En cette fin de semaine, l’équipe du BlogAutomobile était invitée par Peugeot au Test Drive de la nouvelle 508, à Alicante en Espagne.

1 ) Présentation de la 508 :

  • « Qualité, pureté, efficience » ont été les maîtres-mots de Peugeot pour l’élaboration de sa nouvelle grande routière.
    Des lignes simples et dynamiques à l’extérieur, une jolies qualité des matériaux choisis à l’intérieur, au moins en théorie. Peugeot a décidé de rehausser sa gamme de « 50X » en proposant des véhicules mieux équipés pouvant élargir leur champ de concurrents directs :
    – Volkswagen Passat
    – Renault Latitude
    – Ford Mondeo
  • – Et les autres… ( Accord, C5, Laguna, Mazda6, Insignia, 159 )
  • Le public recherché par le constructeur Français est celui des quadras ayant réussi (mais pas forcément avec une Rolex au poignet !) et les quinquagénaires « middle and up classes« . C’est pour cela que le confort à bord a été le facteur primordial pour ce modèle car l’exigence de la qualité du matériel est plus important chez les clients dits d’âge mur (cuir, commandes, ordinateur de bord, finition léchée, etc.).
  • Les objectifs de Peugeot sont importants car ils espèrent vendre prêt de 120.000 véhicules dès cette année sur le marché Européen.
  • La voiture sera distribuée dans le monde entier, produite sur la plateforme de Rennes (600 créations par jour) et à Wuhan (300 par jour) exclusivement pour le marché Chinois. 
  • En terme de nouveautés sur la série « 500 », outre le rehaussement de la qualité générale intérieure, on peut constater que 508 disposera d’un nouveau moteur e-HDi, « marketiguement appelé Micro hybrid » doté d’une technologie « Stop & Start » améliorée par le constructeur ( Seconde génération : absence de vibration, résistance aux températures négatives…), d’un 2.2 L HDi FAP (couple de 450Nm, supérieur à celui de la 407 V6 HDi), de feux avant à LED « Xenon », d’un double triangle à pivot découplé pour plus de précision, d’une climatisation quadrizone, des portes-à-faux réduits (avant et arrière), d’une nouvelle calandre, d’un siège massant :), d’un système multimédia revu et bien sur du nouveau et attendu moteur diesel « Hybrid4 » pour 2012 ( proposé pour une grande partie de la gamme Peugeot officiellement mais seule une petite série de 3008 en profite ce qui fait dire que pour avoir une 508 Hybrid4 il faudra encore patienter ) qui devrait allier puissance (200 Ch) et économie/écologie (3,8l au 100km et 99g de CO2 par km).

2 ) Essai  :

  1. Mon avis général sur le modèle : Dès que nous entrons dans la voiture, on ressent que le confort est bel et bien présent et que même si j’ai l’impression d’entrer dans un cockpit façon A380 du fait du nombre de commandes et de boutons présents, mais hélas trop petitts et pas toujours pratiques (cela dit les commandes sont en général bien placées et de manière ergonomique ). Il y a beaucoup d’espace vers  le volant (pour mes petites jambes ^^), beaucoup de réglages à faire pour s’adapter à l’habitacle mais un fois que c’est fait, c’est presque parfait et alors c’est parti, un tour de clé on presse le bouton « Start/Stop » et on démarre !
  2. Première remarque : Problème lorsqu’on essaie de ranger la clé. Je m’explique : Malgré les jolies finitions de la voiture, il est difficile de ranger sa clé (qui nous sert à rien car on démarre la voiture avec un bouton), le premier rangement connu se situe dans la portière. Pas de problème lorsque je tente de ranger un objet dedans, le problème est survenu lorsque j’ai essayé de récupérer celui-ci. Le rangement est étroit et très peu accessible, c’est malheureusement le seul que l’on dispose à première vue… Cependant un petit rangement est prévu dans l’accoudoir central  (il faut encore le trouver en montant à bord) pour son téléphone portable et son portefeuille et… la clé !

    L’équilibre de la voiture semble très honnête, la voiture se prend très vite en main, elle ne parait ni trop longue ni trop large et on s’habitue très vite à sa direction. Un très bon placement du train avant favorisé par les pivots découplés qui favorisent la maniabilité et la précision de conduite. Quelque soit la vitesse de circulation, la 508 enroule bien les courbes longues, est maniable dans les lacets des routes sinueuses ou les ruelles des petites villes espagnoles (elle fait aussi bien en France ! :)). Pas de souci non plus du coté du train arrière qui suit imperturbablement les trajectoires sans imprécisions, ni tressautements. La patte du Lion de Peugeot est toujours bien présente sur la 508 et on en arrive à avoir un ressenti de la route proche de celui de l’excellente 406 avec une vraie vivacité qui n’est pas piégeuse ou violente comme ce fut le cas sur la 407 ou, en plus petit, sur la 206.

    Un petit mot sur la BVM qui est agréable, assez précise mais qui semble parfois, notamment quand le moteur prend des tours, manquer de fermeté dans le passage des rapports mais rien de gênant en usage normal. Pas de problème de préhension du levier qui est correctement placé et qui tient bien en main en cas de besoin du fait de l’absence de vibrations ou de remontées de couple.

    Le confort de roulement ainsi que la maitrise des bruits d’air sont de très bon niveau et n’ont rien à envier aux allemandes qui sont adeptes des gros joints isolants. A vitesse constante, même élevée la voiture est toujours d’une grande stabilité et permet au conducteur de rester serein… pour chercher le bon bouton de réglage de la radio ! Rien à dire au sujet du freinage qui assure parfaitement son travail sans dévier ou brouter. L‘ESP fait aussi son office mais on aimerait qu’il soit un peu moins castrateur et préventif mais je crois que c’est un mal actuel. Un bouton avec un ESP semi déconnectable aurait été une riche idée mais ce n’est ni dans l’air du temps ni dans les demandes de la clientèle bourgeoise visée par cette auto. Vivement une 208 GTI sportive avec un ESP souple et modulable…
    Sur route, même si j’ai peu l’habitude des boîtes automatiques (pas disponible sur tous les modèles), la voiture qui se situe entre la 407 et la 607 réagit assez vite, sans accoups ou vibrations au passage des vitesses et elle est extrêmement bien insonorisée du coté de la BVA.
    Sur autoroute, sa conduite est un réel plaisir à vive allure (toujours aussi peu de vibrations et peu de bruit) et les capacités de reprises de la 508 aident à voyager dans le calme, le luxe « Sochalien » et avec une vraie sérénité au volant.  Si vous y ajouter la fonction « siège massant » (option gamme Grand Tourisme), nul doute que les qualités de grande routières sont présentes mais plus que ce gadget pas forcement utile si l’on pense à s’arrêter toutes les deux heures, on notera avec plaisir la qualité globale du confort  des sièges avant et arrière (même si on ne retrouve pas le top des auto Suédoises !). Une chose est certaine, un Paris-Marseille ou un Barcelone-Séville sont envisageables sans appréhension.

  3. Peugeot 508 GT (Berline et SW) 2.2l HDi 204 ch :

    Ce nouveau moteur est une petite réussite pour notre cher et tendre constructeur Français professionnel du moteur Diesel, il allie puissance et robustesse et Ford l’utilise déjà pour ces autos depuis 6 à 9 mois. La voiture dispose d’un couple important, allié à une boite automatique très réactive et un vrai confort de conduite, voilà qui ferait presque penser à un véhicule venant d’une marque d’Outre-Rhin. De prim’abord, la nouvelle 508 devient un modèle très polyvalent et économique donc devient potentiellement abordable ou achetable par plusieurs types de clients qu’ils soient notaire ou médecin, cadre ou enseignant !
    Cette Peugeot 508 GT 2.2 L HDi FAP en version « Féline » (Berline) reste pour moi le grand coup de coeur du week-end. 
  4. Peugeot 508 Berline 1.6 e-HDi, le « Stop & Start » dit « micro-hybrid »: La version « écolo » du moteur diesel urbain de Peugeot m’a un peu plus perturbé lors de la première utilisation et surtout moins amusé ou enthousiasmé, les 110 Ch sont un peu justes.
    Le moteur semble être trop faible pour pouvoir trainer une voiture de la sorte. La boîte automatique fonctionne toujours aussi bien mais les capacités de reprise ne sont pas très présentes. Certes, ce modèle est destiné à une utilisation économique ou sur de longs trajets autoroutiers mais même en activant la fonction « boîte manuelle » et en s’amusant avec les palettes au volant, ce n’est toujours pas assez pour pouvoir avoir une vraie aisance de conduite (à mon goût), mais tout cela reste bien évidemment, plus que convenable pour une usage en bon père de famille au  quotidien. Rien à ajouter au sujet du comportement routier de cette version e-HDI 110 si ce n ‘est que les roues plus petites et les pneus à flanc plus haut favorisent le confort notamment sur route dégradée. Pour le reste, rien à dire de l’ensemble direction/trains de roulement/système de freinage qui fait efficacement son travail.

Malheureusement, je n’ai pas pu tester toutes les motorisations car le nombre de testeurs étaient importants par rapport au nombre d’autos disponibles. Donc pas d’avis sur les versions 1.6 L et comme vous pouvez le constater, il n’y a pas et il n’y aura pas de V6 de prévu pour cette nouvelle 508. On aurait pu penser que l’excellent V6 3.0 L HDI 240 de la C5 serait présent, c’est non de la part de Peugeot qui semble bien timoré dans le choix de ses motorisations. Peut être, peut-on souhaiter que le partenariat avec BMW permette l’arrivée de nouveaux blocs moteur essence capable par exemple d’aller chercher l’excellent 2.0 TSI du groupe VW et ses 200 ou 210 ch.

3 ) Tableaux des caractéristiques :


Peugeot 508, la « Féline »
(Cliquez pour agrandir)


Peugeot 508, le « SW »
(Cliquez pour agrandir)


4 ) Date de sortie, tarifs & futur de la 508  :

Date de sortie :

Disponible dès à présent (sauf Hybrid4), en berline et en SW.

Tarifs et options :

Les différentes gammes de la 508
(Cliquez pour agrandir)


Peugeot 508, la « Féline »
(Cliquez pour agrandir)


Peugeot 508, le « SW »
(Cliquez pour agrandir)


Futur moteur Peugeot, le « Hybrid4 » :

Un doux rêve pour l’instant que de rouler en 508 Hybrid avec 4 roues motrices pour aller chasser les « Quattro » ou « xDrive ». Il vous faudra patienter pour mériter cette nouveauté dans le courant 2012 si tout va bien ou peut être au moment du lancement de la 508 SW dite « Outdoor ». A suivre.

5 ) Conclusion :

Comme vous pouvez le constater, difficile de trouver de réels points négatifs à ce modèle de chez Peugeot, plutôt des points de détail à revoir.  Donc en récapitulatif, j’ai trouvé que son confort, sa qualité de comportement routier et assez généralement la finition sont de bonne facture mais par contre j’insisterais sur le fait que la voiture ne dispose pas de moteur V6 ou d’un bon L4 Turbo, de pas assez de rangements et de trop de boutons sur la console centrale ou dispersés à droite et à gauche. Pas très ergonomqiue tout ça, hum hum !!

Je mettrais aussi une bonne note à l’installation radio/CD/MP3 développée par Arkamys ( comme chez Renault ) qui fait un très bon travail sonore pour une voiture de ce niveau et sur ce coup certaines allemandes sont un peu justes pour les mélomanes
Le « Lion » rugit à nouveau dans la catégorie des Grandes Routières et n’a pas à rougir de ses concurrents (en particulier une certaine voiture du peuple Allemande, oui la Passat est en ligne de mire ) en terme de qualités dynamiques mais devra faire quelques progrès en terme de finition exterieure ( jonction tôle/pare choc pas toujours très nette ) mais aussi intérieure ( plastiques rayables, sensation de fragilité de certaines pièces et certaines coutures du cuir des sièges sont limites à ce niveau de gamme… et de prix ). Enfin, évitez si possible les versions Access et Active en HDI 110, elles sont tristounes, un peu cheap notamment avec des teintes claires et des petites roues ( en dessous du 17 pouces, point de salut pour l’allure de la 508 ! ) sans parler de l’équipement correct mais la présentation peu valorisante qui manque surtout de chaleur. La 508 est un excellent choix si l’on n’est pas citroënniste, qu’on n’a pas besoin de hayon, qu’on sature des teutonnes et que les japonaises et les coréennes font encore un peu peur. Mon coup de coeur ira à la 508 SW soit en 2.2 L GT soit en 2.0 L HDI 163 BVA en finition Féline. Oui, une Féline pour une nouvelle Peugeot, y’a que ça de vrai !

6 ) Galerie Peugeot 508 :


Un grand merci à Peugeot pour cette agréable session espagnole et pour le très chaleureux accueil durant le séjour.