Pagani Zonda Revolucion.22C’est Horacio Pagani qui a laché lui même le mot au moment de la présentation de cette Zonda Revolucion : « C’est la version finale ! La Pagani Zonda Revolucion est le pinacle de la célébration de la performance, de la technologie et de l’art, appliqué à une voiture de course « .

Dévoilée lors du rassemblement international annuel de la marque (le Vanishing Point), cette nouvelle et énième version  de la Zonda se présente sous la forme d’une version ultime et superlative. On découvre ainsi une supercar qui doit être aussi bien à l’aise dans un meeting sur piste, une virée expresse ou dans un beau garage de collectionneur fortuné. Pagani Zonda Revolucion.0

Cette Zonda Revolucion est construite autour d’une monocoque en carbone-titane aussi solide que légère qui permetde à l’auto de ne revendiquer que 1.070 kg sur la balance. La Pagani Zonda Revolucion profite d’une allure légèrement revue (nouveau bouclier avant), de suspensions recalibrées, d’un nouvel ABS revu et modifié  ainsi que des nouveaux réglages du chassis et des liaisons au sol. La voiture qui est une évolution de la Zonda profite aussi d’améliorations touchant à l’aérodynamique. Parmi ces évolutions , la plus importante est l’aileron arrière en fibre de carbone qui dispose de la fameuse technologie DRS (Drag Reduction System) qui permet au conducteur de la voiture de modifier le comportement de cette Zonda pour gagner en adhérence et en appui si nécessaire.

Le moteur V12 6.0 L venu de chez Mercedes-Benz AMG prend 50 chevaux supplémentaires ce qui fait passer la puissance de 750 à 800 chevauxL le couple évolue lui aussi et prend 19 Nm pour passer de 711 à 730 Nm. Pour faire passer la puissance aux roues arrière, la Zonda Revolucion se dote d’une nouvelle boîte de vitesse séquentielle transversale à 6 rapports qui permet des changements en 20 millisecondes. Le système de contrôle de traction (TCS) est lui aussi revu, corrigé et développé par Bosch propose une douzaine de réglages différents destinés à permettre au conducteur d’adapter la voiture à sa conduite ou à son pilotage si il se trouve sur un circuit. Le freinage est assuré par un nouveau système mis au point avec Brembo qui prévoit de nouveaux étriers mais aussi des disques CCMR plus légers et plus résistants que ceux de la Zonda R. Ces nouveaux disques doivent « vivre » jusqu’à fois plus longtemps que les modèles actuellement en service sur les voitures sorties de chez Pagani.

Le constructeur de San Cesario sul Panaro ne parle pas de performances mais avec un rapport poids/puissance de 1.33 kg/ch, on imagine sans peine que cette nouvelle et hélas dernière Zonda va proposer du « très lourd » en matière de chrono et de vitesse maximale.

A l’image de ce que nous connaissons depuis 1999, année de naissance de la première Zonda, cette Zonda Revolucion sera rare et (très) chère puisque le constructeur italien ne va en produire que 5 exemplaires et que chaque unité sera facturée au tarif de 2.2 millions d’euros (450.000€ de plus qu’une Zonda R)… Surement le prix de l’exclusivité !

Via Pagani
Crédits photos : Pagani