Décidément, ça bouge du côté de l’électrique chez PSA. Après une C4 Aircross hybride sous forme de concept car, un DS3 Crossback électrique, voici Peugeot qui révèle les versions de série de ses 3008 et 508 en motorisation hybride. Il faudra cependant encore patienter un an pour les voir sur nos routes.

Et même si le DS7 Crossback E-Tense hybride est connu depuis plusieurs mois, tout ce petit monde sera commercialisé au même moment : septembre 2019. Et il était temps, le retard accumulé par PSA sur le sujet de l’hybride après le faux départ des Hybrid4 diesels commençait à être inquiétant. Pour équiper ses modèles, Peugeot a donc développé une nouvelle chaîne de traction hybride rechargeable comprenant, pour la partie thermique, le bien connu 1.6 THP rebaptisé PureTech, et pour la partie électrique un ou deux moteurs selon la version. Car ce sont bien deux motorisations différentes qui sont proposées par Peugeot : HYBRID4 de 300 ch en transmission intégrale, et HYBRID, 225 ch en simple traction.

La boîte de vitesse sera la connue (et appréciée) EAT8 dans une déclinaison électrifiée baptisée e-EAT8, qui dispose dans cette nouvelle version d’un embrayage humide multidisques. Les batteries (11,8 kWh en HYBRID ou 13,2 kWH en HYBRID4) sont du type Lithium-ion et sont logées sous la banquette arrière des deux modèles. Cela devrait permettre de garde l’intégrité du volume du coffre. Les versions HYBRID4 (à 4 roues motrices) seront équipées d’un réducteur spécifique sur le train arrière, qui ne rogne pas lui non plus sur le volume habitable. L’autonomie tout électrique en cycle WLTP, le plus proche de la vraie vie, est de 50 km pour l’HYBRID4. A noter que le mode par défaut au démarrage est le mode zéro émission, utilisable jusqu’à 135 km/h. A l’instar de la Nissan Leaf, les Peugeot hybrides disposeront d’une fonction de freinage sans appui sur la pédale correspondante dans le but de récupérer le plus d’énergie possible. Les temps de recharge vont de 7h sur une simple prise domestique, jusqu’à 1h45 sur un wallbox dédié en 32A et 6,6 kW. Des LED de couleur entourant la prise de recharge permettront de visualiser l’état de la charge.

L’instrumentation de bord du i-Cockpit sera adaptée aux nouvelles sources d’énergie avec une batterie d’indicateurs de charge, autonomie, statistiques et autres carte des bornes de recharge. Petit plus de ces versions : il sera possible de programmer la réchauffe ou le rafraîchissement de l’habitacle avant le démarrage, et même via une application mobile.

Le 3008 GT Hybrid4 risque fort de faire parler beaucoup de lui. Au moment de sa sortie, il sera tout simplement le plus puissant véhicule Peugeot jamais produit en série avec 300 ch combinés. Oui, plus qu’une 308 GTI et ses 270 ch. D’ailleurs, Peugeot ne devrait plus produire que des véhicules hybrides pour ses versions hautes et sportives. C’est l’époque qui veut ça, il faut s’y faire. Revenons à notre 3008. Il sera donc équipé du PureTech en déclinaison 200 ch et de deux moteurs électriques (un par essieu) de 110 ch chacun. Le 3008 GT HYBRID4 aura donc le privilège d’être le seul de la gamme à disposer d’une transmission intégrale, les autres modèles devant se contenter du GripControl optionnel. Un nouveau train arrière multibras devrait également assurer une excellente tenue de route. Résolument placé en haut de gamme, ce modèle disposera d’un habillage cuir et bois et d’un équipement très complet. Fin 2019/début 2020, suivra une version simplifiée baptisée HYBRID. Il ne disposera que d’un seul moteur électrique de 110 ch, venant compléter le PureTech de 180 ch. Développant 225 ch au total, ce modèle sera décliné en finitions plus classiques que le haut de gamme GT.

Les 508 et 508 SW ne seront disponibles qu’en version HYBRID (donc 2 roues motrices si vous avez bien suivi). La puissance combinée atteint 225 ch, soit exactement la valeur de la 508 GT essence. La batterie est ici d’une capacité de 11,8 kWh et l’autonomie électrique est de 40 km. L’intégration des éléments électriques n’empiète ni sur le coffre ni sur l’habitacle. Les 508 seront disponibles dans les finitions habituelles : Allure, GT Line et GT.

Ces modèles seront présentés au Mondial début octobre, mais leur commercialisation effective n’interviendra que dans un an, ce qui nous laissera le temps pour connaître les performances et le poids de ces modèles, non communiqués par Peugeot. Les tarifs sont pour l’instant inconnus.

Crédits photos : Peugeot