La voilà enfin cette nouvelle Opel Astra OPC que les amateurs d’Opel sportives attendent depuis de longs mois. Elle se dévoile dans une belle livrée rouge avec des éléments de style très proches de ceux du Concept car GTC paris de l’an passé.

Chassis surbaissé, grosses roues en 19 empruntées à l’Insignia OPC, kit aérodynamique avec deux belles sorties d’échappement et une allure générale qui dégage de la puissance mais aussi une certaine assise un peu massive notamment de l’arrière. L’Astra OPC gagne encore en sportivité grâce à un ensemble de pièces aérodynamiques au dessin spécifique comprenant des boucliers avant et arrière, des jupes latérales, un becquet de toit aérodynamique et deux sorties d’échappement intégrées en forme de trapèze. En dehors des roues de 19 pouces alliage montées en série, il est possible d’obtenir en option des roues en alliage forgé de 20 pouces pour ceux qui veulent donner à leur Astra OPC une allure encore plus radicale. Les clients qui veulent à donner leur OPC une apparence encore plus exclusive peuvent opter pour le « pack apparence ».Cette nouvelle Astra OPC est propulsée par un moteur 2.0 L Ecotec Turbo à injection directe revu et corrigé qui délivre la puissance de 280 ch et un couple de 400 Nm. La voiture de Rüsselsheim est annoncée pour une Vmax autolimitée de 250 km/h et on imagine sans peine un 0 à 100 km/h abattu dans les environs des 6.0 secondes. La consommation mixte est de 8.1 L/100 km pour 189 g de CO2/km.

 

Cette version Hautes Performances est équipée du chassis adaptatif Flexride et d’une suspension avant dite HiPerStrut (jambes à pivot découplé) totalement adaptée au surcroit de puissance de la voiture et à la suspension pilotée. L’Astra OPC est équipée d’un différentiel à glissement limité  mécanique et multidisque pour améliorer la motricité, la stabilité et la réactivité et de gros  freins allégés Brembo à dissipation thermique optimisée pour freiner efficacement en conduite sportive.

Le contrôle de trajectoire ESP de l’Opel Astra OPC offre trois modes différents qui permettent au conducteur d’avoir des réactions correspondant au type de sportivité qu’il veut adopter. Le premier est le mode normal qui assure une sécurité maximale en toute situation, suivi par le mode Compétition, qui hausse le seuil d’intervention des systèmes automatiques. Le dernier niveau permet au conducteur de totalement désactiver l’ESP.

Le système de freinage de l’Astra OPC a été conçu pour s’adapter aux exigences sportives du véhicule, même soumis aux plus fortes sollicitations. Les ingénieurs OPC ont eu recours à une solution Brembo comprenant une assistance à dépression de 18 pouces, de grands disques de 355 x 32 mm ventilés et percés, serrés par des étriers à 4 pistons à l’avant. L’Astra OPC utilise également des plaquettes de freins spéciales hautes performances. Globalement, le système de freinage Brembo permet de bénéficier d’une meilleure résistance à la montée en température lors des freinages répétitifs et d’un bon retour à la pédale lors des freinages prolongés ou répétitifs.

 

Dans l’habitacle, on retrouve les éléments qui signe les OPC , à savoir des sièges Recaro (dérivés des Sportsters), des inserts laqués et alu, un volant sport, une instruments au dessin spécifique et quelques détails de décoration qui feront la différence avec une Astra GTC standard et équipées d’options. Le constructeur de Russelsheim explique que les nouveaux sièges avant participent à la sportivité et au dynamisme de la voiture, tout en offrant une position de conduite surbaissée et un meilleur maintien latéral. Ces sièges peuvent se régler de 18 façons différentes et Opel est, semble t-il, le premier constructeur automobile sur le segment des compactes sportives à offrir des coussins pneumatiques réglables sur les flancs de ce siège hautes performances

 

Voilà pour les premiers éléments officiels mais nous en apprendons plus dans les prochaines semaines et surtout en 2012 quand nous approcherons de la commercialisation de cette version sportive qui existera aussi sous le logo Vauxhall pour nos amis d’outre Manche.

 

Via Opel.