Ford Ka

S’il y a bien une mini citadine dont on ne parle pas et dont le constructeur ne parle pas, c’est bien la Ford Ka. Cette voiture « oubliée », cousine germaine de la Fiat 500 (même plateforme, mêmes motorisations et même lieu de production) a devant elle un avenir plus qu’incertain puisqu’il se dit de plus en plus fort que Ford pourrait ne pas lui donner de descendance ni même restyler la voiture. Ce vilain petit canard est d’ailleurs considéré comme un modèle autonome au sein de la gamme et à ce titre, la Ka ne devrait pas profiter du soutien et de la com’ prévue dans les mois à venir pour les autres modèles de la marque.

Ainsi même si elle n’est pas désagréable visuellement, cette Ka Mk2 n’emballe pas les foules et voit ses ventes diminuer assez régulièrement (-20% en Europe en 2012 avec 59.112 ex vendus et -27% depuis le début de l’année avec seulement 18.824 autos mises à la route). Comme pour enfoncer le clou, Martin Smith responsable du design Ford pour l’Europe, explique que la Ka ne dégage aucun profit (sauf ceux de Fiat avec l’usine de Tychy) et il est donc fort probable qu’elle se passe du restylage de mi vie.

Par ailleurs, chez Ford on explique que cette auto est bien trop européenne, trop petite pour séduire aux USA et qu’elle aurait même quelques difficultés à passer les crash tests d’homologation américains ! On reste toutefois un peu surpris par cette déclaration quand on sait que la Fiat 500 a été homologuée sans problème réel aux USA. Enfin, chez le constructeur à l’ovale bleu on explique que la Ka ne rentre pas dans le cadre du programme global de l’entreprise « One Ford Strategy ». Enfin chez Ford on reconnait que cette seconde génération de Ka ne dispose pas de la même image que la précédente génération qui ne laissait pas indifférent et jouissait d’un excellent comportement routier digne des meilleurs du segment B.
Reste de l’autre coté Fiat qui entend bien poursuivre son partenariat avec Ford afin de faire tourner à plein son usine polonaise mais il faudra que les deux constructeurs s’entendent pour l’avenir notamment pour faire entrer la possible Ka Mk3 dans la stratégie industrielle et commerciale de Ford et là ce n’est pas gagné ! On le voit, il y a beaucoup d’éléments négatif pour la poursuite de l’aventure Ka même si avec ses deux moteurs Fiat fiables, sa bonne bouille et ses prix, elle peut être une bonne affaire (cf Métal Ka).

Via Autonews.