’euros, ce qui n’est pas mirobolant pour un groupe industriel puissant mais tout de même bien mieux que d’autres constructeurs.

Dans ses explications, justifications et annonce, l’administrateur délégué se défend de vouloir jouer les destructeurs d’emplois et d’outil industriel puisque parmi les 38 nouveautés annoncées en 2013 et 2016, la moitié des nouveautés sera produite en Italie. Dans ce nouveau plan il y a tout de même des surprises… C’est le cas notamment des marques Lancia et Chrysler qui présente un planning quasi vide pour les 4 ans à venir avec une seule vraie nouveauté annoncée pour l’an prochain, probablement la Chrysler 100 et son alter égo turinois. D’ailleurs au sujet de Lancia Sergio Marchionne a été assez clair dans un entretien accordé au Corriere della Sera puisqu’il dit la chose suivante : « Lancia ne redeviendra jamais ce qu’il était autrefois. Aujourd’hui la marque a un intérêt limité. Le seul modèle économiquement viable en Europe pour Lancia est l’Ypsilon et elle sera bien sur conservée. Pour le reste… S.Marchionne poursuit en expliquant qu’il n’y aura rien de neuf et de « made in Italy » chez Lancia tant que la croissance ne sera pas revenue et que les ventes ne seront pas relancées en Europe. C’est donc pas demain que nous verrons autre chose que des Chrysler rebadgées chez le constructeur.
Chez Alfa Romeo, on découvre un plan qui est connu, revu, modifié, ajourné et remis au goût du jour au rythme des envies du patron de la Fiat. On découvre pêle mêle la 4C, la Giulia, la Giulia SW, un SUV, un roadster (sur base de MX5), une MiTo remise au goût du jour (restylage ? nouveauté ?) sans que l’on sache réellement ce qu’il en est puisque la voiture était annoncée quasi moribonde durant l’été et en fin de carrière en 2013. On oubliera pas le restylage de Giulietta et une autre nouveauté qui pourrait être une nouvelle grande berline, un grand SUV ou la Giulietta « next gen ». Au total, Sergio Marchionne annonce 8 nouveautés Alfa Romeo mais aussi… 6 nouveautés Maserati dont les Quattroporte, Ghibli et Levante. Rien de précis au sujet des 3 autres projets de la firme et plus étrangement encore, le maintien des 50.000 Maserati/an d’ici à la fin 2015 mais sur ce coup, je dois reconnaitre que j’ai comme un doute !
Sergio Marchionne a aussi expliqué que les voitures à forte valeur ajoutée seront bien produites en Italie et que pour l’instant il n’est pas question de fermer une nouvelle usine supplémentaire après Termini en fin d’année passé.

Pour ce qui est de la Fabbrica Italiana Automobili Torino, c’est le segment B qui retient actuellement tout l’attention puisque l’on devrait découvrir très vite la 500L 7 places, la 500L Trekking, la 500X dont la plateforme sera partagée avec Jeep, probablement la 500Z ou 500 Coupé. La 500 sera restylée en 2015 et en cette grosse année pour Fiat, nous devrions découvrir au moins deux nouveautés construites en Italie et une venue des USA. On pense notamment au futur monospace Dodge qui pourrait être décliné en version Fiat, enfin en 2016, année du départ à la retraite de Sergio, le constructeur turinois devrait présenter une nouveauté (segment C ?) destinée à l’Europe et à certains marchés d’exportation. On devrait dans les prochains mois découvrir très probablement une version restylée de la Bravo mais pas sur que cela aide vraiment à relancée cette très bonne compacte qui a été injustement boudée et mal accompagnée par le marketing de Fiat. Pas de nouvelle de la future Punto mais on peut tout de même se dire qu’elle doit être dans les cartons des services de R&D de Fiat mais on en a pas appris plus au sujet de la plateforme qui pourrait être partagée avec Mazda (ne perdons pas de vue que Mazda discute aussi avec Ford pour la plateforme de la future petite Mazda 1).
On finira avec Jeep qui devrait profiter de nombreuses nouveautés et évolutions d’ici à 2016 avec notamment l’arrivée de la fameuse baby Jeep développée sur la même plateforme que la Fiat 500X.

Un plan que nous suivrons dans son avancement et surtout dans ses modifications et adaptations mensuelles ou trimestrielles car cela reste le pécher mignon du patron de Fiat qui aime bien jouer avec les nerfs des amateurs d’italiennes (sauf avec l’ami Nicool…). Ci dessous les 16 pages du dossiers presse pour que vous puissiez vous faire un avis « objectif » sur la situation et les prévisions.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A suivre dans les trois prochaines années.

Via Fiat, Il sole 24 Ore, Corriere della Sera.