Non il n’y a pas que l’automobile dans la vie d’un constructeur comme Peugeot, il y a aussi la passion du design appliquée aux objets les plus divers. Le constructeur au lion n’a d’ailleurs pas commencé par des véhicules mais par des objets bien plus conventionnels, comme  les moulins à poivre ou à café. C’est désormais à l’univers musical que les designers maison s’attaquent en collaboration avec la manufacture de pianos Pleyel.

  

 

 

 

 

Cet objet étonnant qui se trouve donc être un piano est la première production du Peugeot Design Lab créé en juin dernier et dont la vocation est « la conception de produits, de services et d’expériences pour des clients externes dans tous les secteurs d’activité, hors automobile ». Pour produire cet instrument hors du commun les designers de chez Peugeot se sont associés à la manufacture de pianos Pleyel, un artisan de qualité reconnu dans le domaine, dans le but d’élaborer un « piano symbolique qui exprime au mieux le talent des deux entités ».

Le résultat obtenu est incontestablement un objet de design remarquable avec de nombreux détails évoquant certains aspects de la production automobile moderne (même si Peugeot préfère évoquer un univers nautique) : on remarquera par exemple le « pli de carrosserie » latéral, l’aspect profilé du pied en porte-à-faux (cantilever) et de la queue semblant rechercher une hypothétique performance aérodynamique ou encore les pédales à la sportivité marquée. Les matériaux utilisés sont eux aussi des éléments familiers de l’automobile d’exception, le bois naturellement pour la caisse mais également la fibre de carbone pour le couvercle ou pour le pied et l’acier pour l’armature centrale.

Mais la recherche esthétique n’a pas été la seule à présider à la conception de ce piano, les ingénieurs acousticiens des deux entreprises ont voulu produire un instrument de très grande qualité et ils ont pour cela opéré des choix techniques innovants et originaux. Ainsi le mécanisme du piano est descendu pour être aligné avec le clavier du concertiste. « C’est l’une des plus grandes innovations dans l’histoire contemporaine du piano» affirme Cathal Loughnane (le directeur du studio qui travaille sous la houlette de Gilles Vidal). Du coup il est possible de voir l’artiste jouer depuis n’importe quel angle de vue et de voir surtout ses mains et donc son jeu. Ce même procédé permet également selon les concepteurs d’obtenir un son parfait pour le pianiste lui même puisqu’il n’y a désormais plus d’obstacle entre le son et lui. Enfin le système d’ouverture s’est lui aussi inspiré du monde automobile en reproduisant le principe d’un hayon pour maintenir le couvercle sans bâton.

Réinventer un objet aussi classique qu’un piano n’est pas chose aisée, il semble que l’équipe du Peugeot Design Lab y soit parvenu. Espérons que leur inspiration soit partagée avec les concepteurs des futurs véhicules du lion qui se doit de produire des automobiles procurant de l’émotion pour redresser la barre. Et visiblement les talents ne manquent pas… 

Via Peugeot