La voilà enfin cette fameuse 208 GTI que les “gétéïstes” à la française attendent depuis longtemps pour succéder à la 205 GTI (1.6 L ou 1.9 L) et que les 206 S16 ou 207 RC n’ont jamais remplacé. Cette 208 ne sera pas une surprise pour nous tous puisqu’à la dimensions des roues près et quelques détails de finition, cette 208 GTI de série reprend tous les élements de la 208 GTI Concept dévoilée au printemps dernier.

Peugeot s’exprime ainsi au sujet de cette nouveauté sportive : “Avec la 208 GTi, notre objectif était de donner du plaisir de conduite sportive. Un plaisir qui parle immédiatement à tous les amateurs : puissance, réactivité, sonorité, look. La  205 GTi a été clairement notre inspiration et la 208 GTi est son interprétation contemporaine” .

 Pour ce qui est de l’allure de cette nouvelle 208 GTI, on retrouve donc tous les éléments de la 208 GTI Concept, le mot concept en moins. On découvre ainsi pêle-mêle des jantes alu en 17 pouces, des étriers de freins rouges, coques de rétroviseurs chromées, quelques inserts décoratifs chromés, une sortie d’échappement en double trapèze, un aileron de hayon, un chassis surbaissé et quelques logos GTI. Dans l’habitacle on retrouve la planche de bord de la 208 agrémentée d’inserts et de liserets rouges, d’inserts noir laqué et d’autres “chrome satiné. Le volant en cuir (à troutrou comme sur la 205 GTI au moment de l’arrivée du restylage et du moteur 130 ch) est aussi de la partie tout comme le pédalier alu, les ceintures de sécurité noires avec liseret rouge et les sièges sport recouverts d’une sellerie mixte cuir/tissu noir et rouge (tissu Caro Weave et Cuir Nappa noir avec surpiqures rouges)… qui doit nous rappeler celle des 205 GTI 1.9 L. Le combiné porte instruments dispose d’un rétro éclairage à leds rouges entourant les cadrans qui sont eux rétro éclairés en blanc.

Mécaniquement la 208 GTI reprend les éléments de la version normale agrémentés de voies avant et arrière élargies (Av : + 10 mm, Ar : + 20 mm), d’une suspension surbaissée avec nouveau amortisseurs et ressorts tarés sportivement. On découvre aussi des barres anti dévers affermies et un berceau moteur retoqué et renforcé. La 208 GTI est freinée par 4 disques (ventilés de 302 mm à l’avant et pleins de 249 mm à l’arrière). De série la voiture est livrée avec des jantes alu en 17 pouces chaussées en 205/45 R 17 mais on espère toutefois une monte optionnelle en 18. La 208 GTI est propulsé par le traditionnel moteur L4 1.6 L THP (que l’on connait sous le capot de la 208 Féline en 155 ch) dans une version forte de 200 ch à 6000 trs/min, 275 Nm dès 2000 trs qui est associé avec une BVM6. Pas de Vmax annoncée pour le moment mais Peugeot annonce un 0 à 100 km/h plié en à peine 7.0 secondes, un 1000 mètres D.A abattu en 27.0 secondes et un 80 à 120 km/h qui prendrait moins de 7.0 secondes en cinquième. Pas de consommation officielle mais des émissions de CO2 chiffrées à 145 g/km. La voiture est annoncée pour un poids de 1167 kg soit un rapport poids/puissance de 5.835 kg/ch qui est à opposé à celui de 5.75 kg/ch de la DS3 Racing. Pour les amateurs de conduite sportive, sachez que la 208 GTI propose de série un ESP déconnectable. Peugeot annonce aussi avoir retravaillé la sonorité pour plus d’agrément et de sportivité ! On espère que le 1.6 L THP ronflera comme le 1900 de la GTI 130…

Par ailleurs au moment de la commercialisation de la 208 GTI, Peugeot mettra sur le marché une série limitée à 50 exemplaires qui se singularisera par une livrée Blanc satinée nacré, des jantes alu diamantées/noir, le système de navigation, l’installation hifi HDG, une plaque numérotée et le drapeau français en bas de la calandre comme sur la version Concept.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas encore de date de mise sur le marché ni même de prix ou de vidéo officielle mais on peut souhaiter une agréable carrière à cette citadine sportive mais il faudra tout de même guetter les comparatifs avec la DS3 Racing et surtout future Clio RS. Reste quand même une impression d’embourgeoisement… Alors monsieur Peugeot, tu nous prépares une 208 Rallye sans cuir, sans hifi, sans sorties d’échappement trapézoidales mais un peu plus légère et plus sportive !

 

 

 

 

 

Via Peugeot.